Le 21 Décembre 2012, Coca-Cola devra quitter la Bolivie

Le 21 Décembre 2012, Coca-Cola devra quitter la Bolivie

La compagnie américaine Coca-Cola ne sera plus autorisée au sein des frontières boliviennes dès le 21 décembre 2012. Une façon pour le gouvernement de marquer la fin du calendrier maya et celle « du capitalisme ».

Cela pourrait bien ressembler à la fin du monde pour Coca-Cola. La Bolivie souhaite très vite voir disparaître la célèbre bouteille rouge et blanche de ses rayons de supermarchés, rapporte Forbes. Le ministre des Affaires étrangères du pays, David Choquehuanca souhaite voir déguerpir la compagnie américaine le 21 décembre 2012, date à laquelle le calendrier Maya entre dans un nouveau cycle.

Car selon le ministre, ce jour tant attendu marque la fin du capitalisme et le début de la vie en communauté:

« Le 21 décembre 2012 est la fin de l’égoïsme, de la division. Le 21 décembre 2012 doit être la fin de Coca-Cola et le commencement du mocochinchi » (une boisson locale à la pêche), a déclaré David Choquehuanca vendredi dernier.

Sources : Forbes / L’Express / Le Journal du Siècle



Catégories :21 Décembre 2012, Bolivie, Coca-Cola, Consommation

Tags:, ,

27 réponses

  1. S’il me semble que la définition de notre « individu » ne se trouve pas nécessairement dans les rites de nos anciens, notre appartenance au monde moderne n’est assurément pas définie comme notre capacité à consommer la même boisson que le reste de la planète.
    Lorsqu’on voit à quel point les foules peuvent être manipulées par les rêves publicitaires, et comment les pauvres sont capable de se ruiner encore plus pour porter un vêtement de marque ou boire une boisson « moderne », je pense que cela ne sera pas un mal… mais encore faut-il que la population le prenne comme une opportunité et non pas comme une privation de liberté.

  2. Je plains les boliviens qui vont devoir boire leur whisky avec leur boissons à la pêche xD

    • pourquoi tout n’est qu’une question de mode et c’est peut être meilleur avec de la pêche et plus naturel, comment faisait les buveurs de whisky avant ?( à l’époque ou les assassins envahisseurs et voleurs de terres venaient conquérir le pays,en tuant les Amérindiens, au nom de la démocratie), comment ils faisait, dans les saloons, les clint estwood, ranbo,bruce sifillys chuc noris et bien ils le buvaient SEC, tu vois tout ces représentant de la virilité us en train, de mettre du coca, dans leur double whisky, la bouteille à la main (si si, je l’ai vu dans les films) comme disait Coluche  » couper elle est pas bonne on va la refaire » john wene le viril avec son baby et sa canette, MDR. Quand coca n’existait pas, à une époque ou les gens savaient manger, avec de la pêche, ils vivront certainement plus vieux, le coca n’est pas indispensable, la preuve je n’en bois pas, tout ce qui est ricain m’est allergique, ils feront comme moi, il taperont dans le pastis

  3. J’admire la façon de penser de la civilisation bolivienne et je comprend tout à fait leur désir de retrouver l’identité de leurs ancêtres auxquels le capitalisme a ôté un grand nombre de valeurs (comme à nous tous). Si cette volonté réformatrice est faite dans un but humaniste et si elle n’est pas imprégnée de racisme, alors, Allah Wakba !

  4. Ce n’est tout de même pas très clair. A première vue, à partir de cette fameuse page, il m’a l’air de combattre des influences davantage que des présences ethniques.

    Du reste, pour ce qui est de la gauche française, que dire… Elle a tendance (particulièrement le PS) à considérer tout blanc qui n’est pas un gauchiste convaincu comme un genre de sous-citoyen cumulant tous les vices, et à valoriser toutes les autres variétés d’êtres humains. Ça n’aide en rien en matière d’impartialité.

  5. La simple lecture de la fiche Wiki d’Evo Morales (en espagnol) est éloquente : tout ce qui a trait à la culture indigène est promu, tout ce qui n’est pas de la culture indigène est combattu. En vrac : la culture (ancestrale) de la coca ; le culte (ancestral) de Pachama ; des citations explicites comme « Orgullosos de nuestra cultura, con nuestra vestimenta y con nuestra coca, por primera vez en nuestra historia, campesinos, indígenas y originarios ingresamos al Parlamento Nacional » ; etc.

    Je n’accuse la Bolivie de rien du tout ; la Bolivie fait ce qu’elle veut de son destin, ça ne me regarde pas. Je dis juste que les applaudissements de la gauche sont complètement aveuglés par la facette anticapitaliste du personnage. Si les socialistes français savaient que son discours est avant tout un discours de Reconquista identitaire, ils seraient beaucoup moins enthousiastes.

    Cela dit, je me souviens très très bien d’une émission de Daniel Mermet consacré à la Bolivie, où l’on entendait Daniel Mermet s’extasier devant le fait qu’Evo Morales était le premier président bolivien d’origine indigène. En France, on est plutôt dans le genre à se scandaliser à grands cris que les classes dirigeantes soient justement beaucoup trop indigènes… Quand un journaliste de gauche prend la défense d’un Evo Morales à coups d’arguments ethno-raciaux, je vous avoue que ça me fait bien marrer.

  6. Oui enfin, il y a un juste équilibre à trouver. Être pro-athéisme, ce n’est pas mieux respecter la laïcité que d’être pro-religion. Et entre accepter sans complexe le métissage et l’encourager activement, il y a aussi la différence de réduction des libertés intellectuelles par incitation (en clair, de la propagande, même si elle est fondée sur le bien vivre ensemble). Il faut chercher en tout le juste milieu de la neutralité, ce en quoi le socialisme « européen » (personnellement, je dirais plutôt Français) n’est hélas guère meilleur que n’importe quel autre mouvement politique.

    Du reste, tout est question de priorité. Au point où nous en sommes, je serais tenté de dire que tout est bon pour éradiquer le capitalisme, mais il faut toujours rester prudent quand on croit que ça ne pourrait pas être pire. Il y en a déjà qui ont commis cette regrettable erreur il y a quatre-vingt ans. Donc si vos accusations sont fondées, alors effectivement, le monde bolivien n’est pas tout rose. Mais je me permettrai tout de même de vous demander quelle source vous certifie qu’il s’agit là d’une entreprise identitaire, et non pas simplement communautaire à l’échelle nationale (ce qui inclurait tous les habitants de la Bolivie, qu’ils soient considérés « de souche » ou non).

  7. Spitoven,

    Et pourquoi pas ? Evo Morales est un socialiste, et il se pose clairement en défenseur de la foi de ses ancêtres. Quant à son ministre (socialiste aussi) qui veut interdire le Coca-Cola, David Choquehuanca, il estime que les Boliviens de pure souche ont le devoir de reprendre ce que l’immigration et le métissage leur ont volé depuis 500 ans : leur identité.

    Je répète qu’il s’agit, non pas d’un programme anticapitaliste (sa dénomination officielle pour emporter l’adhésion de la bienpensance), mais d’un programme antimoderne fondé sur le déni du métissage, la réappropriation des valeurs et des usages ancestraux, le repli sur l’identité millénaire.

    C’est à dire exactement le contraire du socialisme européen qui est pro-métissage, pro-athéisme, et dans le déni de l’existence du peuple « de souche ».

  8. Ça ne risquerait pas d’arriver. Surtout pas d’après une symbolique chrétienne par un homme de gauche.

  9. La Bolivie met en pratique une politique identitaire, cale une date sur un calendrier obscurantiste, et ces messieurs de la Gauche applaudissent. Imaginons que François Hollande décide d’interdire le Coca-Cola à partir d’une deadline piochée dans la symbolique chrétienne, et exhorte les Français à ne plus boire désormais que du vin rouge ou de l’hydromel.

  10. Qu’est-ce qui vont mettre dans le mauvais whisky ?

  11. En tout vas, Azerty, passer en autarcie, quel que soit l’objectif, est toujours porter un grand coup au capitalisme et à sa « mondialisation ».

  12. A reblogué ceci sur myfxckinlittleworld and commented:
    J’ai compris ce que signifiait fin du monde pour eux !

  13. Il est évident que c’est déjà un grand pas en avant pour la Bolivie que de se débarrasser de cette grande multinationale. À partir de là, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour éviter qu’une nouvelle grande entreprise prenne le contrôle du marché. Le chemin vers l’équité est long mais prions que ce soit le commencement d’une belle lutte contre l’oppresseur, qu’il soit externe ou interne….

  14. Ce n’est pas forcément fait pour de bonnes raisons mais que les grandes compagnies se fassent jeter d’un pays c’est sain.

  15. Félicitation pour cet acte de bravoure et de courage. Que cela soit le premier d’une longue liste à dire que la partie est finie et qu’il est grand temps que les multinationales doivent passer à la caisse.

  16. un debut pour un long combat contre egoisme internationnal guidè par le diable des etats unies

  17. Ils ne résistent à rien du tout, que du contraire! Un copain du Président (?) veux capitaliser avec ses produits à lui! Personne ici ne parle de commerce équitable, loin de là!

  18. moi je dis 1 des seuls pays au monde qui résiste à toute cette manipulation – alors félicitation

  19. Bravo ! Hourra ! Le capitaliste est un kamikaze, tuons-le avant qu’il ne nous tue tous avec lui.

  20. Heureux pays ou les empoisonneurs sont mis au pilori.

    • Reste aussi à chacun d’entre nous de donner de l’argent à Coca, Mac Do, etc…
      Ces entreprises n’existent que par ses consommateurs.
      Arrêtons de râler à tors et à travers et soyons responsable de notre consommation.

Rétroliens

  1. Bolivie : Coca-Cola devra quitter le pays le 21 décembre 2012   |   Le Nouvel Ordre Mondial

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :