Téléphonie cellulaire : catastrophe sanitaire à l’horizon ?

Téléphonie cellulaire : catastrophe sanitaire à l'horizon ?

Les États européens doivent lancer des campagnes de sensibilisation à grande échelle sur les risques que représente l’usage intensif du téléphone cellulaire s’ils veulent éviter une «catastrophe sanitaire d’ampleur» comme celle de l’amiante ou du tabac.

Tel est du moins l’avis de la députée européenne Michèle Rivasi, qui reproche à la Commission européenne de «jouer à l’autruche» devant le problème sanitaire posé par la prolifération de ces appareils.

«Nous n’en sommes plus au stade de la précaution, mais bien de la prévention», souligne en entrevue l’élue d’origine française.

Bien que les études scientifiques à ce sujet se contredisent, la politicienne se dit convaincue que l’exposition répétée aux ondes électromagnétiques utilisées par les téléphones cellulaires peut entraîner des problèmes de santé importants.

Les sociétés de téléphonie mobile, dit-il, reconnaissent à mots couverts les risques que représentent leurs appareils en affichant des mises en garde qui visent à les protéger d’éventuelles poursuites.

Mme Rivasi pense que la Commission européenne devrait prendre la mesure de la situation et lancer une nouvelle directive forçant les États membres à organiser des campagnes de sensibilisation.

Certains pays ont déjà entrepris des démarches en ce sens. C’est le cas notamment de la Grande-Bretagne, qui finalise actuellement un feuillet d’information devant rappeler les «incertitudes scientifiques» liées à l’usage des téléphones cellulaires. Il doit être distribué dans les magasins où ces appareils sont vendus en prévision de la période de Noël. Mme Rivasi espère que la France et le reste du continent emboîteront rapidement le pas aux Britanniques.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), lié à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a conclu en 2010 à l’issue d’une vaste étude qu’il n’y avait pas de «prévalence accrue» de cancers cérébraux chez les usagers de téléphones mobiles.

Un groupe d’experts du CIRC réunis à Lyon a néanmoins amené l’année suivante l’OMS à classer ces produits comme étant «possiblement cancérigènes», au niveau 2 d’une échelle de classification allant de 1 (cancérigène) à 4 (non cancérigène).

L’eurodéputée Michèle Rivasi note que nombre de travaux scientifiques dans ce domaine sont financés par l’industrie téléphonique elle-même et que leurs conclusions doivent donc être accueillies avec précaution.

Selon la firme suédoise Ericsson, on comptait 6 milliards d’abonnements de téléphonie cellulaire dans le monde à la fin de 2011. Environ 4 milliards de personnes seraient concernées puisque plusieurs usagers ont plus d’un abonnement.

Sources : lapresse.ca / Le Journal du Siècle



Catégories :Europe, Santé, Science, Télécommunications, Téléphonie

Tags:, , , ,

3 réponses

  1. qu’est-il arrivé à « Robin des toits » ????

  2. Et la pub qui passe juste avant le clip, c’est des téléphones justement!! … : /

Rétroliens

  1. Téléphonie cellulaire : catastrophe sanitaire à l’horizon ? « The Health Environmentalist

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :