Monsanto, PepsiCo, Coca-Cola et d’autres dépensent 45 millions de $ contre l’étiquetage des OGM

Mardi 6 novembre, plus de 18 millions de Californiens inscrits sur les listes électorales (un chiffre record pour l’Etat) éliront un président, des membres du Congrès et des représentants locaux, mais doivent aussi approuver ou non onze initiatives populaires ou propositions, qui seront inscrites en amendement à la Constitution si elles obtiennent une majorité des voix.

Le plus disputé de ces projets de loi est la proposition 37, qui imposerait un étiquetage obligatoire à tous les produits comestibles contenant des ingrédients modifiés génétiquement (genetically engineered, dans le texte), et interdirait leur commercialisation sous l’appellation de produits « naturels « .

Environ 90 % du maïs et du soja américains, très présents sous formes diverses dans la grande distribution, comportent des gènes altérés – souvent pour leur permettre de tolérer l’herbicide Roundup de Monsanto.

En cas de vote favorable, la Californie serait le premier Etat américain à imposer l’étiquette OGM à tous les produits commercialisés dans l’Etat, quelle que soit leur provenance. Pour l’industrie, l’impact sur les consommateurs pourrait être désastreux.

Les enjeux économiques sont tels qu’un puissant lobby agroalimentaire, composé des firmes Monsanto – le plus gros donateur avec 8,1 millions de dollars (6,2 millions d’euros) –, DuPont (5,4 millions de dollars), PepsiCo, Dow, Coca-Cola, et Kraft…, a réuni plus de 45 millions de dollars pour financer une campagne de communication.

Cet argent sert à bombarder les électeurs californiens de spots publicitaires prônant le « Non à 37 » à la télévision et à la radio. Seuls 7 % de ces contributions viennent de Californie, 22 % de la capitale, Washington, et 8 %… du Missouri, un Etat agricole.

Dans leurs éditoriaux, tous les grands quotidiens californiens, San Diego Tribune, Los Angeles Times, San Francisco Chronicle conseillent à leurs lecteurs de voter « non ».

Sources : Le Monde / LATimes / SDTribune / SFChronicle / Le Journal du Siècle



Catégories :Agriculture, Californie, Elections, Etats-Unis, Monsanto, Obama, OGM

Tags:, , , ,

10 réponses

  1. @HAO, je suis étonné de ce que tu rapportes pour l’UE. Il me semble plutôt que l’étiquetage applicable à tous les aliments, d’où qu’ils viennent. Par contre, n’est pas soumis à étiquetage l’alimentation dérivée comme la viande, le lait ou les oeufs dont les animaux ont été nourris avec des OGM.

    • Non, pas s’ils viennent des Etats-Unis par exemple… De plus, les plats cuisinés qui contiennent des farines ou des huiles fabriquées à partir de plantes OGM ne sont pas indiqués comme en contenant… Ce ne sont que les produits bruts qui doivent être étiquetés en Europe. Alors, des élections sur la question !

  2. C’est bien triste d’apprendre des choses comme ça ! Le combat contre ce fléau est encore bien long a priori. Merci pour ces chiffres et cet article !

    L’environnement au sens large, on en parle aussi souvent sur nos pages, venez nous lire et nous laisser vos commentaires 😉 http://lautreune.wordpress.com/category/environnement/

  3. Hao il y’a des OGM dans le bio (c’est autorisé jusqu’à 1% je crois), Bruxelles a autorisé ça. Comment peut on dire qu’ils gouvernent dans l’intérêt des peuples après ça?!

    • C’est justement pour considérer le risque de pollution par des OGM cultivés aux alentours. Car ce risque est bien réel, est il est possible que si ces cultures ce généralisent., Toutes les plantes capables de se croiser entre elles porte une trace d’un gène modifié.

      • C’est bien le problème ! D’autant que nous n’avons aucune idée « scientifique » des effets sur la santé (sauf par l’expérience de Séralini). Mais le bon sens et une petite connaissance du fonctionnement des êtres vivants montrent à l’évidence que les animaux, les plantes et nous-mêmes n’avons AUCUN moyen physique d’éliminer toute la chimie que nous ingurgitons en permanence : par la nourriture, les médicaments, la respiration, la peau… Les organismes vivants n’ont pas été préparés à gérer ces milliards de molécules chimiques qui nous envahissent ; c’est un mélange détonnant dont personne ne connaît la composition et qu’aucun « scientifique » n’a JAMAIS étudié. TOUTES les études sont faites sur un produit chimique, puis sur un autre. Jamais les mélanges ! Et tout ce petit monde se dit expert et donc sérieux… Et presque tout le monde y croit ! La manipulation mentale marche vraiment bien.

    • Pas toute la bio, pour l’instant. Mais l’autorisation de 0,9% conduit à deux dérives possibles :
      1- que l’industrie du bio en profite pour systématiquement mettre des produits OGM pour faire baisser les coûts. Il restera toujours des gens corrects, mais le bio devient un tel marché que ça attire les escrocs. Leur faciliter la tâche n’est pas forcément la meilleure idée.
      2- cela évite de prendre des mesures de protection de la santé et de l’environnement puisque s’il y a pollution des terres bio, c’est toléré et il n’y aura aucune possibilité d’indemnisation. C’est donc la porte ouverte à l’introduction anarchique des OGM. Parce qu’après 0,9% on pourra monter à 1,5%…
      Le lobbying agro-alimentaire et l’agriculture conventionnelle chimique sont très efficaces à Bruxelles et à Paris…

  4. I own a .info web domain hosted on 50webs. I have tried uploading via FTP from Blogger but I keep getting java errors. Is there an easier way of having Blog type software on my website? Or what is your suggestion for the BEST blog site to use that lets you use your own domain as a homepage for your blog..

  5. Si c’était voté, ce serait plus que ce qui se passe en Europe (et en France) où l’étiquetage n’inclut pas les produits qui viennent de pays où la vente est libre. Ainsi, nous mangeons tous des aliments bourrés d’OGM sans le savoir (à moins de ne manger que bio, ce qui est quasi impossible quand vous allez chez des amis ou au restaurant ou à la cantine). La Californie reste vraiment un Etat à part. Et quelle est la position d’Obama sur la question ?!

Rétroliens

  1. Monsanto, Pepsi, Coca-Cola et d’autres dépensent 45 millions de $ contre l’étiquetage des OGM | Les moutons enragés

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :