La retraite complémentaire de 110.000 fonctionnaires va baisser de 30 %

corem

Les 110.000 personnes qui ont placé leur épargne dans les deux régimes de retraite facultatifs de l’ancienne Mutuelle retraite de la fonction publique, devenue l’Union mutualiste retraite (UMR), vont voir le montant de leur rente diminuer de 30% le 1er janvier.

Ils avaient déjà dû abandonner en moyenne 16 % du montant de leur rente au début des années 2000, après la déconfiture du régime CREF (complément de retraite de la fonction publique).

Repris en 2002 par une nouvelle mutuelle, l’UMR, l’ex-CREF, baptisé R1, disposait de vingt-cinq ans pour revenir à l’équilibre. Il n’y est pas parvenu.
«Ce plan était basé sur des taux de rendement des actifs de 5 % par an. Un niveau de performance qu’il n’est pas possible d’obtenir aujourd’hui sans prendre de risque », explique Paul Le Bihan, nouveau directeur général de l’UMR.

N’ayant plus les moyens de payer l’intégralité des rentes, les dirigeants de la mutuelle et les autorités de contrôle ont validé une baisse de 30% des retraites servies. Cette décision sera entérinée lors du conseil d’administration de l’UMR, le 18 novembre.

Pour les 110 000 adhérents de ce régime, l’impact sera notable. Aujourd’hui, la rente moyenne s’élève à 1 100 euros par an, elle ne sera plus que de 740 euros par an.

Enfin, en 2002, l’UMR a créé le Corem (complément de retraite mutualiste) pour succéder au CREF. Le principe : les particuliers y placent leur épargne et se voient promettre une rente une fois à la retraite. Cependant, les placements réalisés par le Corem sont de moins en moins rentables et le régime ne sera pas capable de verser les rentes promises à ses 200 000 cotisants.

Les épargnants devront donc verser des cotisations supérieures pour obtenir le montant de rente prévu et attendre deux ans de plus (62 ans contre 60 prévus à l’origine) pour en profiter.

Sources : Le Monde / Le JDS



Catégories :France, Retraites

Tags:, , , , ,

10 réponses

  1. Le problème est mal présenté dans l’article. Je connais bien ce système car j’y adhère depuis l’âge de 18 ans…j’en ai 63.
    La MRIFEN, dont c’était le nom d’origine, fonctionnait sur un système mixte « répartition-capitalisation ». La caisse capitalisation avait une réserve fondée sur les règles bancaires de capitalisation, pas la caisse répartition.
    L’Europe est passée par là. Elle se balance complètement de notre débat franco-français sur la capitalisation et la répartition. Elle exige des fonds propres permettant d’honorer la dette constituée par la caisse auprès de ses cotisants.-
    Dès lors, le problème, à la fin du 20ème siècle, fut de constituer les réserves inexistantes de la caisse répartition, d’où la baisse à l’époque de 16% des rentes. La caisse disposait de 25 ans pour le faire et elle honore son engagement sur ce point. L’établissement a même alors déménagé de paris à Nantes pour faire des économies de gestion.
    Tout autre est le problème actuel, fondé sur l’effondrement des fruits des capitaux placés. Ce problème frappe tous les établissements, banques commerciales ou mutualistes. On parle davantage des unes dans la presse, pas des autres. Ce n’est pas pour cela qu’elles sont fières de leur situation. Jacques PINEL.

  2. Plus simplement cela demontre qu’aucune retraite privee ou de capiltalisagion ne peut arriver a valoir la retraite par repargition , quoiqu’en disent et en pensent les tenants du capitalisme et du privatisation a tout va

    • Je pense que cette reflexion manque aussi de réalisme. La répartition ne fonctionne que dans le cadre d’une démographie ascendante ou du moins stable. Et mieux avec une mortalité des gérontes qui soit stable ou du moins pas en baisse. Il faut donc bien un système mixte mais avec une base commune a tous les cotisants pour une rénumération minimale viable, et par dessus cela a chacun de s’assurer une cerise sur le gateau à la hauteur de ses moyen ou selon les moyen qu’il veut engager.

      • sauf que, si j’ai bien compris, les fonctionnaires peuvent payer dans une caisse, et défalquer le montant engagé de leurs revenus lors de la déclaration de revenus….les veinards

      • Ils ont donc pu capitaliser un peu plus … non ? Sauf que dans le cas précis c’est dans une caisse verreuse. Une caisse qui joue en bourse ça me pose probleme…

  3. c’est une bonne chose, comme ils ont un paquet d’avantages, ce n’est que justice, qu’à un moment donné on mette également un cran de plus à la ceinture de ces veinards, et je serai encore plus satisfait, le jour où nous aurons moins de gens au gouvernement, de députés, sénateurs, plus (pas) de sages, moins de députés européens et toutes ces personnes qui « gravitent » autour ….ça aussi, ça représente un paquet d’€

    • Vous savez ce que je vous dit en tant que fonctionnaire nantie et pleine d’avantages et de privilèges (je suis enseignante…Beurk…Vade retro satanae…) comme vous semblez le croire ??? Premièrement, un flopée d’insultes que la politesse et l’éducation m’interdisent d’écrire ici…Et deuxièmement : les concours de la fonction publique d’Etat à laquelle j’appartiens, ou territoriale, ou hospitalière, sont ouverts à tous selon les niveaux d’études (chez nous, les profs, c’est Bac + 4, vous ne pouvez peut-être pas…), précipitez-vous pour venir profiter du système, qu’est-ce que vous attendez ???

      • ah les « intellos » bac +…..qui courent après les 4 mois de vacances et +, j’aurais pu, mais je me voyais mal glander, ce n’est pas donné à tout le monde, et pour finir, j’espère bien que certaines fractions de fonctionnaires, dont votre branche, sera mis au pas, fini les congggéééésssss, au boulot, les territoriaux, je connais une branche qui devraient sauter également, ce sont les anciens dde, ces glandeurs professionnels, qui connaissent leur secteur par coin d’ombre, ou planque….je ne comprends pas que vous puissiez y mélanger l’hospitalier, car ceux là, bossent, avec vos études à rallonges, vous auriez du avoir l’intelligence de ne pas mélanger torchons et serviettes, pour ne pas dire serpillières

  4. C’est une belle escroquerie.

  5. Si la retraite est trop abondante, il y a anomalie à traiter… Une retraite doit permettre de maintenir son niveau de vie. En général, quand les enfants sont partis, que l’on n’a plus de représentation professionnelle, que la maison est payée, une retraite représentant 70% du salaire est très suffisante.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :