Roskomnadzor : le Big Brother du Web russe

Roskomnadzor : le Big Brother du Web russe

Roskomnadzor. Derrière ce nom se cache le service fédéral de surveillance d’Internet et des médias traditionnels, qui dépend du Ministère russe des Télécommunications. Fondé en 2008, son objectif est notamment de « garantir et protéger la confidentialité des données privées, personnelles et familiales de citoyens ».  En pratique, Roskomnadzor surveille les médias et menace de faire fermer les sites Internet qui ne supprimeraient pas assez rapidement des contenus jugés « illégaux ». Une activité qui prend de l’ampleur, avec la mise en place d’un programme étendu de surveillance. Ce qui suscite la controverse.

Officiellement destiné à “garantir et protéger la confidentialité des données privées, personnelles et familiales de citoyens”, il ambitionne de dresser une liste noire des sites jugés nuisibles. Rien d’anormal selon Alexander Zharov, responsable de l’agence.

“Nous pouvons réagir de manière adéquate et efficace, sans bloquer les ressources principales. Une rumeur a circulé selon laquelle nous comptions bloquer YouTube et des sites du genre. C’est faux. Nous allons travailler de manière sélective.”

Priorité de cette agence : traquer les sites “extrémistes”, soit à caractère pédophile ou qui encouragent la jeunesse à consommer de la drogue ou se suicider.

Lors de la présentation du texte au Parlement en juillet, wikipedia Russie avait cessé de fonctionner pendant 24 heures, en signe de protestation. Les ONG dénoncent un texte liberticide.

“C’est la preuve par la loi du caractère répressif de ce régime, on comprend que cette loi est en réalité dirigée contre l’opposition et les journalistes, soutient Lev Ponomaryov, militant des droits de l’homme.”

Seul espace plus ou moins libre en Russie pour la tenue de discussions politiques, Internet est désormais dans le collimateur du régime. Car selon les observateurs, Roskomnadzor est surtout la vitrine légale du gouvernement pour bloquer les sites de l’opposition.

Sources : Euronews / Atlantico / Le Journal du Siècle



Catégories :Big Brother, Internet, Roskomnadzor, Russie, Surveillance

Tags:, , , , , , ,

3 réponses

  1. Sylvain dit :Je ne pensais pas que la crnaosisce et l inflation puissent faire en sorte que, en chiffres absolus, Bush ait endette9 les c9tats-Unis que tous les autres pre9sidents mais que, par rapport au PIB, il n a augmente9 la dette que de 5% c0 bien y penser, e7a a du sens et c est en effet beaucoup moins grave que e7a a l air quand on parle en chiffres absolus. Merci de faire mon e9ducation e9conomique (e7a ne s applique pas e0 tous les enjeux e9conomiques! hehe)C est e9tonnant de voir que Bill Clinton a diminue9 la dette ame9ricaine de 15%; il a e9te9 le Paul Martin des c9tats-Unis! En fait, e7a doit eatre qu il n a juste pas trop fait de de9fe9cits, ce qui a permit e0 la crnaosisce e9conomique de gruger la dette. C est e7a?

  2. Pas très bien compris. C’est comme HADOPI 2 ou mieux ?

  3. Évidemment.

    Mais ce n’est pas comme si ça n’allait arriver qu’en Russie.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :