Un navire chinois a visé un navire japonais le 30 Janvier 2013

Photo du 4 Février 2013 montrant des navires japonais

Un navire chinois a pointé un radar utilisé pour aider au guidage de missile en direction d’un bâtiment de la marine japonaise.

L’incident a eu lieu le 30 janvier en mer de Chine orientale, mais il a fallu du temps pour le confirmer, a expliqué Itsunori Onodera, le ministre de la défense japonais.

« Pointer un radar de guidage de projectile est une initiative très inhabituelle », a déclaré le ministre de la défense. « Une erreur, et la situation deviendrait très dangereuse. »

L’utilisation de ce type de radar est une procédure inhabituelle et peut éventuellement signifier la préparation d’un tir imminent contre une cible.

Le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, a ajouté qu’un hélicoptère militaire japonais avait été ciblé de la même façon quelques jours auparavant. L’illumination d’un navire ou d’un avion par une conduite de tir, même s’il n’y a pas volonté d’aller plus loin, est un acte grave, considéré généralement comme «hostile» et susceptible de provoquer une riposte.

«Tout cela fait partie d’un jeu de signaux envoyés par les uns ou par les autres, commente un diplomate anglo-saxon, mais à force de jouer comme cela avec le feu, en s’approchant de plus en plus près des flammes, on risque le malentendu et l’incident qui dégénère.»

« Des actions de ce type font monter la tension et accroissent le risque d’un incident, et elles pourraient saper la paix, la stabilité et la prospérité dans cette région vitale. C’est pourquoi nous sommes préoccupés », avait réagi mardi la porte-parole du département d’Etat américain, Victoria Nuland.

Cet « incident » se produit dans un contexte très tendu entre les deux pays depuis septembre dernier, en raison d’un conflit territorial en mer de Chine orientale concernant un petit archipel inhabité.

Le Japon a donc décidé il y a huit jours de créer une force navale spéciale pour surveiller et protéger l’archipel des Senkaku. Elle comprendra, outre deux porte-hélicoptères existants, dix nouveaux bâtiments et 600 hommes et devrait être opérationnelle d’ici à trois ans.

Ces derniers temps, quelques signes d’apaisement diplomatique semblaient avoir été envoyés par les deux parties. Mais les provocations incessantes sur le terrain font redouter cette «erreur de calcul» qui susciterait mécaniquement une escalade militaire.

Sources : Le Figaro / Le Monde / Le Journal du Siècle



Catégories :Chine, Guerre, Japon

Tags:, , ,

1 réponse

  1. Ces cailloux disputés par les deux parties finiront par embraser la région. Avec deux pays hyper nationalistes un dérapage devient vite incontrôlable.

    http://avicennesy.wordpress.com/

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :