Suède : 4ème nuit d’émeutes à Stockholm

Emeutes en Suède

Les violences ont été déclenchées suite à la mort d’un homme dans la banlieue d’Husby, tué par la police alors qu’il brandissait une machette.

La Suède a connu mercredi soir une quatrième nuit de violences dans des quartiers de la banlieue de Stockholm. Les violences s’étendent de Husby, où vivent de nombreux immigrés, à d’autres banlieues pauvres de Stockholm.

À Hagsätra, un autre quartier du sud de Stockholm, une cinquantaine de jeunes  d’une vingtaine d’années ont lancé des pierres contre la police et brisé des vitres, pour ensuite se disperser.

Le feu a été mis à un commissariat de police à Ragsved, dans la banlieue sud de Stockholm.

Au total en quatre nuits, des magasins, des écoles, un commissariat de police et un centre culturel ont subi des dégâts. Un policier a été blessé dans les dernières violences et cinq personnes ont été arrêtées pour tentative d’incendie.

Les émeutes ont été déclenchées suite à la mort d’un homme de 69 ans dans la banlieue d’Husby, tué par la police alors qu’il brandissait une machette.

« On a une société qui devient de plus en plus divisée et où le fossé se creuse, à la fois socialement et économiquement », commente Rami Al-khamisi, cofondateur de Megafonen, un groupe qui milite pour le changement social dans les banlieues.

Sources : Le Point / Le Journal du Siècle



Catégories :Europe, Suède, Violences

Tags:, , , , ,

6 réponses

  1. – les transports et …
    Les transports? avec le plus mauvais exemple qui soit : la SNCF, non merci, ce mastodonte « bénéficie » depuis la fin de la guerre (CNR) d’un statut inique empêchant quelque compagnie privée que ce soit de lui faire concurrence avec des lignes d’autocars ! Ce qui a permis des prix de voyage au moins du double ou même du triple au profits du gaspillage éhonté de ce monopole. Évitons d’aborder tous ces RATP (que de mon temps on baptisait « la retap », ce qui veux tout dire) et autres compagnies municipales ou régionales qui permettent d’embaucher l’oncle la petite fille le gendre et l’ami ou la relation du copain du copain (du même bord politique, l’écrasante majorité de ces emplois « privilégiés » étant occupés par des gauchards de toute sorte, qui n’en fichent pas une « ramée » !)
    oui en ce qui concerne l’infrastructure mais sous contrôle évidemment.
    – l’énergie …
    avec une EDF (et filiales ou apparentés) qui est LE monopole du chantage en détenant le nucléaire et les manettes pour éteindre les villes ? vous plaisantez? Aucune tolérance à l’égard de quelque concurrence que ce soit, sauf avec « certains arrangements » La moins chère des énergies d’Europe, non? avec un sur-effectif d’employés « agréés par le syndicat majoritaire ? Tout ce qui n’est pas nucléaire devrait être privatisé !
    – l’eau ? l’État et les collectivités ne sont pas assez sérieux et disons le tout net assez incorruptibles pour surveiller les prestations et tarifs de ces secteurs ?
    – l’air, l’alimentation qu’entendez vous par là ?
    – la formation ? pour les moutons de Panurge ? L’éducation doit rester nationale mais il faut effectivement dégraisser le super-mamouth !
    – La santé ? oui, l’hôpital doit rester public , mais là encore les contrôles sont inopérants à tout le moins puisque non assortis de sanctions irrévocables, le laxisme de l’état dans ce domaine tue, j’en profite au passage pour fustiger l’ahurissant effectif du ministère de la santé !
    – Nous pourrions peut-être effectivement nous inspirer du système de votations « à la Suisse » pour un certain nombre de questions citoyennes.
    – quant au précédent locataire de l’Élisée sa sommité de nullité ne fait pas controverse le malheur veut que son successeur empreinte le même chemin de désolation …

  2. J’aime beaucoup ce pays que je connais depuis des années. Mais quand j’entends tout le monde se gargariser du modèle suédois…

    C’est d’abord et avant tout une autre culture que nous connaissons très peu (qui connaît en France l’Histoire de ce pays qui fut le plus important du nord de l’Europe, allant de l’ouest de la Russie, en passant par la Finlande, l’Estonie, et la Norvège). Ce fut aussi un grand pays d’émigration, vers les Etats-Unis surtout.A la fin du XiXè siècle, les « paysans » étaient presque encore des serfs à la mode du Moyen-Age chez nous, avec corvées et autres.

    Partant de cela, il y a eu beaucoup de travail fait au XXè siècle. La structure politique est surtout faite de gens, politiciens de métier (comme ailleurs), sans grande vision actuellement. Ils ont un goût immodéré pour le modèle américain et ce sont fait rattraper par l’idée que tout doit être privé. Résultat, beaucoup de services sont devenus très chers, et fonctionnent aussi mal que partout : la Poste en est un exemple frappant. Les communes rurales n’existent plus : elles sont regroupés à 50 km à la ronde autour de la ville la plus grosse. Alors tout ce qui est service local disparaît : sans voiture, RIEN ne peut se faire…

    Parlons chômage ! LE MODELE fonctionne pour les statistiques : ceux qui n’ont pas de travail sont tous en formation (y compris en suivant les classes des enfants, du collège au lycée si nécessaire). Ainsi, tout le monde est sorti des statistiques. Car vous pouvez y rester 5 ans ou plus ! Et ensuite, s’il y a des postes, vous pouvez faire 200 km par jour en voiture pour occuper un emploi ne correspondant pas à votre formation.

    L’agriculture a été bradée pour entrer dans l’Union européenne. Les commerces se limitent pour la plupart aux grandes surfaces et centres commerciaux. Trouver un marché fait partie du miracle. L’alimentation y est aussi grasse et sucrée que l’américaine ! Pourtant il y a une réelle gastronomie traditionnelle mais elle n’est plus pratiquée en dehors des fêtes.

    La médecine est essentiellement tournées vers la la médecine conventionnelle. Les médecines douces y sont peu présentes et hors de prix. Pendant longtemps, il ne revenait pas cher de se soigner mais tout a changer ces 20 dernières années. Les prothèses (lunettes, dents, oreilles) sont encore moins chères que chez nous mais ont quadruplé si bien que la plupart des gens ont désormais du mal à les financer.

    Les impôts sont toujours très élevés. Tous ceux qui avaient un patrimoine sont partis à l’étranger. Il ne reste que la classe moyenne pour payer…

    Mais la population reste toujours aussi chaleureuse quand vous avez pu entrer dans les familles. Une culture ancestrale reste présente sous plein de gestes, de contes, de chants. Et il y a la possibilité d’une certaine forme de solidarité entre eux. Et un goût pour la nature et la beauté des paysages qui reste malgré tout. Cela donne un art de vivre qui fait chaud au coeur.

    Ce qui se passe là-bas n’est pas étonnant. Les politique suédois ont ouvert en grand les portes du pays à des populations venant du sud, sans préparer quiconque ni à leur arrivée ni à leur intégration. Les contrastes culturels (y compris climatiques) sont immenses et la population a naturellement un quant à soi qui rend difficile l’accueil en dehors d’un sourire superficiel… A un moment, il est forcé que cela éclate. Sous une forme ou sous une autre…

    Allez découvrir ce pays, si vous en avez l’occasion. Mais que personne ne rêve au MODELE. Cela n’existe pas, parce que chaque peuple a son histoire et ne peut prendre que des décisions qui s’enracinent dans celle-ci.

    Hej då!

    • @Hao,
      Pour la poste, avec le net elle n’a plus son utilité première (colis déposés dans des relais)
      Pour le reste, il faut analyser avant de jeter un anathème sur la privatisation. Sans m’occuper du soi-disant modèle américain, à grands traits, l’État est l’arbitre, il ne doit en aucun cas se mêler des affaires privées sauf en cas de ceux qui contreviennent avec la loi. Les Députés travaillent sur la loi et cela seulement. Hôpital, Éducation, Forces de l’ordre, Équipement, Immigration sont du ressort de l’État

      • Zélectron, je fais une différence entre la fonction publique (statut de protection des titulaires de ce statut) et services publics.

        La première concerne effectivement les services régaliens, Justice, Police, Armée, Monnaie. Ceux-là seuls devraient bénéficier d’un statut de protection élevée pour éviter la corruption. En ajoutant les cadres dirigeants des autres organes de l’Etat, pour les mêmes raisons.

        Les services publics concernent ce qui fait fonctionner une société, les infrastructures en quelque sorte ! C’est-à-dire par exemple (car j’en oublierai peut-être…)

        * les transports et les autres moyens de communication : sans moyens de communication physiques, aucun échange n’est possible. Si pour des raisons de mauvaise gestion privée, vous n’avez plus d’entretien des routes, des ponts, des ports, des aéroports, des voies de chemin de fer et des gares, des lignes de métro et autres trams, il ne reste que les déplacements à pied et votre économie tombe par terre. De même pour les télécommunications et la poste.

        * l’énergie : de la même façon, tout notre monde moderne reposant exclusivement sur l’électricité, toute l’infrastructure et les orientations ressortent de questions étatiques. Le marché n’a pas la capacité à juger de l’intérêt puisque son seul objectif est le profit. Ce sont toutes les sources d’énergie qui sont du ressort commun, bien sûr.

        * l’eau, l’air, l’alimentation : sans ces trois ressources, la vie s’arrête nette. Elles ne peuvent donc être confiées à des intérêts privés.

        * la formation : transmettre le savoir acquis par les générations précédentes est une oeuvre sociale dont le contenu n’est pas une marchandise. Cette activité est donc un service public.

        * la santé : là aussi, la population a le droit de bénéficier d’une politique de santé non soumise à un marché économique.

        J’en oublie sans doute…

        Les services publics sont du ressort de structures dont l’objectif est l’équilibre financier, et non le profit. Il s’agit de rendre un service le meilleur possible pour que le reste de l’activité économique puisse se dérouler sans peine. Pour cela, nul besoin que les salariés aient un statut protecteur. Le droit du travail général est suffisant. Mais ce sont les objectifs poursuivis qui sont d’une autre nature que celui du « privé » ; un peu comme dans beaucoup d’associations non lucratives…

        Quant à la loi, je crois profondément que le recours aux « votations » à la suisse par exemple, serait utile parce que cela donne de la mesure dans les décisions. Cela éviterait en partie les coups de balanciers que nous infligent nos politiciens pour avoir une loi à leur nom et reste dans l’Histoire ! Quant aux changements de lois en fonction de l’humeur, des faits divers et autres, ils ne font que rendre la loi obscure, inapplicable et la vie précaire. Y compris sur le plan économique.

        Pour exemple, le CNE de Villepin (contrat nouvelle embauche) qui est le seul moment où le chômage a régressé en France ces dernières années : les entreprises ont embauché des gens sous ce statut en pensant qu’ils avaient deux ans devant eux (18 mois aurait sans doute été suffisant…). Mais Cancre hongrois est arrivé et pour se venger, a transformé d’une façon unilatérale TOUS les contrats en cours en CDI ! Croyez-vous que désormais un chef d’entreprise aura une quelconque confiance dans une loi quelle qu’elle soit ?!!!!!!! Ce manquement à la signature de l’Etat a des répercussions certaines : lorsqu’il n’y a plus de confiance dans l’Etat (et comme il n’y en a jamais dans le marché),, c’est tout l’édifice social qui est ébranlé, et sur de longues périodes… C’est ce que nous vivons actuellement !

  3. Je vois qu’à Stockholm, c’est toujours aussi complexe.

  4. « il brandissait une machette » une coïncidence avec l’évènement morbide de Woolwich ?

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :