Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le réchauffement ?

Champ de colza

Une firme californienne a mis au point des plantes OGM capables de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Le procédé vient d’être homologué par l’Onu. Les entreprises, telles Monsanto, qui développeront ces OGM, à grand renfort de pesticides, pourront bénéficier de financements estampillés « climat ».

L’entreprise Arcadia Biosciences, basée en Californie, a mis au point un procédé permettant, selon elle, aux plantes de mieux « fixer » l’azote, très présent dans les engrais industriels et fortement émetteur de gaz à effet de serre. Mais pour rejeter moins d’azote dans l’atmosphère, ces plantes sont modifiés génétiquement.

Ce procédé, dénommé « Nitrogen Use Efficiency » (NUE), vient d’être homologué, le 19 décembre dernier, par le Conseil exécutif du mécanisme de développement propre (MDP) qui dépend de l’Onu.

Or, ce mécanisme est censé favoriser les investissements des entreprises des pays industrialisés dans des technologies moins polluantes en leur accordant en échange des « droits à polluer ».

Concrètement, cela signifie que les plantations agricoles où auront été semées des plantes génétiquement modifiées par ce procédé, pourront obtenir des certificats de réduction d’émissions de gaz à effets de serre valorisables sur les marchés du carbone.

Réduire l’usage d’engrais azotés

Pour se justifier, Arcadia met en avant l’impact majeur de l’agriculture sur les émissions de gaz à effet de serre. Les engrais industriels contenant de l’azote génèrent du protoxyde d’azote lorsqu’ils sont épandus dans les champs. Le protoxyde d’azote est un gaz à effet de serre 275 fois plus puissant que le dioxyde de carbone, avec une durée de vie de 120 ans.

Ce gaz, principalement émis par l’agriculture, provient « essentiellement de la transformation des produits azotés (engrais, résidus de récolte…) dans les sols agricoles » explique l’Inra, l’Institut national de recherche agricole. Les semences OGM d’Arcadia Bioscience sont donc supposées réduire l’usage d’engrais azotés.

Développées en collaboration avec l’université des sciences de la forêt et de l’agriculture de Ningxia (Chine), ces semences génétiquement modifiées ont déjà été testées en plein champs en Chine.

La firme a signé des accords avec Monsanto pour une exploitation de cette technologie sur le colza (2005), avec DuPont sur le maïs (2008), avec Vilmorin sur le blé (2009), avec United State Sugar Corporation sur la canne à sucre (2012) et avec SESVanderHave sur la betterave à sucre. Les premières semences sont attendues pour 2016, annonce l’entreprise.

Sources : Bastamag / Le Journal du Siècle



Catégories :Climat, OGM, ONU

Tags:, , , , , , ,

4 réponses

  1. bien raison, on va continuer a vivre sur un champignon empoisonné et puis c’est vrai que pour eux ils se font plus de frics et la pharmaceutique aussi sans oublié toutes les machines hospitalière pour guérir les gens qui sont malades ( exemple comme le cancer) grâce a leurs cochonneries chimiques qui se retrouvent dans l’air, l’eau et la nourriture. On se demande pourquoi les jeunes sont décourager de grandir quand ils voient dans quelle merde ils vont se retrouver car je suis même pas sure qu’il sera encore possible de faire un ménage dans ce foutoir.

  2. il vont faire ce qu il savent faire de mieux
    foutre le bordel sur la planete et se remplir les poches

  3. Quelle bande de cons ! Au lieu d’arrêter ce qui cause ce problème tout simplement… On arrête les engrais chimiques ce qui à pour but 2 points positifs.

    – Plus de problème de pollution (pétrochimie, etc…)

    – Economie pour les agriculteurs

    Et tout ça bien-sûr, pour ceux qui en douteraient, sans baisser les rendements céréaliers !

  4. oh non ils vont réussir a ce ke l on se souleve hein!!!

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :