Laurent Fabius a la certitude que du gaz sarin a été utilisé en Syrie

« La France a la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée » a affirmé Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères ce mardi 4 juin après avoir fait analyser des échantillons.

Des analyses effectuées par un laboratoire français, désigné par l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques pour l’identification des toxiques de guerre, sur des échantillons en possession de Paris « démontrent la présence de sarin » et « la France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée », selon ce communiqué.

« J’ai rencontré ce matin à mon initiative le Professeur Ake Sellström, chef de la mission d’enquête mise en place par le Secrétaire général des Nations unies et chargée d’établir les faits sur  les allégations d’emplois d’armes chimiques en Syrie.

Je lui ai remis, au nom de la France, les résultats des analyses, réalisées par notre laboratoire désigné par l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques pour l’identification des toxiques de guerre.

Ces analyses démontrent la présence de sarin dans les échantillons en notre possession. Au regard de ces éléments, la France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée.

Nous avons décidé de communiquer aussitôt à la mission compétente des Nations unies et publiquement les éléments en notre possession. Il serait inacceptable que les coupables de ces crimes puissent bénéficier de l’impunité. »

« Il ne fait aucun doute que c’est le régime et ses complices » qui s’en sont servis, a déclaré Laurent Fabius sur France 2, mardi soir.

Selon une source diplomatique, les échantillons proviennent de Jobar, dans la banlieue de Damas, où deux envoyés spéciaux du journal Le Monde ont été témoins mi-avril de l’utilisation de gaz toxiques et ont rapporté des échantillons aux autorités françaises, et de Saraqeb, dans le nord-ouest du pays, où une attaque a été signalée fin avril.

Les enquêteurs font état de 4 événements (à Khan Al-Assal près d’Alep le 19 mars; à Uteibah près de Damas le 19 mars; dans le quartier de Cheikh Maqsoud à Alep 13 avril; et dans la ville de Saraqeb le 29 avril) lors desquels ces agents auraient été utilisés, mais leurs enquêtes n’ont pour l’instant «pas permis d’identifier la nature de ces agents chimiques, les systèmes d’armes employées ni qui les a utilisés».

Le 6 mai, Carla del Ponte, membre de la Commission d’enquête de l’ONU sur les violations des droits de l’Homme en Syrie, avait affirmé que les rebelles syriens avaient fait usage du gaz sarin, évoquant des « témoignages recueillis ».

Le 28 Mai dernier, le quotidien pro-gouvernemental turc Zaman signalait que la Direction générale de la Sécurité (Emniyet Genel Müdürlügü) avait mené des arrestations à Adana et Mersia (Sud de la Turquie) contre douze membres de l’organisation Jabhat Al Nosra présente en Syrie, et avait saisi 2kg de gaz sarin au cours des perquisitions. Les individus auraient avoué vouloir acheminer le gaz sarin vers les zones de combat en Syrie.

Les États-Unis, qui ont affirmé par le passé que le recours aux armes chimiques représentait une ligne rouge à ne pas franchir, restent, eux, prudents, affirmant que davantage de preuves sont nécessaires.

« Nous devons augmenter le faisceau des preuves en notre possession (…) avant de prendre une décision », a déclaré le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney, lors de son point de presse quotidien. « Il nous faut enquêter davantage ».

John Kerry a affirmé que les Etats-Unis disposaient de « preuves solides » d’usage d’armes chimiques par Damas.

Le président russe, Vladimir Poutine, a quant à lui souligné que toute tentative d’intervention militaire étrangère en Syrie était vouée à l’échec et ne ferait qu’aggraver la situation.

Laurent Fabius a estimé mardi que « toutes les options étaient sur la table » après les résultats de ces analyses. « Nous discutons avec nos partenaires (…) et toutes les options sont sur la table », a déclaré le ministre à France 2, ajoutant : « ou bien on décide de ne pas réagir, ou bien on réagit y compris d’une façon armée là où est produit, stocké le gaz mais nous n’en sommes pas là ».

Sources : 20minutes / France24 / France 2/ Le Journal du Siècle



Catégories :Fabius, France, Présidence Hollande, Syrie

Tags:, , , , , , , , , ,

13 réponses

  1. Ce type a les mains sales et devrait être en cabane ( sang contaminé) il est pas le seul d’ ailleur, et son fils ?il continu a toucher le chomage et acheter des appartements ? affaire bien étouffée …

  2. On se doute qui se cache derriere le responsable de centaines d’emophiles ,femmes et enfants,cet imposteur de Fabius’qui veut a tout prix ontervenir en SYRIE sauf qu’il va se faire prendre a coup de pieds au cul par Poutine s’il continue.Mais cela denote la faiblesse de nos gouvernatntsqui feraient mieux de s’occuper de nos problemes d’insecurité et d’immigration sauvage les idiots! Quel malheur!

    • here is how it looks from the Israeli side of the border … A nelewstter from a Messianic Congregation in The Land, published 2 days ago. »Its obvious that Israel lives in a rough neighborhood. For years after the peace agreement with Egypt and the cease fire with Syria, even if there was no real friendly relationship with Israel, at least the Egyptian military has always honored the peace treaty with Israel. The border with Syria has been quiet since the cease fire after Israel won the war in 1973, until the uprising began a few years ago. The promise of the Arab spring has been replaced by killings in the streets of Cairo. The government of Mohammed Morsi was unable to deal with the severe economic conditions afflicting most Egyptians. It had used its democratically elected authority badly, adopting non-democratic methods.That brought those who opposed the Morsi government to the streets and squares in demonstrations. Most young educated secular Egyptians claimed this was not the democracy and revolution they were hoping and fighting for. Now the Egyptian army feels it needs to stop the Muslim brotherhood from controlling the nation through the Islam law. In Syria the opposition is now filled with Islamist fundamentalists fighters, their victory could bring further instability and killings. On the other hand, according to reports from the field, the Syrian army uses missiles equipped with warheads loaded with Sarin gas, firing indiscriminately with the purpose of causing mass casualties. Is violence the means to solve problems? It seems that the Arab nations don’t know any other way but to kill each other to remain in power. The divisions within Syria are different from those that afflict Egypt. Still, the situation in Egypt is likely to get worse before it gets better. The Muslim Brotherhood may retreat but they will not give in or give up.The IDF’s (Israeli Defense Force) Southern Command is paying close attention to the Sinai Peninsula, which has become a hornet’s nest of radical Al-Qaeda-affiliated terrorist groups that are taking advantage of the power vacuum to flourish in the desert dunes. Training camps and weapons hideaway grow in number and strength.The growing number of armed groups in Sinai (some estimate them in the thousands) are made up of radicalized Bedouin, residents of Egypt proper, and a growing number of foreign volunteers.The more chaotic things get in Egypt proper, the harder it will be for the Egyptian military, stretched capacity on the streets of Cairo, Alexandria, and other cities, to keep the jihadist in the Sinai peninsula under control. The Sinai jihadist have focused most of their gun, rocket, and bomb attacks on Egyptian security personnel, which in turn have stepped up counter-terrorism raids.The Egyptian army has asked and received approval from Israel to insert additional military forces into Sinai, in excess of the quantity specified by the peace treaty between the two countries. Israel approved Egypt’s requests to ensure the survival of the peace agreement. Israel knows that the goal of the jihadist in Sinai is not only to kill Egyptian soldiers and policemen. It is also to fire rockets into southern Israel, and send highly armed terrorist cells on deadly cross-border raids, as they have done repeatedly in the past two years.By attacking Israel, the radical groups (the most notorious of which is called Ansar Bayt Al-Maqdis) are fulfilling their pledge to carry out a jihad (holy war) against Israel, and seeking to provoke an international incident between Israel and Egypt that will undermine the peace treaty. Because the Egyptian army has to divide its forces now to fight in the Egypt’s streets of its major cities, the armed terrorist factions in Sinai will have a greater opportunity to realize their goals. »

  3. A l’epoque il a pas été foutu de savoir ce qu’il se passait dans son propre ministère. Du moins c’est ce qu’il fait croire. Il s’ en ai sorti avec un « Responsable mais pas coupable ».
    Et là il se la joue je sait ce qu’il se passe en Syrie .
    Toujours aussi crédible le Lolo …

  4. j’ai la preuve irrefutable que…suis une merde!!

  5. Fabius est au pot de merde ce que la blanche colombe est à l’innocence et la pureté, avec un tel représentant on peut se dire qu’être un trou du cul est finalement un moindre mal quand on voit toute la merde qui en sort….

  6. moi j’ai surtout la certitude que l’empaffé en question nous mène une bonne propagande , c’est son role , et il est grassement payé pour ça ;d’autant qu’il est juif , et nous savons le grand amour que la syrie et israel se porte ;

  7. Il est au moins aussi toxique pour l’humanité que le sarin, cet empaffé… Et dire que c’est lui la vitrine de la France à l’étranger… grandeur et décadence, que deviens tu mon beau pays…

  8. Fabius. Vous pouvez lui faire confiance. Bon sang de fourbe ne saurait mentir…

  9. après le bébés couveuse, après les fioles d’anthrax, après les grottes suréquipées de tora bora, après les ADM en Irak, après les chars de kadhafi ( 200 selon BHL, 5 selon nos pilotes de rafales) après le Viagra des troupes de kadhafi, après les certitudes de Tony Blair sur les ADM ou les preuves de la culpabilité de ben laden…. ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES CONS… et cette fois c’est la France qui s’y colle !

  10. Fabiius,mis en cause dans l’affaire du sang contaminé,comment peut on encore croire cet ignoble imposteur,et que fait ce repris de « justesse » au gouvernement….

Rétroliens

  1. Syrie : Obama décide de fournir une assistance militaire directe aux rebelles « LE JOURNAL DU SIECLE
  2. Syrie : Obama décide de fournir une assistance militaire directe aux rebelles « GLOBAL RELAY NETWORK

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 436 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :