Stigmates : Les visages de soldats avant, pendant et après une guerre

Chris MacGregor, 24 ans

Chris MacGregor, 24 ans

Bien que les répercussions émotionnelles de la guerre ne soient pas faciles à évaluer, les photos de Lalage Snow de ces soldats du 1er bataillon du Régiment Royal Écossais partis combattre en Afghanistan, en disent beaucoup sur ce qu’ils ont pu vivre et sur les stigmates que la guerre a pu laisser sur ces hommes.

Similaire à la série de triptyques monochromes de Claire Felicie, Snow capte les expressions de ces hommes transformés, amaigris et aux visages maussades.

AVANT – PENDANT (3-4 mois) – APRÈS (8-9 mois)

Struan Cunningham, 24 ans

Struan Cunningham, 24 ans

Struan Cunningham, 24 ans

Struan Cunningham, 24 ans

Steven Anderson, 31 ans

Steven Anderson, 31 ans

Sean Patterson, 19

Sean Patterson, 19

Sean Tennant, 29 ans

Sean Tennant, 29 ans

Michael Swan, 20 ans

Michael Swan, 20 ans

Matthew Hodgson, 18

Matthew Hodgson, 18

Martyn Rankin, 23 ans

Martyn Rankin, 23 ans

Jo Yavala, 28 ans

Jo Yavala, 28 ans

Fraiser Pairman, 21 ans

Fraiser Pairman, 21 ans

Dylan Hughes, 26 ans

Dylan Hughes, 26 ans

David McLean, 27 ans

David McLean, 27 ans

Christopher Burns, 23 ans

Christopher Burns, 23 ans

Ben Frater, 21 ans

Ben Frater, 21 ans

Alexander McBroom, 24 ans

Alexander McBroom, 24 ans

Adam Petzsch, 25 ans

Adam Petzsch, 25 ans

Sources : Lalage Snow / Le JDS



Catégories :Afghanistan, Culture, Guerre

Tags:, , ,

27 réponses

  1. Je me demande ce que la guerre a laissé comme trace sur les civils en Afghanistan…

  2. Je pense que pour beaucoup, il ne comprendrait pas trop bien cette série.

    Je prends l’exemple d’un test d’évaluation psychologique basé sur des psychotiques. Certains, prendrais une image d’un psychotique en colère pour un état normal. Je ne stigmatise personne… simplement c’est un fait. Pour beaucoup l’état d’une personne dépressive, est pour eux un état normal. Donc, si l’observateur regarde la photo du milieu, le gars en guerre et plein d’adrénaline, de peur contenue par la pression du groupe, et donc qui joue le dur pour tenir le coup, met un fétiche comme foulard, ou un tatouage … pour éviter la mort.

    Pour la plus part des adolescents (qui ne comprennent pas que la guerre, c’est la mort de leurs parents, la fin d’une vie de couple, et la fin d’un monde organisé pour leurs enfants, la peur de mourir. Pour eux, ils voient la fin de la monotonie scolaire (car les jeunes s’ennuient dans nos écoles plus que tout ), le respect des parents, un futur enfant admiratif, et des symboles de leurs victoires, et une mort impossible car eux ils sont plein de vie. La mort, l’échec c’est pour les autres. C’est pas de leurs fautes, ils sont juste dans le présent, et pas encore dans le travail, boulot, famille, un truc normal et très routinier,plein d’ennui… et bien pour eux la photo du milieu est le top… Ils s’imaginent raconter leurs aventures, des filles qui les entourent, et l’admiration.

    Dans la réalité: les copains sont loin ou morts, et la copine avec un autre mec pour un avenir organisé avec une voiture et une famille. Donc, cette suite est subjective… De plus, quand vous regardez les ravages de notre société perte d’emploi, combats pour tes enfants, stress, la troisième photo est presque normale. Le pire, c’est que le soldat, à la fin, même cette guerre rêvée, est juste une monotonie, où son cerveau crée un barrage continu à la peur du début, à coup d’hormone, et adrénaline. Mais, ce qui est triste si on retire tout cela, un homme qui va au combat et tue, ferme une porte derrière lui, celle de l’innocence. Il ne devient pas un homme. Ça c’est la société qui le dit, « il lui faut des hommes pour faire ce qu’elle a besoin ». Non, ce qui revient, c’est un humain blessé, avec une jambe en moins, un bras en moins, ou un stress important qu’il ne peut gérer qu’avec des aides, ou des médicaments, des cauchemars, des peurs pour ceux qui l’entoure, un monde qui ne le comprend plus, ou un travail normal à retrouver.

    La première photo : Le pire c’est que pour les jeunes, ils sentent qu’ils doivent perdre quelque chose. Et notre société ne met plus l’initiation nécessaire car non rentable. La seule initiation, est le diplôme pour certains, et encore.. Ce quelque chose, c’est le rêve non réaliste. Et ça c’est dur, car c’est la réalité de la routine, la répétition, les frustrations normales du monde adulte, qui les attendent et qu’ils fuient par échecs, et engagement dans un organisme guerrier… Or ce qu’ils espèrent perdre c’est l’image de l’enfance, mais conserver cette possibilité du fantasme irréaliste, cette érotisation de la réalité, qui est impossible.Et malheureusement, pour eux, malgré ce qu’ils auront comme blessures, la vie normale les attends, mais eux ne sont plus normaux, mais handicapés.

    Or, depuis la nuit des temps, les hommes savent que ce qui construit la société c’est l’espoir de la jeunesse, or il disparaît avec la guerre.Dans nos films, le héros, est le perdu de la guerre… qui a de l’expérience. Or pour manger dans notre monde, cela ne sert à rien, juste des souvenirs à raconter. Pour manger, il faut une place, un travail, un salaire, et le perdu de la guerre sans armée ou dans une armée officielle, est souvent un perdu social, point.

    Dans le fond, le service militaire dans les pays industrialisés, permettait de vivre le monde militaire (découvrir leurs « vie d’adulte »), sans qu’ils choisissent de devenir des handicapés mentaux, ou physiques, par la guerre.

    Les militaires méritent notre respect, mais que vous soyez dans un camps ou l’autre, ce sont les états (ou sociétés multinationales) qui gagnent ou perdent. Et les groupes, états mettent tout en place depuis la nuit des temps pour que les fantasmes des jeunes, soient d’entrer sous les armes. C’est normal, comme tout organisme, il lui faut une défense, une barrière, et ses jeunes sont cette barrière. Tous les groupes dés qu’ils s’organisent même les pacifistes, écolos, religieux, mettent en place un système de soldats, nommés groupe d’ordre. Mais, ce qui est pire dans notre époque, c’est qu’un guerrier n’a plus le respect, qu’il aurait peut être eu à une autre époque, même par l’ennemi. Et que le voisin est peut être une victime.

    Ce n’est pas qu’il y a plus de combats, mais plutôt que les combats justes n’existent plus, car tout le monde dans chaque pays sait actuellement que les héros ont les mains sales. Quelque soit le camp. (Votre travail sur des soldats anglais, peut être pris comme si ils étaient détruits par un travail injuste : l’Afghanistan…, la question serait alors : « a t’on bien fait de les envoyer ? ». Mais, quand les enfants qui partent en Syrie reviendront, personnes ne les prendra en photo et pourtant ce sera pire dans leurs folies ou leurs perte d’espoir. Car il y aura peu d’aide, et surtout de structures disponibles. Est t’on pour ou contre… toute info n’est plus innocente, et contient chaque fois une faille; « de la perte d’un monde juste et bien ». Par exemple les massacres des chrétiens noirs dans le monde africain par les musulmans noirs, est souvent mis en évidence, et bien que l’on sente une avance du monde arabes, les armes sont chinoises, et l’argent chinois circulent pendant, et après les exactions. Les guerres Otan, sont faites par les même pays qui seront dans l’Onu, avec des religions, et politiciens qui auront pousser à la guerre autant qu’ils se diront contre après. Et pourtant les perdants affichés seront des joueurs en bourses des pays industrialisés. Des pays riches comme les émirats favorisent le commerce et investissent aux USA, pourtant leurs voisins sont en guerre, et leurs populations meurent dans des bidons villes, et fuient vers l’Europe…Où ses mêmes pays tâcheront de garder des liens. Qu’est ce qui est juste… Notre temps merveilleux et passé se situent avant 14-18, pendant 5 ans, et avant 40-45, pendant 4 ans avant, et de 50-68 où tout semblait possible, or le monde a changé.)

    Les armées restent utiles, technologiquement, formations, aides à la population, armatures sociales, économiques, mais leurs utilisations deviennent problématiques, car le monde est moins dupe, et bizarrement plus manipulés dans nos démocraties, et pas que par l’état. Et donc les héros ne sont plus les militaires, mais le type qui arrive à vivre sa vie, fait vivre sa famille, de tout les jours, dans une société partout guerrière et devenue très monotone, routinière, fatigante = la réalité de la troisième photo.

    Si vous deviez faire des photos actuelles, d’une guerre réelle que le jeune fuit, c’est les cours de récrés, les départs aux écoles, la descente des métros ou des lignes de soldats avancent sous l’œil des caméras, la guerre dans les entreprises entre collègues, le départ au boulot dans les embouteillages, les grèves, les généraux dans les bourses, les réunions, et les informations le soir en famille devant une table ou la TV hurle que la guerre n’est pas finie, et chaque jours une masse de meurtres filmés dans nos films. La troisième photo, c’est le jeune dans nos vies après une soirée de fuite, ou en fin de week end quand il se pose la question si il doit vraiment y retourner lundi, comme nous tous !

  3. On sent toute la détresse de patterson et rankyn c doit être un trauma post guerre des plus hards je vous passe les détails du traitement fait au femmes en afgha

  4. putain cqu’ils sont moches les ricains content d’être un frenchi !!

  5. Mc lean semble mieux en rentrant mais c prêtre la retouche photo ça l a peut être endurci il avait besoin de ça

  6. au debut,pendant 3 a 4 mois de guerre et 8 et 9 mois de guerres,merci voila un exemple qui nous demontre a nous aussi que la violence et le neagatif nous detruit,pensons positif et je prie pour ses hommes ❤

  7. tu m’étonne que le monde part en couille avec le nombre de boulet et de cons qu’il y a!!! rien qu’en lisant ou voyant certains post, on ne peut en être que persuadé…

  8. Ces photos sont tout à fait normales, avant départ bien nourris au macdo, 8 ou 9 mois en opération en Afghanistan, ayant subit la chaleur, moins de sommeil et une nourriture moins riche en calories, normal que ces soldats soient plus affûtés et amaigris…ils sont effectivement en meilleure forme au retour.

  9.  » Les yeux le miroir de l’âme … »

  10. Wow!!! c’est fou comment vous prenez pas le temps d’observer ou de lire…tout est indiqué…et il suffit d’utiliser sa logique…Pour la personne qui a dit: « rien à cirer » qu’elle belle mentalité…j’imagine un peu à quel point ta vie doit être pathétique…je te souhaite jamais de vivre quelque chose d’aussi intense…car très vite tu réaliserais à quel point de petit clin d’oeil comme ça aux personnes qui contrairement à toi on sûrement plus de vécu et surtout moins d’haine et de « selfishness » en eux, est important…Dis toi que c’est grâce à des gens comme eux que tu te réveilles tranquille dans ton petit quotidien à tous les matins. Mais bon en même temps chacun a droit à son opinion…et comme j’ai toujours dit il faut toute sorte de monde pour faire un monde…même des gens comme toi..

    • Franchement, dire que c’est grâce à ces soldats que nous pouvons nous réveiller chaque matin tranquille dans notre petit quotidien, elle est bien bonne!
      Vous croyez que les soldats vont au « casse pipe » pour défendre leur patrie! Ça n’a jamais été le cas et aujourd’hui encore moins!
      Le courage pour ces soldats, aurait été de refuser de partir faire cette guerre dont on connait les intérêts économiques et géo-politiques qui la sous-tendent.

    • cest pas grace a eux qu’on se leve tranquille c’est le bon dieu qui accorde la paix comme la guerre, et c ‘est surtout a cause de gens comme sa que d’autres se levent le matin en ouvrant les volets et voit des morts, subhana ALLAH rabbiya al HAKKAM

  11. Ptain vous ne savez pas lire ou quoi????

  12. Désolé, la gerre nous métrions dans la réalité, la deuxième me semble la plus forte

  13. c’est pas comme si c’était pas écrit en haut de la première série…

  14. je vois aucune différence, y’en a qui ont même une meilleurs mine en revenant d’Afghanistan !!

  15. Les photos à gauche c’est avant la guerre, celle au milieu c’est pendant la guerre et celle à droite c’est après la guerre 🙂

  16. Si je ne crois me,tromper je dirais que la photo à gauche c’est en partant, celle de droite en plein conflit et au mileu c’est en quittant l’Afghanistan !

  17. C’est dans quel ordre les images?

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :