Espagne : Un général évoque une intervention militaire en cas d’autonomie catalane

Juan Antonio Chicharo

On a tort de croire que la paix et la démocratie sont définitivement installées en Europe. Il suffit par exemple de s’arrêter sur la situation de l’Espagne pour se rendre compte qu’un changement de paradigme est possible à tout moment.

De nombreux observateurs pourront toujours affirmer que les principes démocratiques sont bien ancrés dans le pays et que le risque d’un changement de régime est infinitésimal. Pourtant, c’est faire l’impasse sur l’histoire récente de la péninsule que de croire cela. Le dernier coup d’Etat remonte en effet au début des années 80 et a échoué seulement grâce à l’aura du roi Juan Carlos qui a beaucoup terni depuis.

Ainsi, une conférence organisée le 6 février denier par un centre de réflexion à Madrid et qui portait sur les forces armées et la Constitution a mis en lumière un certain malaise au sein d’une partie des officiers supérieurs de l’armée, notamment face à la gestion de la question catalane.

Le Général Juan Antonio Chicharro, qui a commandé le corps d’élite de la marine jusqu’en 2010 et fait désormais partie de la réserve, a fait part « d’un sentiment général de préoccupation, de peur, d’incertitude et de confusion » au sein de l’armée espagnole au sujet de la sécession possible de la Catalogne, allant jusqu’à regretter la démission en 2006 du Général José Mena qui s’était publiquement prononcé en faveur de la possibilité d’une intervention militaire afin de mettre un terme aux demandes d’autonomie plus importante de la région.

« La patrie est antérieure et plus importante que la démocratie. Le patriotisme est un sentiment et la Constitution n’est rien de plus qu’une loi » a affirmé Juan Antonio Chicharro.

Il a demandé ensuite, pendant son discours, d’imaginer un scénario qui a de grandes chances d’arriver : si le parti au pouvoir perd sa majorité absolue lors des prochaines élections générales et que les Catalans, en échange de leur soutien, demandent à abroger dans la Constitution la doctrine de « l’indissoluble unité » de l’Espagne, que pourra faire alors l’armée, s’est-il interrogé. Il n’a pas apporté de réponse mais tout le monde a plus ou moins compris ce qu’il sous-entendait.

Depuis, le général a été réprimandé par sa hiérarchie mais, les propos qu’il a tenu montrent en tout cas une déstabilisation évidente du cadre institutionnel dans le pays sous l’effet des manifestations quasi-quotidiennes contre l’austérité, d’un rejet grandissant de la Maison Royale et du gouvernement et sous les coups de boutoir de la Catalogne.

Une situation tout simplement explosive alors que le pays est entré dans une ère de difficultés croissantes et l’évolution actuelle de la situation n’augure rien de bon.

Le taux de chômage de l’Espagne est autour de 26%, avec un taux de chômage des jeunes qui est à près de 60% selon les derniers chiffres. L’actuel gouvernement est aux prises avec un scandale massif de corruption qui semble toucher tous les niveaux de décision au sein du Partido Popular et, enfin, le 23 janvier dernier, l’Assemblée de Catalogne a déclaré solennellement que la région est une « entité légale et politique souveraine ». En d’autres termes, la Catalogne est prête à faire sécession.

Bref, l’Espagne est au bord du précipice.

Sources : El Pais / Forex / Le Journal du Siècle



Catégories :Armée, Crise, Démocratie, Espagne, Euro, Europe

Tags:, , , , , , , , ,

16 réponses

  1. On se croirait revenu aux plus belles heures du franquisme. Si les catalans décident de façon démocratique d’être indépendants, au nom de quoi pourrait-on leur interdire ? La Catalogne est une entité avec une langue et une culture différente de l’Espagne, depuis des siècles ils se battent pour être libres. Si la majorité des catalans veulent l’indépendance pourquoi leur refuser ? Nier ce droit à l’autodétermination reviendrait à faire acte de totalitarisme, voire de fascisme.

  2. L’erreur serait de croire que le problème catalan en Espagne ne nous concerne pas. Il faut pourtant savoir que la carte des « Pays catalans » des nationalistes comprend la Catalogne française et que ce territoire fera évidemment partie de leurs revendications historiques une fois l’indépendance acquise. Est-on prêts à leur laisser Perpignan?

    • Oui ! L’état français devra lâcher Catalunya nòrd donc Perpinya qui se libérera aussi et redeviendra catalane à part entière c’est son histoire et son intérêt.

  3. Penso che per certa gente la democrazia sia un optional. In Europa nessuno è più disposto a morire per una patria che sente lontana, ma è dispostissimo a lottare per difendere la propria casa, la propria città e, forse, la propria regione. I grandi teorici del pensiero federalista ci hanno parlato dell’Europa dei popoli che non è quella degli stati. Che casa cambia se la Catalogna, la Corsica, la Liguria o la PACA ottengono, come già è per la Sardegna e la Sicilia, una maggiore autonomia? Nulla. Con buona pace di tutti i generali e di quei politici che parlano ancora di patria come se ne parlava nel 1915.

  4. Le 23 janvier dernier, l’Assemblée de Catalogne a déclaré solennellement que la région est une « entité légale et politique souveraine » C’est le PARLEMENT autonomique qui a déclaré la Catalogne « entité légale et politique souveraine », pas l’Assemblée http://www.assemblea.cat/

  5. Une situation bien difficile à résoudre… Que l’armée espagnole engage des actions pour assurer l’intégrité de son territoire, cela rentre dans ses prérogatives et a priori cela paraît légal… Mais que dire des catalans qui auraient voté cette mesure démocratiquement ? Qui l’emporte entre la volonté des citoyens et celle de l’Etat qu’ils ne reconnaissent plus ? Quoiqu’il en soit une intervention militaire serait catastrophique pour les deux camps, ainsi que pour toute l’Europe, et montrerait une fois de plus la faillite de notre système à se maintenir.

    • A partir du moment où se pose la question du pour et du contre, les deux camps auront leurs résistants qui seront les terroristes de l’autre (tout du moins assimilé comme) ce qui, par extrapolation, justifie n’importe qu’elle intervention militaire …
      Rien qu’à voir avec le Mali, un camp (le pouvoir Malien) condamne les actes de terrorismes commis ces derniers mois alors qu’ils sont au pouvoir grâce à un putsch militaire (1991), le président actuel ayant lui-même conduit au renversement de l’ancienne dictature qui courait depuis 1968 (pour en faire une nouvelle, il n’est un secret pour personne que des enfants du Mali et des pays frontaliers au se font exploiter au Mali même) ; Ceux dont on dit d’eux qu’ils sont terroristes (MNLA), se battent pour la plupart pour regagner les terres qu’on leur à voler, par voie de loi et de frontière, et malheureusement parce que personne ne veux les écouter pour des raisons purement économique, il font appel au seul soutiens qu’ils ont trouvé, AQMI ; Et nous dans tout ça, on va gentiment conduire une chasse à l’homme en demandant l’appui des copains parce qu’énormément de nos industries sont au Mali, et que les terres agricoles malienne sont détenu en grande partie par des personnes morales françaises (sans parler du pillages des colonies, à commencer par l’or de Tombouctou, et de la recolonisation « économique » conduit par les occidentaux sur les pays du « tiers monde »).
      Bref, ce qui peut être surtout dangereux, compte tenu du fait que tout les pays européens sont a cran, c’est qu’une intervention militaire faite par un Etat aussi important que l’Espagne en Europe, pourrait conduire à ce que les pays utilise cette violation des « droits des peuples à disposer d’eux-même » pour justifier n’importe qu’elle intervention lors de manifestation trop brutal, ce qui arrivera sans doutes dans quelques mois maintenant, et ce n’est pas moi, petit citoyen déviant, qui le dit …

      • C’est sur c’est tout un déséquilibre européen que cela peut entrainer d’autant que des Brigades internationales seraient formées pour défendre la liberté du peuple catalan et qu’en particulier les occitan-e-s qui se sentent très concerné-es ne resteraient pas indifférents….

  6. La Catalogne : le mythe bobo par excellence.
    Prospère, mais pas tant que cela, très endettée, engluée dans le mondialisme, un modèle touristique essoufflé (tant mieux pour la nature !), et une population que se la joue, mais qui saurait mettre le holà.
    Il y a quelques années il valait mieux parler Français que Castillan, et bien depuis un an et demi, si vous parlez en Espagnol les gens vous répondent avec le sourire.
    Et puis, la Catalogne membre de l’UE, c’est bien sur le rêve des salopards de Bruxelles, vous pensez un État-nation historique qui éclate, un grand pas pour la post-démocratie technocratique et anglo-saxonne ! Seulement voilà il y aurai un véto de l’Espagne et probablement de la France, avec un retour possible des barrières douanières …

    • Effectivement, derrière ce bel écran de fumée qu’est l’autonomie se cache les ambitions féodales bruxelloises… Pas bon du tout… L’Espagne devrait sortir d’un bloc de l’Europe.

    • C’est sur que l’état français qui est aussi impérialiste que l’état espagnol s’y opposerait, mais rien n’arrête la volonté des peuples, pour mémoire la manifestation historique du 11/09/2012 qui a rassemblé près de 2 millions de catalans !!! Soit près d’1/4 de la population catalane en France celait ferait15 millions de personnes ! Donc Catalunya sera indépendante c’est sur, regardez: http://ext.lavanguardia.es/pans/index.html

  7. totalement normale qu’un etat défendent sont integrité de son territoire cela fais partie de ses prerogatives

  8. Wow, cette info est vraiment dingue!
    Les choses peuvent vite basculer en ces temps de crise. Une intervention militaire montrerai à quel point leur gouvernement n’est pas démocratique… le notre non plus :/

Rétroliens

  1. Le journal du Siecle. Espagne : Un général évoque une intervention militaire en cas d’autonomie catalane. 05.03.2013 |

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :