Russie : une pluie de météorites fait au moins 1000 blessés

Une pluie de météorites est survenue vendredi au-dessus de l’Oural et a fait au moins 1000 blessés et a endommagé de nombreux immeubles dans six villes.

Cet événement, causé par la destruction d’un gros météorite et accompagné de violentes explosions, a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités et semé la panique, selon des témoins cité par les autorités et les agences locales.

«Un météorite s’est désintégré au-dessus de l’Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l’atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk», a précisé l’antenne locale du ministère russe des Situations d’urgence dans un communiqué.

La météorite, qui se serait désintégrée à 5 000 mètres au-dessus de l’Oural, pesait « des dizaines de tonnes », selon le spécialiste russe Sergueï Smirnov, cité sur la chaîne Rossia 24. Ce « bolide » se déplaçait du nord-est vers le sud-ouest, selon la télévision publique.

Au moins 950 personnes ont été blessées et ont reçu des soins médicaux à Chelyabinsk. Près de 3000 bâtiments ont été endommagés et 450 autres bâtiments se retrouvent actuellement privés de gaz à cause des dégâts sur les installations.

Le complexe nucléaire Mayak près de la ville de Ozersk n’a pas été affecté par l’incident, selon les derniers rapports. Mayak est une des plus grandes installations nucléaires du monde, située à 72 kilomètres au nord de Tcheliabinsk.

 

Selon des informations de Russia Today, une unité de défense aérienne d’Urzhumka près de Chelyabinsk, en Russie, aurait interceptée la météorite tombée ce vendredi.

Une salve de missiles aurait en fait explosé en morceaux la météorite à une altitude de 20 kilomètres selon les informations données par le journal local Znak citant une source de l’armée.

L’agence d’information Regnum a cité une source militaire qui a affirmé que la traînée de condensation de vapeur de la météorite témoigne du fait que la météorite a été interceptée par la défense aérienne.

Cependant, le Ministère des urgences de l’Oural a déclaré à 13h20 (heure française) qu’aucun avion n’était présent dans les airs pour intercepter la météorite.

Le ministère des Situations d’urgence a indiqué avoir mobilisé 20000 hommes, placés en état d’alerte, et trois avions ou hélicoptères pour inspecter les territoires. Le ministère a appelé la population à rester calme.

«Il n’y a pas d’évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique», a indiqué l’antenne locale du ministère sur son site.

L’armée a découvert trois sites où des météorites se sont écrasées, dont deux sont dans une zone proche du lac Chebarkul, à l’ouest de Tcheliabinsk. Le troisième site a été trouvé à 80 kilomètres plus à l’ouest, près de la ville de Zlatooust. Un des fragments qui a frappé près de Chebarkul a laissé un cratère de six mètres de diamètre. Selon l’armée, les niveaux de radioactivité sur le site sont normaux.

Les autorités de la région lancent actuellement des messages d’alerte afin de prévenir la population du risque de nouvelles chutes de météorites, cela jusque ce soir. L’incident coïncide avec le passage de l’astéroïde 2012 DA14, qui mesure de 45 à 95 mètres de diamètre, et qui passera à près de 27 000 kilomètres au-dessus de nos têtes en fin de journée.

C’est également en Russie, dans les régions inhabitées de Sibérie, du côté de la rivière Toungouska, qu’avait eu lieu en 1908 une violente déflagration, d’une puissance équivalente à plusieurs centaines de fois celle de la bombe d’Hiroshima, provoquée selon toute probabilité par l’explosion d’un objet céleste lors de son entrée dans l’atmosphère terrestre, à 5 ou 10 km d’altitude. Au point le plus proche de l’impact, la forêt avait été rasée sur un rayon de 20 km ; des dégâts avaient été signalés jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres de distance.

Lire également – L’armée russe aurait tiré des missiles pour intercepter la météorite

Sources : Russia Today / Le Figaro / Le Parisien / YouTube / Le Journal du Siècle



Catégories :Accident, Astronomie, Russie, Science

Tags:, , , , , ,

5 réponses

  1. ARRETEZ D ECRIRE DES CONNERIES POUR FAIRE PEUR AUX PAUVRES IGNARES QUI SONT SENSES VOUS CROIRE.
    LA VITESSE DE PENETRATION DANS L’ATMOSPHERE D’UN METEOROIDE (moins d’un mètre, s’il est plus gros on dit astéroïde, une météorite est le reste, fragments, du météoroïde ou de l’astéroïde tombé sur le sol) EST DE L’ORDRE DE 20 KM PAR SECONDE ESSAYEZ DE L’INTERCEPTER AVEC UN MISSILE EST IMPOSSIBLE.
    Voir le site :
    http://www.mineraux-du-monde.com/Meteorites.htm

    • Quand les militaires agissent pour nous proteger est tres bien. Toutes les grandes pouvoires ont la capabilitee de le faire. Si l’explosion arretant l’objet venu aupres de la territoire en cause ici a ete le resultat de la main de l’homme, le fait que les degats n’ont pas touche des vies humaines a quelque chose a faire avec ceci me fait le considerer un success. Avec ou sans la preuve de la condensation produite par cette interception or du fait que les autoritees ont verifie si la zone a quelque radioactivite (quand on se sait qu’une meteorite elle meme n’est pas radioactive).

Rétroliens

  1. L’Armée russe aurait tiré des missiles pour intercepter la météorite « Le Journal du Siècle

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :