Brétigny : Les vols sur les victimes confirmés par un document confidentiel

Le Point.fr s’est procuré un document confidentiel de la direction centrale des CRS qui fait état de jets de projectiles et de vols sur les victimes du déraillement du train.

A-t-on voulu cacher une réalité trop dérangeante ? Alors que le gouvernement a soutenu qu’il ne s’agissait que de rumeurs et imposé une version « officielle », un rapport de synthèse des affaires marquantes du 10 au 16 juillet de la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS) confirment les vols sur les victimes du déraillement du train ainsi que le caillassage des forces de l’ordre.

« À leur arrivée, les effectifs de la CRS 37 devaient repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles », note la synthèse de la DCCRS.

« Certains de ces fauteurs de troubles avaient réussi à s’emparer d’effets personnels éparpillés sur le sol ou sur les victimes. »

« Les fonctionnaires protégeaient ensuite les lieux de l’accident pour favoriser le travail des enquêteurs et des techniciens et sécuriser la visite des nombreuses autorités (président de la République, Premier ministre, ministre de l’Intérieur, ministre des Transports, ministre de la Santé…) »

À la lecture de la synthèse, on apprend qu’un dispositif de sécurité très important a été déployé sur place. Ainsi pour assurer des escortes d’ambulances, un équipage motocycliste de la CRS autoroutière Sud-Ile-de-France était également réquisitionné.

Par ailleurs, deux autres sections de la compagnie 37, employées sur le département de la Seine-et-Marne ainsi que les fonctionnaires de la CRS 51-Orléans, utilisées sur le département de la Seine-Saint-Denis étaient appelées en renfort.

Pourtant, ministres et sous-préfet présents sur place ont démenti à l’unisson tout caillassage sur les forces de secours et vol sur les victimes.

Ces révélations ne vont pas manquer de relancer la polémique.

Lire également –  Brétigny-sur-Orge : « T’as trouvé quoi dans les bagages ? »

Sources : Le Point / Youtube / Le Journal du Siècle



Catégories :Accident, France, SNCF, Violences, Violences urbaines

Tags:, , , ,

5 réponses

  1. je pense que nous ne sommes plus chez nous et qu’il est temps que ceux qui nous gouvernent en aient conscience , quoique …

  2. où est la vidéo qui vérifie ces propos,car jamais les policiers ne se déplace sans caméra encore moins lz public avec leurs portables !

  3. Ces jeunes sont des bisounours ?

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :