Syrie : Armes médiatiques contre l’opinion publique

Ne pas avaler

Le Monde a publié un témoignage affirmant que l’armée syrienne fait usage d’armes chimiques contre la rébellion armée et la population civile. Cette affirmation a ensuite été reprise par la plupart des grands médias, sans sourciller. Cependant, il est fort probable qu’il s’agisse, une fois de plus, d’une campagne de manipulation de l’opinion publique pour un soutien à une intervention militaire.

La guerre médiatique sur ce qui se passe en Syrie a franchi un nouveau palier. Selon des informations rapportées directement du terrain par le reporter Jean-Philippe Rémy et le photographe Laurent Van der Stockt, qui ont séjourné pendant deux mois en Syrie :

« Des gaz toxiques provoquant des cas d’étouffement jusqu’à la mort sont employés par les forces du régime syrien contre la rébellion armée et la population civile. »

Notons tout d’abord le fait que le régime syrien n’a pas la volonté, ni l’intérêt, de viser la population civile. Si celle-ci était visée depuis les deux dernières années, le régime d’El-Assad serait tombé. Bien au contraire, le régime a le soutien d’une grande partie de la population, même par des groupes religieux minoritaires.

Le 13 avril 2013 notamment, suite à des attaques chimiques des combattants « ont commencé à tousser, puis s’accroupir, suffoquer et vomir ». Le photographe du Monde lui-même « souffrira, quatre jours durant, de troubles visuels et respiratoires ». « Les victimes éprouvent des souffrances atroces, dont les symptômes ressemblent à ceux d’un empoisonnement au gaz sarin. »

La vidéo proposée par Le Monde montre des rebelles qui s’équipent de masques à gaz pour faire face aux attaques chimiques, et probablement de gaz sarin selon les journalistes.

Cependant, selon les informations données par Wikipedia, « le gaz sarin est absorbée par la peau d’où il passe directement dans le sang. L’exposition au sarin aboutit la plupart du temps à la mort, et elle laisse toujours de graves lésions et séquelles neurologiques permanentes chez ceux qui y survivent. »

La question est donc : s’agissait-il véritablement de gaz sarin ? Ou bien, d’un agent lacrymogène, qui possède des effets sur le corps comparables à ceux décrits par le reporter, allant jusqu’à la mort parfois.

Comme ils l’affirment eux-mêmes, « Le Monde ne détient pas la preuve irréfutable d’un recours à des armes chimiques en Syrie. » Cependant, le message est distillé de telle manière qu’il n’y a, au fond d’eux, aucun doute. Si peu de doutes, que les médias se sont empressés de relayer l’information, sans changer un iota.

« Seule une expertise scientifique, à partir d’échantillons, peut être en mesure d’établir sans l’ombre d’un doute l’emploi de substances spécifiquement prohibées par la convention sur l’interdiction des armes chimiques. »

« Une question s’impose : si des journalistes ont réussi à enquêter sur place, comment expliquer que des dirigeants occidentaux, censés pouvoir recouper les données de leurs services de renseignements, n’aient formulé à ce jour aucune conclusion claire sur l’emploi d’armes toxiques en Syrie ? »

Pourtant, la Syrie a invité l’ONU à venir immédiatement constater l’usage d’armes chimiques par les rebelles, un usage reconnu par Carla Del Ponte, ancienne procureur à la Cour pénale internationale, qui se base sur une enquête de l’ONU, et désavoué peu de temps après.

« Bachar Al-Assad en profite. L’absence de réactions extérieures – en dehors de récents raids israéliens – l’encourage à aller toujours plus loin. »

Bien que Le Monde semble l’ignorer, les interventions extérieures sont nombreuses depuis les 18 derniers mois déjà. Le New York Times a par exemple rapporté l’envoi d’armes par les Etats-Unis aux rebelles syriens par l’intermédiaire de ses alliés, principalement par l’Arabie saoudite et le Qatar. Tout récemment encore, on pouvait apprendre que les Etats-Unis allaient verser 250 millions de $ aux rebelles syriens. La France, elle, aide également les zones contrôlées par les insurgés.

Voilà donc une nouvelle fois, la tactique d’un pouvoir médiatico-politique prêt à tout pour manipuler l’opinion publique sur la situation en Syrie. Cette manipulation est à l’œuvre dans de nombreux pays occidentaux, et n’a cessé de s’intensifier depuis les derniers mois.

Il est intéressant de voir que l’usage d’armes chimiques, bactériologiques, radiologiques, de destruction massive, prohibées au niveau international, ne choque pas lorsqu’il s’agit des Etats-Unis, qui pulvérisent des substances radioactives sur de grandes villes américaines et font usage d’armes à uranium appauvri sur leurs différents théâtres d’opérations, ou lorsque Israël utilise du phosphore blanc contre Gaza.

Ne prenez pas cet article pour la vérité. Posez-vous des questions. Faites vos propres recherches et fuyez le prêt-à-penser.

NB : Demain, 28 mai 2013, à 11h30, il y aura un débat en direct avec le reporter Jean-Philippe Rémy. Profitez-en pour lui poser vos questions.



Catégories :Armes, ASL, Assad, France, Gaz, International, Syrie

Tags:, , , , , , , , , , , , , , ,

17 réponses

    • hhtp://www.humanite./fil-rouge.fr/syrie-condamnation-ferme-de-lusage-de-gaz-mortel-pcf (27/05/13).
      Je n’ai rien à ajouter, chaque chose suit son cours…

  1. Ce matin le Monde continue de nous informer : « le conseil des droits de l’homme de l’ONU va étudier un projet de résolution concernant « l’intervention de combattants étrangers » à Qoussair. Comme par hasard, évidemment le projet est déposé par les États-Unis, la Turquie et le Qatar. Droits de l’Homme dans ces 3 pays ?
    L’article cite « une ONG syrienne » sans la nommer, pourquoi ?
    Par ailleurs le PCF s’est fendu le 27 mai, d’un communiqué (« Condamnation ferme de l’usage de gaz mortel ») qui s’appuie sur et débute ainsi : « les dernières informations qui proviennent de Syrie sur l’usage de gaz mortel par le pouvoir syrien à l’encontre de combattants et de la population…
    Pourtant Fabius, un va-t-en guerre résolu parlait seulement de « présomptions de plus en plus étayées ».
    Je croyais que le journal l’Humanité ne contenait aucune once de pensée unique ou alors où le PCF va-t-il puiser ses sources ?

  2. Les qatari , saoudiens et turcs (sunnites) detestent encore plus que les kuffars, les chiites (iraniens, syriens,..). Avec l’appui des usa que cela arrange depuis qu’ils ont perdu leur pion iranien (shah), aneantir les chiites en syrie permettra d’affaiblir l’iran . La politique etrangere americaine s’est bien souvent revelee desastreuse mais, c’est business as usual . Ce que je trouve surprenant dans l’histoire,c’est le revirement europeen. Comme les messages precedents le disent , on se demande qui profite du crime (qui a ete paye ? 🙂 chez les politiciens .

  3. Faites comme moi, postez ce lien sur des sites/blogs/forums connus et très visités. Malgré la censure
    presque systématique nous devons en informer la masse. Quand on dit que nous sommes impuissants c’est faux, nous pouvons diffuser ces informations le plus largement possible !

  4. encore et encore des mensonges et une fois de plus essayant des manipuler l’opinion des peuples pour justifier une invasion et la recuperation des matières premières du pays.

  5. Depuis la nuit des temps le peuple Israelien se conduit en envahisseur, il suffit de relire la Bible ( la TORAH), et il ne s’arrêtera pas de si tôt!

  6. La Syrie subit depuis 2011 une tentative de déstabilisation. Il ne s’agit pas d’une guerre civile mais bien d’une invasion étrangère ! Le but est de détruire la Syrie telle que nous la connaissons aujourd’hui pour diviser le pays, affaiblir son allié iranien et permettre au projet du Grand Israël de voir le jour. Ce projet prévoit d’étendre Israël du Nil jusqu’à l’Euphrate recouvrant ainsi la Palestine historique, le Liban, la Syrie, la Jordanie, une partie de l’Irak et une partie de l’Egypte. Du Maroc Ville de Tétouan Moi est ma famille nous dénoncions
    l’existence de ce projet sioniste !

  7. Il semble que Fabius et Hollande n’aient pas abandonné la partie. Le pavé du monde (internet) ce matin, avec la version anglaise, était impressionnant. Ailleurs, on pouvait lire que « nos » forces spéciales, jamais si nombreuses, s’exerçaient en Jordanie en vue d’une éventuelle intervention en…
    Sinon, j’ai eu du mal à trouver une réaction avant de vous lire. Merci

    • fabius devrais déjà demander à son fils où il a récupérer l’argent pour payer son appart de 7 millions d’euros ces revenus sont peut être les mêmes que ceux de gueant ça vient certainement du quatar tout ça sous couvert de pot de vin et non officiel

Rétroliens

  1. Turquie : Les autorités arrêtent des rebelles syriens en possession de gaz sarin « Le Journal du Siècle
  2. Du gaz sarin à destination de la Syrie dans les mains de membres d’Al Nosra « Le Journal du Siècle
  3. Laurent Fabius a la certitude que du gaz sarin a été utilisé en Syrie « LE JOURNAL DU SIECLE
  4. Syrie. Laurent Fabius ment sur l’utilisation de gaz sarin (Mise à jour à 10H30) | CounterPsyOps
  5. Syrie. Laurent Fabius ment sur l’utilisation de gaz sarin (Mise à jour à 10H30) | OccuWorld
  6. Fabius : "Il ne fait aucun doute que c’est le régime [...] qui a utilisé du gaz sarin en Syrie" | Philippehua's Cellule 44

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :