Affaire Tapie : Perquisitions au domicile parisien de Christine Lagarde

Christine Lagarde

Des perquisitions ont été menées mercredi au domicile parisien de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, dans l’affaire Tapie.

Elles ont été conduites par des juges de la commission d’instruction de la Cour de justice de la République, a précisé Me Yves Repiquet.

« Ces perquisitions servent à la manifestation de la vérité, cela contribuera à l’exonération de toute responsabilité pénale de ma cliente », a-t-il dit à Reuters.

Une procédure visant Christine Lagarde est ouverte depuis l’été 2011 à la Cour de justice de la République pour « complicité de détournement de fonds publics et de faux ».

En 2007, alors ministre de l’Économie, elle a choisi de solder par un arbitrage privé un litige judiciaire concernant la revente en 1993, par le Crédit lyonnais, d’Adidas, contrôlé par l’homme d’affaires Bernard Tapie.

Cet arbitrage a accordé 240 millions d’euros au Groupe Bernard Tapie (GBT), auxquels s’ajoutent 70 millions d’euros d’intérêts et 45 millions de « préjudice moral ».

Des élus du centre et de gauche ont reproché à Christine Lagarde d’avoir choisi la voie d’un arbitrage privé pour régler ce litige, y voyant une « faveur » politique à l’égard de l’ancien ministre de François Mitterrand, qui avait surpris en soutenant Nicolas Sarkozy en 2007 lors de l’élection présidentielle.

Les domiciles de son directeur de cabinet de l’époque, Stéphane Richard, actuel PDG de France Telecom, et de Bernard Tapie ont également été perquisitionnés, fin janvier, ainsi que, fin février, les domicile et cabinet parisiens de Claude Guéant, secrétaire général de Nicolas Sarkozy à l’Elysée au moment des faits.

Outre la procédure visant Christine Lagarde, le parquet de Paris a ouvert en septembre dernier une information judiciaire pour « usage abusif des pouvoirs sociaux et recel de ce délit » dans cette affaire.

Christine Lagarde a démenti toute malversation et a exclu de démissionner du FMI.

Sources : Reuters / Le Journal du Siècle



Catégories :Affaire Tapis, Bernard Tapis, Christine Lagarde, FMI, France

Tags:, , , , , , ,

3 réponses

  1. elle ne risque rien ; ni elle ni tapie , la racaille d’en haut à tout les droits , surtout de s’approprier l’argent des contribuables pour le distribuer à tout va ; ces gens là sont des voleurs , des magouilleurs , à l’abris de tout ; à vomir ;

Rétroliens

  1. Affaire Tapie : Perquisitions au domicile parisien de Christine Lagarde

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :