Une crise financière et environnementale menace le monde

Un Japonais devant un tableau illustrant la chute des places boursières  Photo :  AFP/YOSHIKAZU TSUNO

Des problèmes prévisibles pourraient ébranler la planète au cours des dix prochaines années, selon un rapport du Forum économique mondial dévoilé mardi.

La 8e édition de ce rapport sur les risques mondiaux appelait 1000 experts et décideurs à comparer 50 facteurs de risque en fonction de leur impact potentiel et de leur probabilité de réalisation. Ces risques étaient classés en cinq catégories : l’économie, l’environnement, la société, la technologie et la géopolitique. De toutes ces catégories, l’économie est la principale source de l’inquiétude des dirigeants et des experts.

En plus d’une éventuelle crise financière et de l’appauvrissement de certains groupes de la population, les répondants s’inquiètent des variations des prix de l’énergie, du chômage chronique et des déficits des gouvernements.

Les dangers des changements climatiques

Le rapport du Forum économique mondial note également que les risques environnementaux sont une source grandissante de préoccupation.

« Les risques liés à la crise financière qui perdure détournent l’attention du changement climatique, alors que les événements météorologiques extrêmes sont en progression. » — Extrait du rapport

Les experts estiment que l’augmentation des émissions des gaz à effet de serre est particulièrement inquiétante et ils dénoncent l’incapacité du monde à s’adapter aux changements climatiques, ce qui entraîne un risque environnemental dont « les effets seront les plus marquants au cours de la prochaine décennie ».

« Deux tempêtes, l’une environnementale, et l’autre, économique, vont finir par entrer en collision si nous n’affectons pas les ressources nécessaires pour réduire le risque grandissant que présentent les événements climatiques sévères, c’est la prospérité des générations futures qui pourrait être menacée », résume John Drzik, directeur général de la firme de consultation Oliver Wyman Group.

New York après Sandy  Photo :  AFP/SPENCER PLATT

Parmi les autres risques cités, le Forum économique mondial s’inquiète d’une éventuelle pénurie d’eau potable, de la hausse des prix des aliments, de la résistance grandissante aux antibiotiques, de la propagation des pandémies et d’une mauvaise gestion du vieillissement de la population.

Les risques considérés comme négligeables par les experts sondés concernent la prolifération des débris orbitaux, la militarisation de l’espace, les effets insoupçonnés de la nanotechnologie et la vulnérabilité aux tempêtes magnétiques.

Sources : Forum Economique Mondial / Radio-Canada / Le Journal du Siècle



Catégories :Climat, Crise, Economie, Environnement, Forum économique mondial, Monde

Tags:, , , , , , , , , , ,

2 réponses

  1. L’expertise est une prévision de type horoscope sur 10 ans. La vérité est que la situation est devenue si ingérable même dans les domaines rationnels inventés par l’homme, tels que l’économie par exemple, que même une prévision découlant d’une logique implacable et d’une analyse tout à fait réaliste ne peut donner lieu qu’à une prospective morte née. Pronostiquer l’économie c’est un peu comme la météo, il est possible de tout prévoir. Mais à la différence, une variation aussi infime qu’ un pet de poux est capable de réorienter l’économie de la planète. Il est plus facile de faire de la météo. corriger le présent est une urgence courir au désastre est un choix politique.

  2. Quel impact ce rapport a-t-il sur les décisions internationales ?

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :