L’étude Séralini sur la toxicité des OGM enterrée par les experts européens

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a définitivement rejeté, mercredi 28 novembre, l’étude controversée du biologiste français Gilles-Eric Séralini, publiée le 19 septembre dans la revue Food and Chemical Toxicology, sur la toxicité du maïs OGM NK 603 de Monsanto et de l’herbicide Roundup.


« Les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthologie de l’article (…) impliquent que les normes scientifiques acceptables n’ont pas été respectées et, par conséquent, qu’un réexamen des évaluations précédentes de la sécurité du maïs génétiquement modifié NK 603 n’est pas justifié », écrit l’EFSA.

L’agence européenne avait déjà conclu, dans un avis préliminaire rendu le 4 octobre, que l’étude incriminée était « de qualité scientifique insuffisante » pour être considérée comme « valide pour l’avaluation des risques ». L’examen final de l’EFSA confirme ce premier avis, en estimant « qu’il n’est pas possible de tirer des conclusions valables sur l’occurrence des tumeurs chez les rats testés ».

Dans son étude, Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen, a testé pendant deux ans, sur un groupe de 200 rats, les effets d’un régime alimentaire comprenant du maïs transgénique NK 603, à différents dosages et traité ou non au désherbant Roundup. Selon le biologiste, ce régime serait responsable de tumeurs mammaires, de nécroses du foie et d’inflammations rénales, provoquant une mortalité accrue des rongeurs..

L’EFSA, mais aussi les six Académies savantes françaises, le Haut Conseil des biotechnologies et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont tous invalidé ces résultats. Les principales critiques portent, d’une part sur le fait que la souche de rats utilisée est connue pour développer spontanément des tumeurs, d’autre part que les effectifs des groupes de rats testés (dix mâles et dix femelles seulement servant de témoins) sont insuffisants pour en tirer des statistiques robustes.

Quelque 140 scientifiques français ont toutefois pris leurs distances avec les Académies savantes françaises. Et M. Séralini a également reçu le soutien de 200 scientifiques internationaux. Sans se prononcer sur le fond de l’étude, les partisans de M. Séralini, président du conseil scientifique du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (Criigen), estime qu’elle plaide en faveur d’études de long terme (plus de trois mois) sur la toxicité du maïs NK603 et de son herbicide associé.

Sources : Le Monde / Le Journal du Siècle



Catégories :Alimentation, EFSA, Europe, Monsanto, OGM

Tags:, , , ,

15 réponses

  1. Dans ce cas qu’ils refassent faire une étude impartiale ! mais est-ce réellement possible ?

  2. Cette croisade contre un groupe de scientifiques qui a fait son travail ,il me semble , est la réaction démesurée de ceux qui part leurs positions et responsabilités ont la charge de notre santé ,
    Ils n’ont pas fait leur travail et tirent sur ceux qui dévoilent leurs incompétences au mieux …leurs corruptions au pire
    et cela vaux pour toutes ces Grandes Agences qui effacent leurs passé en changeant simplement de nom,mais pas de méthode.

  3. Vraiment notre monde est malade, intoxiqué par ses soi-disant bienfaiteurs de l’humanité. Le rejet de l’étude ne me surprend pas, c’est le contraire qui m’aurait étonné. Trop d’argent en jeu, et trop d’argent bien placé sous les p’tits oreillers des firmes, groupes, banques, politiques…
    Mais nous en bas, on ne peut que manger, quand au mur, on n’est même plus dedans, on l’a déjà traversé depuis longtemps avec pertes et fracas.
    La stérilité masculine n’émeut personne, pourtant à ce rythme, dans moins de un siècle, les hommes ne pourront plus répondre à l’instinct pri »male »…
    Mais n’ayez pas d’inquiétude, Monsanto proposera d’abord des fertilisants sexuels à ingurgiter, puis ensuite, des inséminations de sperme génétiquement modifié, dans lequel certains instincts ne seront plus présent; Celui du doute, celui de la révolte, celui de la réflexion, celui de la suspicion, bref celui des hommes tout simplement.
    Des bébés façonnés pour manger, boire, et penser Monsanto, histoire de dire qu’ils ont baisé l’humanité dans tous les sens du terme!
    La fin du monde ne sera pas pour 2012, mais de toute façon, on n’en n’est pas loin quand même!

  4. rien de surprenant , monsnto cherche à gagner du temps , le temps que les OGM s’epandnet dans la nature et foisonnent , les soidisant specialistes de l ‘AFSAAP et Cie sont composes de « savants » qui ont des interets avec Monsnato et sont grassement payes en tant que « consultants » (jusqu ‘a 500000e pour les plus soumis .Ils sont en fait JUGE et PARTIE ;

  5. L’émission d’arrêt sur image avec Séralini

  6. @ Matthias Gauthier
    « Connaissant bien le milieu scientifique, il faut savoir que ce qui est rapporter est correct et qu’au niveau scientifique, c’est inadmissible de faire une « manipulation » sur les résultats pour obtenir de bons points !
    Les règles scientifiques doivent pouvoir être inébranlable pour être pris au sérieux. »

    Tu ferais bien de te documenter un minimum avant de te lancer dans ce type d’inepties.
    L’EFSA est précisément l’autorité qui a accepté l’introduction des OGM en Europe en:
    – reprenant trait pour trait la politique de la FDA américaine qui, sous l’emprise des lobbies de Monsento a inventer le principe de l’équivalence en substance permettant justement de se passer de toute étude de toxicité…
    – acceptant les études fournies par MONSENTO…qui bien sur, elles, sont parfaitement scientifiques suivants tes critères (sic) …

    Cette autorité, lieu de tous les lobbies de l’industrie agro chimique et agro alimentaires depuis des décennies n’allait pas se déjuger.

    Ce qui me fait le plus marrer (jaune), c’est que les arguments développés dans cet article sont, mots pour mots, ceux qui ont été développés par les MONSENTO et ses lobbistes pour contrer les révélations du professeur Seralini :

    – les rats utilisés (Sprague-Dawley) seraient connus pour développer facilement des tumeurs : VRAI mais c’est précisément pourquoi ils sont utilisés par Seralini ET PAR MONSENTO (ce sont les mêmes !)
    – 200 rats sur 2 ans c’est trop faible : effectivement 2000 rats sur 5 ans, c’est mieux. Pour ton info, MONSENTO, c’est 200 rats sur 3 mois….

    – …etc

    Bref autant d’arguments qui sont aisément démontables. Pour les autres, je te laisserait les chercher et les trouver facilement sur le toile.

    Je te recommande par ailleurs et avant de reposter ce genre d’ânerie de regarder le doc. dispo librement lui aussi « Le monde selon Monsento » dans lequel tu découvriras que les problèmes posés par les OGM si importants dans le domaine de l’alimentation, vont bien au delà en fait. Cela devrait aussi te permettre de te faire une opinion plus éclairée sur la réalité de cette industrie mortifère.

    « Etre scientifique c’est un métier »

    Comme tu dis, et à qui le dis-tu…..! Le premier des principe est l’indépendance qui ne caractérise nullement les labos qui produisent les études pour Monsento comme pour SANOFI ou SERVIER…CQFD

  7. Au vu de cette annonce, il parait aujourd’hui indispensable pour notre santé de demander la dissolution de cet organisme « EFSA qui ne défend que les intérêts des puissants. Il serait même judicieux d’empêcher cette mafia d’accéder à ces postes clés qui sont infiltrés dans le but de nous contrôler. Je suis même partisan pour refaire les tests de laboratoire avec diète OGM+GLYPHOSATE directement sur les gens de l’EFSA et non plus sur les rats de laboratoire. Après tout, EFSA accrédite la thèse que les OGM sont inoffensifs. Alors que les membres de cette commission mangent les OGM qu’ils autorisent pendant 3 ans pour démontrer leur innocuité. S’ils ne veulent pas alors qu’on les mette directement au pilori.

    Dans un proche avenir, tous ces gens ne pourront plus dire « responsable mais pas coupable ». Mais bien responsable, coupable et condamnable à réparer le préjudice physique, moral des maladies qu’engendrent l’absorption de ces aliments poisons.

  8. Je dirais juste, regardez le film « tous cobaye ? » de Jean-Paul Jaud (« Severn, la voix de nos enfants », « Nos enfants nous accuseront »). Il a suivi Séralini pendant toute sont étude.

  9. Les commissions scientifiques qui rejettent une étude indépendante de deux ans pour manque de rigueur , mais acceptent une étude de deux mois faite par Monsanto comme référence … Il n’y a pas que les rats qui sont infectés par Monsanto ! Et l’Europe fait encore preuve de son inutilité … Et les scientifiques ne sont plus que des « Marchants du Temple » … Shame on you all !

  10. Connaissant bien le milieu scientifique, il faut savoir que ce qui est rapporter est correct et qu’au niveau scientifique, c’est inadmissible de faire une « manipulation » sur les résultats pour obtenir de bons points !
    Les règles scientifiques doivent pouvoir être inébranlable pour être pris au sérieux.
    La base est simple, on doit avoir un contraste de 95% entre le groupe expérimentale et le groupe témoin ! mais ce n’est parfois pas suffisant s’il y a trop d’éléments pouvant entrainé une augmentation du contraste (environnement, temps, espace, interactions, etc).

    Etre un scientifique est un métier !

  11. Comme quoi la vérité scientifique universelle n’existe que pour celui qui peut l’acheter.

  12. Son étude a le mérite d’avoir mis le trouble dans l’esprit des indécis …

  13. Ce qui est étonnant c’est que l’étude de M. Séralini a été rejetée alors que les critères de mise sur le marché sont bien moindre, 3 mois de test seulement contre 2 ans pour Séralini ^^
    Cela prouve une fois de plus que non seulement les politiques sont achetés, mais toutes la brochette de soit-disant experts avec… Tous à la botte de Monsanto !!!!
    On va dans le mur, mais en plus on accélère a fond.
    Misère !

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :