France : 28 milliards d’€ de nouvelles économies à faire dans les 2 ans

La Cour des Comptes

Pour revenir à 3 % de déficit en 2015 (au lieu de 2013), la France devra trouver 13 milliards d’économies en 2014 et 15 milliards en 2015.

Tel est l’un des principaux messages délivrés par la Cour des comptes dans son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques (RSPFP), qui a été présenté jeudi 27 juin et qui nourrira le débat d’orientation des finances publiques prévu le 2 juillet à l’Assemblée nationale et le 4 au Sénat.

Malgré 22 milliards d’€ de hausse d’impôts en 2012, l’effort reposera encore à 80 % sur l’impôt pour 2013. A partir de 2014, il devra provenir majoritairement sur une réduction des dépenses qui, comme le reconnaît la Cour des Comptes, « reste à concrétiser ».

La Cour propose de recourir à des mesures de freinage de la dépense d’application rapide et effective : poursuite du gel du point d’indice de la fonction publique sur 2014 et 2015, sous-indexation de certaines prestations sociales par rapport à l’évolution de l’inflation, des retraites ou de l’assurance-chômage.

La Cour voit une diminution de la croissance en volume des dépenses publiques de 0,4 % en 2014 et à 0,2 % en 2015. De 2007 à 2011, celle-ci a été de 1,7 % par an en moyenne. Elle est tombée à 1 % en 2012 et devrait être de 0,9 % cette année.

Du côté des économies structurelles, la Cour propose de geler le point d’indice, de réduire le volume global des mesures catégorielles, de ralentir les déroulements de carrière, de diminuer les effectifs et d’augmenter de la durée du travail.

Les magistrats financiers proposent également, entre autres, une remise en cause progressive de l’abattement de 10 % des retraités.

La Cour souhaite aussi que soit rééxaminé certains dispositifs, comme les indemnités journalières maladie ou la majoration de 10 % des retraites versées aux personnes ayant élevé au moins trois enfants. Elle souhaite une réduction des niches sociales, en particulier celles bénéficiant aux retraités, et évalue à 1 milliard sur cinq ans les économies envisageables sur la gestion des caisses de sécurité sociale.

Sur le front des collectivités territoriales, la Cour demande de mieux maîtriser leurs dépenses de personnel et la durée de travail de leurs fonctionnaires. Elle demande aussi à l’Etat d’être plus attentif au coût des normes qu’il édicte. Et souhaite une rationalisation de la carte intercommunale.

Sources : Le Monde / Le Journal du Siècle



Catégories :Finance, France, Présidence Hollande

Tags:, , , , , ,

24 réponses

  1. « on » s’en tient à un programme de réduction drastique du nombre de fonctionnaires d’un coté et mettre en prison et remplacer un certain nombre de banquiers pour escroqueries en bandes organisées de l’autre (l’un n’allant pas sans l’autre) dans un premier temps … si … et chacun sait qu’avec des si …
    « on » doit alors modifier d’abord et avant tout la structure de notre démocratie, c’est déjà en soi une tâche énorme (j’entends par là intellectuellement pour certains) pas de VIème ripoublique, s’il vous plaît, rien ne garantirait que nous ne tombions pas de Charybde en Scylla , pas de Chouard non plus, et donc …

  2. bien vraiment bien;bon on fait quoi? comment? et quand?

  3. @ Anonyme du 4 juillet 2013 • 05:52
     » au moins une expérience de 10 ans dans le monde marchand*  » ainsi et surtout que le monde manufacturier y compris agri-agroalimentaire qui sont encore plus riches d’expériences .
    (*le monde marchand pratiquant dans certains cas le vol légal …)

  4. « suppression du libre échange, stopper l’immigration (coût 70 milliards), cesser de rembourser aux banques plus de 50 milliards par an sous prétextes d’intérêts artificiellement dûs » sur ces sujets, bien sûr d’accord avec vous
    nota: entre partenaires égaux le libre échange peut se concevoir, mais l’égalité existe-t-elle ?

  5. Quand l’état réduit ses dépenses, il freine l’économie: c’est apparemment vrai, présenté sous cette forme, mais si l’état permet d’amorcer une activité innovatrice qui génère de l’exportation ainsi que des emplois, c’est mieux car l’argent que rapporte cette nouvelle entreprise permet de payer des fonctionnaire qui pourront à tout loisir fabriquer les fameuses cocotes en papier, assécher la trésorerie de cette activité et la faire mourir, c’est bien plus drôle comme ça, non ?

    • Bien sur, je suis d’accord avec vous, il y a des fonctionnaires qui « fabriquent des cocottes en papier ».
      Il faut seulement bien fixer le bon objectif : vu la situation de la Nation, nous n’avons plus droit à l’erreur. Supprimer le salaire des fonctionnaires, comme n’importe quelle autre économie « brute », n’est pas une solution, sauf si l’on consacre la même somme à quelque chose de vraiment utile. Ce serait dans ce cas non pas une suppression, mais une réaffectation, et là je suis complètement pour.
      Il est vrai aussi qu’au pire des cas, il vaudrait encore mieux payer certains fonctionnaires à rester chez eux à ne rien faire, parce que quand ils travaillent ils empêchent le privé d’être productif.
      Je reviens au fondement premier de mon commentaire : la réduction des dépenses de l’état ,en espérant rétablir un équilibre comptable est une gageure.
      Il faut non pas faire de la comptabilité, mais de la politique : entre autre : suppression du libre échange, ,stopper l’immigration (coût 70 milliards), cesser de rembourser aux banques plus de 50 milliards par an sous prétextes d’intérêts artificiellement dus.
      Ces 50 milliards disparaissent de l’économie, personne ne sait se qu’ils deviennent.
      Problème : nos élus quels qu’ils soient ne font plus de politique, le pouvoir politique a été offert aux technocrates de Bruxelles.
      Ni les socialistes, ni les UMP ne s’en sont indignés, trop contents, de se débarrasser de l’essentiel auquel ni les uns ni les autres ne comprennent quoique ce soit. Ce sont justement tous des fonctionnaires sortant pour la plupart de l’éducation nationale ou de l’ENA.

      • de quels fonctionnaires parlons nous précisément ? y’aurait il moyen d’éclairer ma lanterne s’il vous plait ? ce « point de détail » m’interpelle quelque peu 🙂

      • Je ne suis pas fonctionnaire et je n’ai pas le temps de fouiller la question.

      • A part les hospitaliers et enseignants de terrains, les forces de l’ordre, tous les autres sont touchables en particulier dénicher les rats des ministères !

      • tout-à-fait d’accord garder uniquement les fonctions régaliennes de l’état!! exactement!!!

      • A mon avis, le problème de la Fonction publique réside dans son statut qui incite des gens n’ayant qu’un intérêt limité pour le service de la société à se faire recruter dans un de ses postes. C’est aussi pour d’autres le moyen d’obtenir un pouvoir sur la société parce qu’ils sont « le service public » [dictateurs en herbe…].

        Quand vous y songez, les fonctionnaires sont recrutés pour la plupart au sortir de l’école (au sens large), c’est-à-dire en ne connaissant rien de la VRAIE vie = celle des créateurs de richesse (entrepreneurs, ouvriers, gestionnaires…) J’ai souvent pensé (après en avoir cotoyé un grand nombre) que beaucoup étaient sincères mais n’avaient AUCUNE conscience de l’impact de leur travail sur le privé. Parce qu’ils ne connaissent pas la réalité de faire tourner une entreprise.

        Une solution ? Ne pouvoir devenir fonctionnaire qu’en seconde partie de carrière, à partir de 40 ans et à condition d’avoir au moins une expérience de 10 ans dans le monde marchand. Ainsi, les décisions prises auraient un sens.

        L’ENA n’est pas inutile mais là aussi, entrée à partir de 40 ans pour découvrir les rouages de la régulation sociale après avoir connu ceux du monde des échanges.

        Les seuls fonctionnaires qui pourraient être issus directement de l’école : les soldats, les policiers, les professions médicales et paramédicales. Magistrats, enseignants devraient avoir connu autre chose pour être au mieux de leurs capacités et juger et transmettre en connaissant les réalités et les besoins de ceux qui leur sont confiés.

        Voir tous ces gens qui prennent des décisions ridicules, contreproductives qui changent tout selon leur humeur, leur idéologie et dont chacun doit subir les conséquences… Faire une paye pour un unique salarié ne peut être réussi que via un comptable : d’une année sur l’autre vous avez des « nouveautés » et il faut changer tous les logiciels… Un exemple parmi des milliers…

        Politiques et fonctionnaires ne sont pas en prise avec la rélaité. Les deux seuls fonctionnaires que j’ai connus qui ont pris des initiatives réalistes étaient des gens qui avaient eu une vie de technicien avant. Et leurs compétences ont été entravées par des décisions politiques et réglementaires sans queue ni tête prises , annulées, reformulées 3 fois en un an ! Comment voulez-vous gérer des projets dans ces conditions ?

        Mais des réformes de cette ampleur sont la seule solution pour obtenir « à terme » une vraie baisse des dépenses et « retrouver une compétitivité ». L’initiative et la régulation sont les deux jambes d’une société saine. MAis chaque humain doit être capable de marcher tantôt dans l’initiative, tantôt dans la régulation. Chacun à sa place. Sinon, vous avez des fonctionnaires (ou politiques) qui vont prendre des initiatives pour avoir l’impression d’exister et d’être créatifs sans mesurer les conséquences de leurs actes. Et des chefs d’entreprises et leurs directeurs qui mettent en place des structures administratives qui sclérosent leurs entreprises ou qui rendent la vie de leurs clients épouvantables (EDF, est un bon exemple, ou les banques, mais c’est vrai aussi d’entités plus petites qui finissent par mettre la clef sous la porte pour des erreurs de gestion)

        C’était mon instant d’utopie…

  6. 28 milliards à économiser dans les deux ans .
    A économiser par rapport à quoi ?
    L’état Français, (à ,ne pas confondre avec la France) a eu un déficit de 12 milliards par mois pendant le premier trimestre 2013.soit 36 milliards en 3 mois.
    S’il faut économiser 28 milliards en deux ans, cela représente 1,166 milliards par mois : on pourrait se permettre donc un déficit mensuel de 12 -1,166 = 10,833 milliards par mois.
    Le déficit atteint aujourd’hui 1870 milliards , que représentent 28 milliards par rapport à cette somme ? ,Un pourcentage ridicule.
    D’autre part ce serait pour revenir à un déficit de 3 % , comme si un déficit était normal et économiquement sain et possible, tant qu’il ne dépasse pas 3 %. C’est idiot.
    Aussi : par effet « mécanique » quand l’état réduit ses dépenses, et augmente impôts et charges, il freine l’économie :, il aggravera donc son déficit au lieu de le réduire, a moins que l’économie nationale arrive à un blocage total : plus de dépense, plus de déficit, mais plus de recettes, alors on mange quoi ? (Ça c’est la Grèce, Ils le savent et c’est leur objectif)

    Tout ceci pour dire que tout ce qu’on nous raconte est grotesque.
    Tous ces discours n’existent que pour nous faire admettre une crise, mais surtout un abaissement de notre niveau de vie, non pas au profit des politiques, mai au profit de ceux qui manipulent ces tristes pantins, qui ont fait allégeance à la Franc maçonnerie.

    David Rockefeller:  » Nous avons besoin d’une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial. »

    • un fonctionnaire est mal placé pour juger de sa propre efficacité, du bien fondé de « l’occupation » qu’il exerce, des frais annexes et collatéraux qu’il provoque… Quant à l’argument de la dépense qu’il commet pour faire tourner la machine économique encore faudrait-il qu’il contribue à faire autre chose que des cocotes en papier, trêve de plaisanterie un fonctionnaire par définition est un improductif, je n’ai jamais sauf rarissimes exceptions entendu parler d’exportation et de rentrées de devises à son propos. Une partie de la « caste » socialo-gauchiste de ces travailleurs, travailleuses du chapeau est à disloquer (un million à la porte en cinq ans). C’est Mitterrand qui a doublé le nombre de fonctionnaires pendant son règne non seulement inutilement mais plombé très gravement le budget de l’état, sans compter le trou pharaonique qu’il a creusé avec la retraite à 60 ans (avec à cette époque des départ même à 53 ou 54 ans!)toute petite différence avec l’Allemagne le parti communiste y était interdit jusqu’à la tombée du mur contrairement à la France où il pouvait répandre ses idées délétères tout à loisir. Les seuls fonctionnaires dont il faut augmenter les effectifs plus que sérieusement sont ceux de l’éducation nationale et des hospitaliers, tous deux de terrain, bien entendu les deux ministères considérés doivent subir une purge drastique.

      • Quand l’état réduit ses dépenses, il freine l’économie. quelle que soit la façon dont l’argent est dépensé, que ce soit en salaire de fonctionnaire ou autre.
        C’est un fait, c’est une conséquence inéluctable .
        C’est en agissant de cette façon , avec une vue exclusivement comptable que notre situation économique s’aggravera de plus en plus vite comme c’est arrivé en Grèce.

        Je sais , qu’il y a de nombreux fonctionnaires qui ne méritent pas leur salaire, mais ce n’est pas en les supprimant brutalement que vous réglerez le problème du déficit de l’état Français., c’est le contraire;

        Les deux principales causes à traiter qui permettraient de résoudre le problème de déficit chronique sont :

        1 – Stopper le versement tous les ans aux banques privées la totalité de l’impôt sur le revenu, plus de 50 milliards, artificiellement du grâce à un accord signé à l’origine par Pompidou placé comme premier ministre d’abord, puis à la présidence par Roschild dont il avait été l’employé.

        2 – arrêter la politique de libre échange et l’interdiction de tout protectionnisme alors que des pays comme la Chine ne se gênent pas, par exemple de taxer l’importation de voitures à 80 % en affirmant officiellement que c’est pour protéger leur propre industrie.

        Je ne vais pas vous sortir tout un programme, mais quand on aura réduit le déficit, mettre de l’ordre dans le fonctionnariat, sera la cerise sur le gâteau.
        S’y attaquer aujourd’hui, satisfera peut être votre égo, mais n’améliorera en rien la situation économique de l’état.
        N’oublions pas que le fonctionnariat est un mal nécessaire,et aussi indispensable.

        Pour parler ou faire de la politique et de l’ économie, il faut savoir mettre de côté ses sentiments.

  7. trop de fonctionnaires à certains endroits et pas assez à d’autres, tout le monde le constate: il faut garder les fonctions régaliennes de l’état uniquement.
    oui à la coupe budgétaire en supprimant des fonctionnaires qui pèsent lourd sur le budget de l’état!!
    mais aucun politicien n’en parle car il y a toujours des échéances électorales et tous veulent être élus!! même le FN ne s’attaque pas aux fonctionnaires!!
    les têtes vont tomber quand les Français ne pourront plus être des vaches à lait!! vivement les municipales! votez bien , comme disent les communistes!!! le « barrage » au FN ne tient plus, les gens veulent du « changement maintenant »!!!
    Ps: il va en guerre depuis qu’il est élu et qu’il a pris sa feuille de route aux usa et là il a des milliards pour acheter des drones alors que en France, des personnes n’ont pas pour manger et meurent dans a rue car sdf!! honte à la France d’en être arrivée là à cause de politicien qui pensent qu’à leur cul et non pas à l’intérêt général, comme une vraie équipe: au contraire: divisons pour régner, comme toujours ( travailleurs contre 6 millions de rmistes,…..)

  8. A reblogué ceci sur PolitikWebInfo and commented:
    Encore le peuple qui va trinquer !!

  9. Pour l’anecdote, je suis fonctionnaire, et je ne pense pas être, à mon faible niveau, à l’origine du déficit invoqué…je me sens niqué et appauvri comme tout ouvrier qui fait ses huit heures (dans ma partie je fais laaaargement mes 45 heures semaine, sans pognon supplémentaire ça va de soi)

    Autre anecdote : dans ma boite mail deux messages se suivent : celui ci, et un autre du même site qui dit que la france va acheter des drones aux ricains pour plus d’un milliard d’euros (hors pot de vin et dessous de table bien sur)…
    Réveille toi, peuple de France : après le mariage pour tous qui a divisé le pays pendant qu’ils t’enculaient de taxes et impôts nouveaux, ils veulent séparer les gens sur les retraites en accablant des catégories qui ne sont plus du tout privilégiées (je laisse ma place sans souci à qui veut le vérifier !!!!)

    L’ennemi commun, le vrai, pas celui désigné par le 20h00 ou les médias complices du pouvoir : c’est le haut financier, l’actionnaire sans scrupule, la marionnette au gouvernement ou au parlement, les poches débordant d’oseille… et surtout pas l’ouvrier d’état, que l’on nomme fonctionnaire, et dont le salaire est gelé (point d’indice) depuis 2010 et au moins jusqu’à 2015…celui là trime comme toi pour essayer de payer le loyer et les factures avant de faire bouffer sa famille

    • Bien raisonné .

    • Le Fonctionnaire n’est pas responsable de la situation économique de la France,( bien sur à l’exception de certains hauts fonctionnaires technocrates qui ont pris ou poussé à une politique économique aberrante)
      Même en imaginant qu’ un fonctionnaire ne fasse rien de sa journée, le salaire qu’il touche est dépensé et fait tourner l’économie.

      Le déficit de l’état, vient bien sur d’une mauvaise gestion, mais avant tout d’une politique économique suicidaire, : le libre échange, en s’interdisant le moindre protectionnisme, quitte à faire de la France un désert industriel et un territoire en jachère
      Il est évident que le gouvernement ne gouverne pas, il est soumis à ceux qui s’enrichissent encore plus avec le commerce international.

      En opposant le privé aux fonctionnaires, en rendant les fonctionnaires responsables, on divise pour mieux régner, on désigne un bouc émissaire, pour mieux faire accepter l’inacceptable.

  10. MAIS SI AU MÊME TEMPS ON ACHÈTE DES JOUJOUS POUR LA GUERRE ON EST BIEN SORTIE D’AFFAIRE !!!!!!

  11. vous remarquerez qu’il n’est jamais question de réduire le train de vie des gougnafiers d’en haut ; pas touche aux salaires , aux primes , aux avantages ,etc ….toujours plus de fric pour la haut , de moins en moins pour les autres ;mais baste , laissons donc ces imbéciles continuer à baisser notre pouvoir d’achat , quand le citron n’aura plus de jus , quand le lait des vaches que nous sommes sera tari , hé ben ils seront dans la même merde que les dirigeants de la grèce qui voit de moins en moins d’argent dans les caisses de l’état ,et qui en patissent d’une manière ou d’un autre ; la différence entre la racaille d’en haut , tout parti confondu , et les citoyens d’en bas ,c’est qu’ils ont l’habitude de claquer des monceaux d’argent , de vivre sur un grand pied , et que lorsque le manque d’argent commence à se faire sentir ,ce qui finira par arriver , ces gens là frolent la déprime , car sans fric , ils ne sont rien ; pour ceux que ça intérresse , allez sur le site auxinfosdunain.blogspot.fr et voyez comment réagissent les gréques face à la crise ; ils vivent en autarcie , se prennent en main , rejette l’état , raison pour laquelle les caisse commencent à être dans le rouge ;

  12. En virant un million de fonctionnaires on pourrait y arriver, non ?

    • vous n’y pensez pas ? 5 millions de fonctionnaires , c’est 5 millions d’électeurs en plus pour le ps ;et même s’ils en virent un peu d’un côté , il en rentrera autant de l’autre ;

    • Arrêtez de monter les personnes du peuple les unes contre les autres . C’est le pouvoir qui récolte les fruits de votre attitude !

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :