L’utilisation massive de pesticides met l’humanité en danger selon le cancérologue D. Belpomme

Dominique Belpomme

Pour le cancérologue français Dominique Belpomme, l’utilisation massive de pesticides dans l’agriculture met l’espèce humaine en danger.

Cancer, diabète, obésité, leucémie ou autisme chez l’enfant: pour résoudre ces problèmes de santé publique, il n’y a qu’une réponse possible selon lui, c’est de réduire l’utilisation des produits chimiques, et notamment les pesticides.

Pour Dominique Belpomme, professeur en cancérologie à l’université de Paris, trois quarts des cancers sont évitables puisqu’ils sont dus à la dégradation physique, chimique et biologique de notre environnement, « à condition que nous ayons une politique environnementale à la hauteur des enjeux de santé publique. Autrement dit, que nous réduisions à leur source les polluants chimiques que nous dispensons dans l’environnement ».

Il indique au micro de Bertrand Henne que la communauté scientifique est d’accord pour constater le « lien causal entre l’utilisation à outrance des pesticides telle que nous le faisons aujourd’hui en Europe et l’apparition des fléaux de santé publique tels que cancer, diabète, obésité, leucémie chez l’enfant ou autisme chez l’enfant. La seule réponse possible à ce problème majeur de santé publique est de réduire l’utilisation des produits chimiques mis sur le marché, et notamment les pesticides utilisés dans l’agriculture ».

Le professeur Belpomme insiste pour dire que « ce n’est pas la dose qui fait le poison, mais la répétition des doses » même infimes. Et qu’il y a des « effets cocktails : plusieurs substances peuvent s’associer pour créer des effets qui n’existent pas lorsqu’on étudie ces substances isolément ».

 

Cercle vicieux

« Mais aujourd’hui, on n’est pas suivi au niveau politique » regrette-t-il : le règlement européen de 2009 concernant l’utilisation des pesticides est « scandaleux » selon de nombreux scientifiques puisqu’il dit qu’il faut une utilisation durable des pesticides.

Si le cancérologue affirme qu’il « y a aujourd’hui des alternatives à l’utilisation massive de pesticides », il admet que « la transition vers une agriculture respectueuse de l’environnement ne pourra se faire que progressivement. Nous sommes dans un cercle vicieux dans lequel, pour des raisons purement économiques, nous utilisons des pesticides à outrance. Il y a 50 ans on n’utilisait pas de pesticides, on avait une agriculture moins rentable mais plus respectueuse de la santé ».

« Le véritable moyen pour arriver à guérir l’ensemble des cancers c’est d’ajouter à la prévention secondaire, c’est-à-dire le dépistage, la prévention primaire qui consiste à réduire à leur source les polluants environnementaux, dont font partie les pesticides » poursuit le professeur Belpomme.

« Si nous continuons à polluer l’environnement comme nous le faisons, l’espèce humaine se met en danger. Réchauffement climatique, problèmes de santé, destruction de la nature : nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Par la dégradation de la planète, nous risquons tout simplement de faire en sorte que l’humanité disparaisse ».

Sources : RTBF / Le Journal du Siècle



Catégories :Agriculture, Alimentation, Cancer, Consommation, Environnement, Pesticides, Pollution, Santé

Tags:, , , , , , ,

10 réponses

  1. Nous sommes des enfants du cosmos. Tant que nous serons adhésifs à la matière nous trébucherons. Les contingences materielles ruissellent sur notre état de pur esprit détaché.

  2. A reblogué ceci sur L'horreur islamique and commented:
    Tic tac tic tac

  3. Un nouveau monde possible.
    « Tête à flaques », 600 pages de remises en causes globale de nos sociétés.
    Sur Amazon.fr

  4. http://www.globalex-afrique.com
    le remplacement de beaucoup de pesticides par un produit sans danger pour l’homme et la nature est possible, contactez nous !

  5. Je pense que ce qui est écrit plus haut résume parfaitement ce que je pense; Il faut vous réveiller avant qu’il ne soit trop tard; On fait appel à la charité public pour chercher des fonds pour la recherche contre le cancer alors que de plus en plus de spécialistes sont convaincus du rôle des produits chimiques de toutes sortes dans ces épidémies de cancer alors qu’il suffirait peut-être tout simplement d’éviter l’exposition de l’humain à ces poisons! Il me paraît,pour moi aussi,plus qu’urgent d’interdire purement et simplement les pesticides ,malheureusement,c’est une décision qui ne pourrait être prise que par nos politiques mais encore faut-il qu » ils aient véritablement la volonté de le faire……En attendant,faisons vraiment attention à ce que nous mangeons et n’achetons pas n’importe quoi…..L’être humain,lui aussi,devrait rester 100pour 100 Bio pour être en forme,on aurait tendance à l’oublier…..

  6. L’eau, l’air, la nourriture, les radiations… LE DIEU PROGRES grâce à la Sainte Science nous conduit peu à peu à la mort ! Nous mourrons obèses, connectés, clonés, stériles mais reproduits à la demande. Et pour respecter Sainte Démocratie occidentale, nous serons suivis à la trace par des drones, des codes, des passes, des caméras… Ecouteurs dans les oreilles pour dodeliner de la tête en écoutant des musiques fabriquées à la chaîne par des algorithmes…

    La terre, les forces de vie qui ne pourront bientôt plus s’épanouir dans l’humain s’exprimeront ailleurs. Les tremblements de terre (ça me fait toujours penser au rhinocéros des Histoires comme ça de Kipling), la météorologie en folie, moyens de se débarrasser des moucherons humains qui sont devenus des parasites nuisibles ?

    Chacun peut pourtant faire un effort, à sa mesure, où qu’il se trouve. Mais qui pense à sa responsabilité individuelle ? Appeler à la Révolution (comme beaucoup ici), c’est juste mettre plus d’armes et de pollution en circulation et entrer dans le grand jeu.

    Les trouvailles techniques sont intéressantes à condition d’en maîtriser sa propre utilisation individuelle et de ne pas se vautrer dans les modes… C’est actuellement cela RESISTER. N’est-ce pas le seul mot qui puisse encore avoir du sens en politique ?

  7. si il n’y avait que les pesticides! mais il y a aussi les médicaments dont les rivières se gavent …

Rétroliens

  1. L’utilisation massive de pesticides met l’humanité en danger selon le cancérologue D. Belpomme | Le Murmure de la Terre

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :