La dette publique française explose : 1834 milliards d’euros !

Comptes

Le déficit atteint 4,8% du PIB en 2012, contre 4,5% prévu par le gouvernement, selon l’Insee. La dette publique a franchi un nouveau record, à 90,2% du PIB.

Le déficit public de la France n’a été ramené en 2012 que de 5,3% à 4,8% du produit intérieur brut (PIB), éloigné de l’objectif du gouvernement qui visait 4,5% en accord avec ses partenaires européens, a annoncé vendredi l’Insee.

Le dette publique a, elle, continué d’exploser atteignant fin 2012 un nouveau record à 1 833,8 milliards d’euros soit 90,2% du PIB, plus que les 89,9% prévus par le gouvernement, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques. Elle s’élevait à 85,8% en 2011.

Le déficit public qui comprend les comptes de l’Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale a été révisé à 5,3% du PIB en 2011, au lieu de 5,2% d’abord annoncés par l’Insee. Cette révision ajoutée à la recapitalisation de la banque Dexia intervenue en décembre et à une hausse des dépenses expliquent le dérapage.

Dans le détail, les dépenses sont passées de 55,9% du PIB en 2011 à 56,6% en 2012, un taux supérieur aux prévisions du gouvernement (56,3%). Le taux de prélèvements obligatoires est en revanche conforme aux prévisions, à 44,9% du PIB en 2012 après 43,7% l’année précédente, «sous l’effet de la hausse des impôts» (+5,3%), a précisé l’Insee.

Le gouvernement français s’était engagé à réduire le déficit public à 3% du PIB en 2013 mais a reconnu il y a un mois qu’il n’y parviendrait pas. Des discussions sont en cours avec la Commission européenne afin d’obtenir un délai d’un an.

Sources : Insee / AFP / Le Journal du Siècle



Catégories :Déficit, Dette, Economie, Finance, France, Présidence Hollande

Tags:, , , , , , , , ,

6 réponses

  1. les journalistes sont aussi des employé du cartel de banque,
    il est temps de juger et de condamner giscard le survivant,
    avant la loi giscard rothshild la dette de la france n existait pas, depuis 1973 la dette n a que fais d augmenter un peu plus chaque année-
    depuis 1973 la france a plus remboursé d interet qu elle n a emprunté de (fausse ) monnaie

  2. Aucune mention de la cause principale de la dette publique française:
    les lois scélérates; loi Giscard/Pompidou/Rotschild de 1973, article 104 du Traité de Maastricht, article 123 du Traité de Lisbonne.

    Aucune mention de la solution au problème:
    la supression de ces lois et la dénonciation de la dette qu’elles ont engendré…

    Mais que font les journalistes ????????

  3. Je pense que ces la meilleur solution car on sait que les intérêt son baser sur rien du tout donc déjà il y une bonne partit de cet argent qui en est réduit et puis quand je voit la dette je ne sait vraiment pas ou il y est passe car la population est toujours et devien plus pauvre et les toujours plus riche il y en a marre je dit stop faut se soulèver contre c’est vermine qui n’ont qune chose en tête argent et contrôle.

  4. Quel est le politique, qui osera dire un
    jour, que tous ces déficits, sont provoqués et creusés, par la finance privée, et les taux appliqués lors des préts. Cette stratégie a débuté dans les années 60, et porte maintenant ses fruits. Et si tous les pays décidaient qu’ils ne doivent plus rien!

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :