Brésil : la déforestation de l’Amazonie en hausse de 28% sur un an

La déforestation de l’Amazonie brésilienne a atteint 5843 km2 sur un an, en hausse de 28% par rapport à l’année précédente, a déclaré la ministre, Izabella Teixeira.

Mme Teixeira a fixé une réunion d’urgence avec les secrétaires à l’Environnement des États amazoniens pour leur demander des explications et la prise de mesures pour améliorer la situation. La réunion a été fixée au vendredi de la semaine prochaine, à son retour du sommet de l’ONU sur le changement climatique à Varsovie.

«Le gouvernement brésilien ne tolère et n’accepte aucune hausse de la déforestation illégale», a assuré la ministre.

«Le gouvernement avait montré une réduction très positive de la déforestation de l’Amazonie – de près de 80% en dix ans», a déclaré à l’AFP le spécialiste de l’institut Amazon, Adalberto Verissimo.

«Mais il y a eu l’approbation du code forestier au Parlement, la construction de centrales hydroélectriques et une moindre création de zones protégées: cela a augmenté la spéculation sur les terres (…) et le gouvernement a donné des signes d’une moindre sévérité dans son combat», a estimé l’expert.

Les États du Para (nord) et du Mato Grosso (centre-ouest), terres de grands producteurs de soja et grands éleveurs de bovins, sont les plus déboisés, avec des taux en hausse de 37% et 52% respectivement, a précisé la ministre.

Malgré cette hausse, il s’agit du deuxième taux le plus faible de déforestation au Brésil après les 4571 km2 enregistrés en 2012, contre 6418 km2 en 2011. En 2004, année record, 27 000 km2 de forêts avaient été dévastés.

Sources : AFP / La Presse / NTDTV / Le Journal du Siècle



Catégories :Brésil, Environnement

Tags:, , , ,

4 réponses

  1. exactement Barreau.
    C’est vraiment inimaginable comment on a pu en arriver à ce point la dans le monde. Crise, politicien qui se met du fric pleins les poches.

  2.  » Dans beaucoup de régions, des régimes peu clairs d’attribution de terre et la CORRUPTION ont été d’une grande aide pour l’expansion du négoce autour du soja. … »
     » La Corporation financière internationale (CFI) [1] participe directement, depuis, tant à l’expansion du soja qu’à celle de l’élevage du bétail au Brésil. »

    alors que :

    « ……Phase suivante, en décembre 2004, un prêt de 300 millions de dollars pour Bertín aurait été approuvé, malgré les protestations énergiques d’organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales.

    Robert Goodland, ex-haut fonctionnaire de la Banque mondiale, a indiqué en décembre 2004 que « Le projet Bertín viole les clauses environnementales de la Banque ». »……………

    autre article publie en 2005 :

    http://risal.collectifs.net/article.php3?id_article=1400

  3. la deforestation de l’Amazonie, il y a des decennies que l’on en parle ; de grosses societes internationales y ont achete des millions d’hectares de terres (a noter au passage : ces ventes ont quand meme eu lieu avec l’accord du gouvernement bresilien !!) ; ces investissements n’etaient pas a fonds perdu : Culture de soja a outrance
    « Soja : de l’Amazonie à l’entrecôte.
    Le doux nom de soja évoque la nourriture végétarienne, et donc une quête de santé équilibrée, de respect de la nature… Mais le soja aussi a sa part d’ombre…
    Itinéraire d’un tendre légumineux devenu la cause de destruction de remarquables forêts.
    ..Les multinationales de l’agroalimentaire et les gros propriétaires terriens ne lésinent pas sur les moyens (qui ne sont pas que financiers) pour acheter des millions d’hectares (pour d’ailleurs une bouchée de pain) en forêt amazonienne. Mais à qui appartenaient ces terres ? Et les a-t-on acheté en bon droit ?
    Ce n’est pas le gouvernement Brésilien qui en douterait, lui qui est prêt à fournir toutes les infrastructures nécessaires pour développer la culture du soja à gigantesque échelle…. »

    http://www.zero-deforestation.org/p_la_culture_du_soja.htm

    http://www.futura-sciences.com/magazines/terre/infos/actu/d/terre-soja-nouveau-danger-destruction-foret-amazonienne-6395/
    article future science de 2005 !

    les usines ‘occidentales’ sont delocalisables dans ces pays emergent : resultat : bcp bcp de chomage en perspective…….

    L’appat de l’argent et la connerie humaine, qui vont de pair, n’ont pas de limites ; quand on est con, pour acquerir du pouvoir, il faut bcp de fric.

  4. tout le monde s »en fout; comme dans tous l luies pays les politiques ne sont là que pour faire des promesses, et se mettre du fric pleins les poches; le monde va mal, on s’enfonce avec

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :