Quand des poissons attaquent et mangent des pigeons …

Des poissons attaquent et mangent des pigeons dans le Tarn

Dans le Tarn, des poissons se sont mis à chasser… le pigeon, révèle une étude française. Certains des poissons en question en ont même fait leur spécialité et s’en nourrissent à 80%.


C’est la première fois qu’on observe des poissons d’eau douce se nourrir d’oiseaux. Pourtant, la chose n’est pas qu’anecdotique comme l’a vérifié une équipe de scientifiques français du Laboratoire Ecologie fonctionnelle et Développement. Dans l’étude qu’ils publient dans PLoS ONE, les chercheurs ont étudié des silures glanes, le plus gros poisson d’eau douce d’Europe, qui est arrivé dans le Tarn (la rivière) en 1983.

Ainsi, entre juin et octobre 2011, l’équipe scientifique a dressé un poste de surveillance depuis un pont sur le Tarn, à Albi. Ils ont procédé à l’observation (à raison de 24 fois une durée de 3 heures) d’une petite île caillouteuse au bord de laquelle les pigeons se regroupaient pour boire et faire un brin de toilette. Au cours de ces observations, les chercheurs ont alors non seulement confirmé cette chasse mais aussi constaté son efficacité : ils ont comptabilisé 54 attaques de silures dont 15 ont été couronnées de succès !

Les silures se sont attaqués aux pigeons qui se déplaçaient plus qu’à ceux qui étaient immobiles, certainement car les poissons ne se servaient pas d’indices visuels pour les repérer mais plutôt des vibrations de l’eau que les oiseaux produisaient en y bougeant.

Pour se saisir de leur proie, les poissons jaillissaient brièvement hors de l’eau dans des attaques-éclairs, rapporte le blog Passeurdesciences. Certains s’échouaient même sur la rive afin de saisir les pigeons, un peu comme ces orques qui se jettent sur les plages pour attraper des phoques. Ils regagnaient ensuite l’eau en se tortillant avec ou sans prise.

Les poissons ont modifié leur rythme de vie pour chasser le pigeon

Pour en savoir plus, les chercheurs ont réalisé des prélèvements sur les silures et sur leurs proies et ils ont découverts que si certains poissons s’abstenaient de manger de l’oiseau, d’autres s’étaient spécialisés dans le domaine. Pour certains d’entre eux, le pigeon représentait près de 80% de leur régime alimentaire.

Comme l’explique Frédéric Santoul, qui fait partie de l’équipe scientifique, « ces silures ne s’intéressaient plus à leurs proies habituelles, chevesnes et barbeaux, qui pouvaient passer assez près d’eux sans que cela déclenche la moindre attaque« . De plus, « ce comportement implique un bouleversement du rythme d’activité des silures« .

Habituellement, ces gros poissons passent la journée au fond de la rivière et ne se mettent à chasser qu’à la tombée du soleil. En choisissant le pigeon comme proie, ils ont dû modifier leur rythme de vie pour chasser de jour, lorsque les oiseaux sont là.

Néanmoins, les auteurs de l’étude ignorent la raison de ce nouveau comportement, tout comme la réaction des pigeons. Pour l’heure, « ils n’ont pas encore intégré que l’attaque pouvait venir de l’eau. Pour eux, la prédation tombe du ciel, notamment avec les faucons pèlerins », précise ainsi Frédéric Santoul.

« Sans doute, avec les reflets du soleil dans l’eau, les silures ne sont-ils pas faciles à voir mais, tout de même, il y a tellement peu de fond là où les pigeons se trouvent que, quand ces gros poissons approchent, leur dos finit par sortir de l’eau. Mais les pigeons ne réagissent pas. Peut-être faudra-t-il attendre plusieurs générations pour voir une adaptation de leur part à ces nouveaux prédateurs« , ajoute t-il encore.

Sources : Maxisciences / Le Journal du Siècle



Catégories :Animaux, Darwinisme, Evolution, France, Nature, Science

Tags:, , , , , , , , ,

17 réponses

  1. bonjour a tous, toutes vos idées sur le silure me font bien rire, car dans notre région nous en avons aussi un peu partout. mais je n’ai pas vu une grande différence sur la reproduction des autres poissons chez nous les espèces sont toujours aussi variées et fréquentes . moi tout ce que je peux constaté c est que c est bien l homme le seul danger pour la nature.laissez la chaine alimentaire se faire comme il se doit et je n’ai pas du tout honte de dire que j adore ce poisson surtout pour sa combativité j ai beaucoup de respect a son égard il vous offre de très forte sensation au bout de la ligne , donc en remerciement du plaisir sportif qu’il m offre je remet tous le temps se beau poisson a l eau. et l homme fait bien plus de catastrophes que c est poissons non pu en faire. cordialement ,foudepeche.

  2. à Julien Deb’s..
    Je ne sais si j’ai écrit des « conneries » mais ce n’ai pas une raison pour écrire des « bêtises!!
    – ces pigeons ne sont pas des RAMIERS ( palombes) mais des BISETS ou pigeons de falaises ou de clocher!! Les ramiers pour les approcher c’est une autre paire de manches………
    – nuisibles? pas en FRANCE…oiseau qui se chasse oui !
    -dangereux pour l’homme …çà c’est un scoop!!! votre affirmation est fantaisiste et non fondée.(le chat et le chien aussi peuvent être « dangereux » pour l’homme. (surtout les femmes enceintes..)
    – d’autre part les équarrissages existent pour répondre à votre autre question.(après en avoir goûté.!!
    Bon dimanche à la pêche ou à la chasse.. ou tout simplement dans la nature.
    JyPyBy

  3. d’ailleurs pour ceux qui veulent le classer nuisible juste une question comme ca: s’il est nuisible et que par accident vous en prenez un gros ( dépassant le metre ) vous en faite quoi? sachant qu’il est interdit de jeter dans la nature sous peine de grosse amande

  4. faut arréter les conneries le silure a toujours manger des oiseaux ca fait partis de son régime alimentaire. d’ailleurs pour votre info le pigeons ramier est considéré dans beaucoup d’endroit comme nuisible et dangereux pour l’homme donc on peut dire qu’il nous aide a s’en débarasser

  5. Bonjour Merci LEXEXPAT
    C’est ce que j’ai demandé au Président de la Fédération de Pêche de VENDEE …INTERDIRE le NO-KILL!!!
    si vous partagez cette vision …amis pêcheurs faites le FORCING auprès de nos responsables locaux , régionaux , nationaux…..
    jypyby

  6. Il serait grand temps de déclarer le silure nuisible et d’interdire toutes remises à l’eau après capture.

  7. j’espere qu’il passerons pas au niveau superieur autrement les silures vont nous manger tous le monde sur cette planete « la survie des silures entre les hommes »

  8. Bonjour . « SOND » vous êtes un doux réveur!! Le silure ne joue pas…il bouffe!
    Demandez donc à madame canard et à madame poule d’eau si le silure joue avec leurs petits!!!!
    Quand les apprentis sorciers comprendront-ils qu’il faut arrêter de jouer avec le feu et ne pas introduire n’importe quelle espéce ?? Même en VENDEE nos lacs sont infestés de silures!!! C’est vrai que les rivières et les fleuves de VENDEE communiquent tous avec le RHIN,la SAONE,le DANUBE la VOLGA ……
    Merci les APPMA qui ont pris les risques et …..les marchands d’articles de pêche…pas innocents!!!
    jypyby

    • Un spécialiste m’a soutenu le contraire. D’après lui, l’homme est trop gros pour que le silure s’attaque à lui pour s’en nourrir, à moins d’être extrêmement affamé, et les attaques de silures sur les humains auraient des raisons plus « comportementales ».

  9. Au cours d’une visite à Albi en septembre 2010 , j’ai observé la présence des nombreux silures de grande taille à la sortie de l’ancienne usine électrique dans les remous du déversoir et depuis le pont sur le Tarn, ainsi que leurs attaques sur les pigeons posés sur des branches et troncs d’arbres échoués au sommet du déversoir, depuis la terrasse, près du musée Lapérouse.
    Simple témoin je pensais que c’était là un comportement connu de longue date à Albi par les naturalistes et pêcheurs locaux.
    RG

  10. Je crois savoir qu’il y a une race de Pigeons qui ne se laisse pas bouffer par le Bercylure….

    http://www.rfi.fr/france/20121004-france-entrepreneurs-internet-loi-finances-pigeons-geonpi-facebook

  11. le sillure est déjà un carnassier qui bouffe tous les poissons au fond de l’eau, et forcément, quand il n’y en à plus, il mange ce qu’i a à sa porté.

  12. Peut-être ne fallait-il pas introduire ces poissons trop rapaces dans ces fleuves. Ils ont dû dévorer trop vite les petits poissons et perturber leur cycle de reproduction. N’oublions pas aussi les méfaits de la pollution des eaux qui doit dégrader encore plus vite l’habitat naturel…

  13. Les silures attaquent deja les hommes !!

  14. Ça fait peur !!qu’en sera -t-il si d’autres animaux mutent et attaquent alors les humains qui se baignent ,ou si les oiseaux devenaient agressifs envers l’homme etc ?????

Rétroliens

  1. Quand des poissons attaquent et mangent des pigeons … « Le Journal du Siècle | enfant du siècle

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :