Nicaragua : Une entreprise chinoise obtient la concession pour un futur canal interocéanique

Canal du Nicaragua

Le Congrès du Nicaragua a approuvé jeudi une loi attribuant à une mystérieuse entreprise chinoise la concession pour concevoir, réaliser et exploiter un canal entre l’Atlantique et le Pacifique, dont le coût est estimé à 40 milliards de dollars (30 milliards d’euros), situé à moins de 600 kilomètres au nord du canal de Panama.

L’accord avec HK Nicaragua Canal Development Investment Co. (HKDN) lui concède « le tracé, le développement, l’ingénierie, les accords de financement, la construction, la propriété, l’exploitation, l’entretien et l’administration » d’un canal entre les océans Atlantique et Pacifique.

Pour l’heure, le projet reste flou. Six trajets potentiels ont été évoqués, donc cinq traverseraient le lac Nicaragua, afin de réduire la quantité de terre à creuser. Aucun n’a encore été retenu. La construction prendrait 11 ans, pour une voie maritime de 200 kilomètres. Elle permettrait la création de 40.000 emplois.

Canal chinois du Nicaragua

Le projet envisage la construction d’un canal humide, de ports, d’un aéroport, d’un oléoduc et d’une ligne de chemin de fer ainsi que d’une zone franche.

Le consortium chinois obtiendrait également la concession du canal pour 50 ans, renouvelable. L’accord prévoit que cette entreprise verserait 10 millions de dollars par an au gouvernement au cours de la première décennie, puis un pourcentage croissant des revenus générés par le canal. Au terme de la 51e année, le gouvernement deviendrait proprétaire à part entière du canal.

Malgré ses avantages affichés pour le pays, certains contestent le projet au Nicaragua. Ces détracteurs accusent le président Daniel Ortega d’hypothéquer le Nicaragua en faveur d’une « obscure société créée par un entrepreneur chinois que personne ne connaît », l’avocat Wang Jing.

Selon l’opposition qui rassemble certains secteurs économiques, écologistes, et des communautés indigènes, cette loi est « est anticonstitutionnelle, frauduleuse et préjudiciable aux intérêts « (du pays). « Nous offrons notre territoire à une entreprise étrangère qui peut le vendre ou le louer en morceaux », a déclaré le chef de l’opposition Eduardo Montealegre.

Elle dénonce le fait que Wang Jing aura « tous les pouvoirs pour exproprier, confisquer, étendre, draguer et dévier les cours d’eau » du Nicaragua.

Sources : La Tribune / Le Nouvel Obs / Le Journal du Siècle



Catégories :Economie, Nicaragua

Tags:, , , , , , , , ,

8 réponses

  1. a phil et zelec , c’est pour du transport ! et faire la nique au canal du panama … l’eau est salée a droite et a gauche ….

  2. pourquoi pas chaque pays et souverain!!!

  3. Y compris exploiter l’eau douce ou la bloquer pour la vendre aux nicaraguayens

    • Très bien vu. Ce peut être un moyen détourné pour s’assurer la main-mise sur la richesse que représente l’eau, coeur de tous les enjeux de ces prochaines années. Au niveau économique et, bien sûr, in fine, stratégique.

Rétroliens

  1. Nicaragua : Une entreprise chinoise obtient la concession pour un futur canal interocéanique | Pressformore
  2. Nicaragua : Une entreprise chinoise obtient la concession pour un futur canal interocéanique | Tu dois nourrir ta vie!!
  3. La Chine a acheté 5% de l’Ukraine « LE JOURNAL DU SIÈCLE

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :