Plus possible de retirer votre argent des banques d’ici peu, selon un ancien de Goldman Sachs

Plus possible de retirer votre argent des banques d’ici peu, selon un ancien de Goldman Sachs

Jean-Michel Steg a été formé à l’université de Harvard aux USA avant d’intégrer l’IEP (Institut des Études Politiques) Sciences Po à Paris. Ancien directeur général dans les banques Citigroup, Goldman Sachs et Lazard Freres, il est actuellement chez Blackstone.

Alors qu’il débat sur la faillite du système de retraites complémentaires avec Nicolas Doze sur Bfm Business, il évoque ouvertement que le système bancaire sera en panne d’ici peu, les invités étant scotchés avant d’enchaîner sur un autre sujet.

« Je pense (…) qu’en France, on ne bougera vraiment que le jour où on mettra sa carte de crédit (…) dans le distributeur automatique et que ça ne sortira pas, que ce soit le distributeur automatique de votre banque, le compte bancaire d’un employé public ou celui d’un retraité. Et je pense que ce jour là se profile. »

Sources : Bfm Business / Le Journal du Siècle



Catégories :Banques, BCE, Economie, Euro, Europe, Finance, France

Tags:, , , , , , ,

43 réponses

  1. Je sais pas pour vous, mais ça fait déja trois mois que je me bats avec ma banque postale de vautours qui veulent pas me rendre mon argent apres cloture de compte, je dois y retourner pour y foutre le feu…

  2. qu’il est malheureusement déjà trop tard,bien trop tard pour se réveillez les dés sont jetés depuis bien longtemps nous sommes restés endormis bien trop longtemps,ça va faire mal,pauvre France…

  3. Voilà ce que la presse a « omis » de relater…..Le jour où les européens auront du cran, c’est cela qu’ils feront.
    Et le jour où nous serons moins mièvres et condescendants, nous partagerons et relaierons ce genre d’informations. Par tous les vecteurs encore possibles ; dépêchons-nous, ce ne sera pas le cas encore très longtemps !

  4. Oui HAO, vous avez peut-être raison. Je n’avais pas pensé à cela. Cette théorie de la fin du monde en décembre 2012 a fait l’objet d’une telle propagande qu’elle a distillé dans les esprits un doute certain. On peut donc s’interroger sur les raisons qui peuvent motiver la diffusion d’informations que les hautes instances auraient tout intérêt à taire, pour éviter les inexorables débordements sociaux.
    La théorie de l’Armageddon détruisant le monde selon la fin du cycle d’un terme Maya ouvre en effet la voie à un mysticisme exacerbé (qui n’a pas besoin de cela pour exister), mais provoquera surtout des réactions irrationnelles qui justifieront peut-être des tribulations étatiques visant à légitimer (ou dissimuler ?), les actes de ces mêmes états. En clair, quelle belle opportunité pour diligenter des actes terroristes en vue de les imputer à ceux que l’on a tout intérêt à détruire. L’exemple du 11 septembre me paraît opportun. Je n’ai jamais cru à l’innocence des Etats Unis sur le sujet…Mais ceci est un autre débat.

    • Pour les oligarques, tous les moyens sont bons pour se maintenir en place, et on n’est jamais trop prudent. Les révolutions qui ont secoué le monde au cours des trois derniers siècles leur ont donné l’exemple que s’ils n’exerçaient pas un contrôle idéologique absolu, ils risquaient d’être renversés un jour. Et malheureusement, ils ont fait du beau boulot.

  5. Ça arrive les amis….

  6. De toute façon la fin du monde c’est dans même pas 2 mois.

    • Cette thèse de la fin du monde le 21 décembre 2012 est de moins en moins crédible, mais parallèlement, elle a si bien été adoptée par les consciences qu’il est de plus en plus probable que l’on doive s’attendre à de grands bouleversements à cette date à cause de l’effervescence que prendra l’activité humaine ce jour-là.

      • * Quand je dis qu’elle est de moins en moins crédible, j’omets de préciser que c’est parce que la science s’est rétractée sur plusieurs des théories qui corroboraient cette thèse.

      • Il serait intéressant de savoir qui est à l’origine de la sortie de cette information et de cette date. En 2000, il n’en était pas question, vous vous souvenez ?

        L’information est realtivement récente : qui souvient de quand sont appraues les premières rumeurs (2006-2007 ?), et je me demande si ce n’est pas une rumeur lancée volontairement avec des dates précises.

        Le calendrier maya peut tout à fait avoir prévu quelque chose, mais en général, dans ce genre de cospogonie, les dates ne sont pas si précises. Dans un calendrier cyclique du type de cette cosmogonie, il est normal qu’il y ait des périodes de turbulences suivies de calme plus relatif sur de longues périodes.

        Ce qui est plus étrange, c’est le fait qu’il y ait eu tant de publicité, tant de livres, un film hollywoodien à grand spectacle… N’êtes-vous pas sûrs qu’il n’y aura pas effectivement des choses qui vont se passer ce jour-là (comme le 11 septembre…) ? Pas forcément de l’effervescence mais des actes volontaires qui pourront être camouflés sous ce prétexte ? A suivre…

  7. très bon post spitoven c’est clair que si les gens pouvaient lire comprendre et croire ce que tu as écris ça ferais peut être évoluer un peu les choses

  8. Sauf si les forces armees prennent fait et cause pour le peuple (ce qui s’est deja produit)

  9. En réalité, la raison du non-fonctionnement du capitalisme sauvage est relativement simple.

    Le néo-capitalisme est en fait une chaîne de Ponzi mondialisée. Vu qu’il fonctionne sur la dette, les capitaux et le retour sur placements avec un décalage temporel qui engendre des coûts – et pour d’autres raisons plus complexes –, il doit nécessairement engranger des bénéfices pour se maintenir. Ce qui exclue par exemple la possibilité du prêt à taux zéro. En fait, il a donc besoin de croissance financière pour se maintenir.

    Ce néo-capitalisme a été pensé par Truman après la seconde guerre mondiale comme une véritable arme de guerre dirigée contre l’Union Soviétique, à usage PROVISOIRE (même les livres d’histoires l’avouent, mais sans dire pourquoi). Il ne peut pas fonctionner sur le long terme, tout simplement parce que ce système d’endettement perpétuel nécessitant un retour sur investissement avec plus-values…finit par manquer de filons où trouver ces plus-values. Tant qu’il y avait de nouveaux entrants dans le capitalisme, c’était viable. Ils fournissaient les bénéfices. Maintenant que le capitalisme s’est étendu au monde entier, et que toutes les banques du monde ont besoin d’engranger de plus en plus d’argent simplement pour fonctionner correctement, la seule chose qui pourrait permettre au système de se maintenir serait que les richesses matérielles, les vraies, augmentent. Et augmentent fortement. Or, elles n’augmentent plus, ou du moins elles n’augmentaient plus à une vitesse suffisante, et maintenant qu’elles sont régulées pour ne pas perturber le cours des marchés, elles n’augmentent plus du tout. Je parle ici de la croissance des ressources matérielles, la vraie, celle dont on ne parle jamais, et non pas de la croissance financière, fictive, qui n’existe quasiment plus, pour la première fois dans l’Histoire de l’humanité. Et dans la mesure où nous produisons déjà plus que ce dont nous avons besoin, où la Terre est déjà surexploitée, et où la science ne se révolutionne pas tous les mois, cet état de fait ne changera pas.

    Nous nous retrouvons donc dans la situation cocasse où le capitalisme n’a plus de richesses matérielles à ajouter à son patrimoine, alors que son simple fonctionnement nécessite qu’il en ait toujours plus à disposition. Pire, les besoins du monde actuel nécessiteraient qu’il ralentisse son rythme de consommation, ce qui lui est intrinsèquement impossible. Mais dans ce cas, comment survit-il ?
    C’est simple, il existe une manière de continuer à engranger des richesses. Il suffit des les prendre aux Etats et aux particuliers, de capitaliser tout l’argent qui ne l’est pas encore. Mais réduire directement l’argent à disposition des particuliers, en baissant leurs revenus, ne serait pas accepté. Alors une autre solution est employée : la création d’argent en masse, par la voie de la monnaie scripturale. Cela génère une dévaluation des monnaies et une inflation proportionnelle à la création d’argent (puisque, rappelons-le, les richesses matérielles n’augmentent pas), mais la totalité de l’argent créé est directement injecté dans le cœur du système capitaliste (banques, actions, …). Ainsi, ce « cœur capitaliste » bénéficie de rentrées d’argent supérieures à la dévaluation des monnaies provoquée, tandis que les particuliers et les Etats doivent supporter la totalité de l’inflation, entraînant avec succès le transfert des richesses de ces derniers vers le système capitalisé. D’ailleurs, actuellement, l’argent fictif généré par les banques a déjà atteint plus de six fois la quantité d’argent réel en circulation. Et, à titre purement indicatif, si on ajoute les actions boursières, on dépasse le rapport d’un à cinquante. D’où on voit à quel point la spéculation décuple le déséquilibre financier, en plus de faire perpétuellement courir d’énormes risques à l’économie mondiale et d’accorder à quelques-uns le droit de jouer au « casino » avec l’argent de tous. En outre, vous savez à présent d’où vient l’argument à dessein rassurant qui veut que « Quand il y a de la croissance [financière], il y a de l’inflation. » C’est malheureusement parfaitement vrai. Parce qu’il ne s’agit pas réellement de croissance, mais de déplacement des richesses. Et quand il n’y a pas de croissance (financière), l’économie capitaliste étant alors en danger, c’est encore pire.

    Où s’arrêtera-t-on ? Simplement au point où les Etats et les particuliers n’auront plus d’argent à fournir au capitalisme. A ce moment-là, si on ne l’empêche pas, l’économie mondiale s’effondrera, et on aura certainement droit à une jolie guerre mondiale, mais une vraie, une totale. On verra un monde entièrement construit sur l’argent, qui n’aura plus du tout d’argent. Et l’anarchie sera là.

    Pourquoi laisse-t-on faire ? Là est la question. Qu’ont soit bien clairs : Le peuple est maintenu dans l’ignorance de cet état de fait catastrophique, les médias et les politiques sont soumis à la ploutocratie…et la ploutocratie alors ? Elle qui est dans sa majorité doit être parfaitement au courant de la situation et de la catastrophe inéluctable qui nous attend tous ? Elle seule a le pouvoir de changer les choses. Pas simplement en abandonnant ses privilèges, non. Parce que, si vous m’avez bien suivi, en fait ce n’est pas directement les ultra-riches qui s’approprient tout l’argent, mais le système qu’ils défendent. Même s’ils disposent de revenus aberrants, ceux-ci ne sont pas entièrement capitalisés. Et si vous additionnez toutes les grosses fortunes du monde, vous obtiendrez un total pathétique en comparaison des chiffres creux et démesurés manipulés par les banques. Alors quel est leur intérêt à ne rien faire ? L’inertie, je suppose. Le capitalisme a un pouvoir d’inertie absolument inégalé, et il risque d’être très complexe de s’en défaire. Imaginez tous les PDG, actionnaires, ect… du monde s’accorder en même temps pour le démanteler…dans un système où ils se repartagent les richesses en permanence à une vitesse folle. Comment trouver un accord dans ces conditions sans qu’aucun ne se sente lésé ? Et pourquoi le feraient-ils, principe des avantages acquis obligeant, alors qu’ils ne retrouveront jamais de situation aussi confortable et de pouvoir aussi absolu que ce que leur procure le capitalisme ? Ont-ils seulement les capacités pour le faire, une telle tâche est-elle dans les capacités du cerveau humain, quand on voit le casse-tête infernal qu’ils ont fait du système économique ?
    Alors vous me direz que, quand même, ils devraient avoir envie de faire un effort, parce que quand il n’y aura plus ni bourse ni banques, ils seront relégués au même rang que tout le monde. Pas sûr ! Je me suis laissé dire qu’ils pouvaient très bien avoir prévu de convertir leurs immenses fortunes personnelles en biens matériels à temps…et qu’ils avaient même peut-être déjà commencé. En espérant que ça leur suffira. Dans le monde post-apocalyptique qu’ils nous préparent, je me permets d’en douter. Et j’aimerais bien qu’ils se trompent, ce serait bien fait pour eux.

    Et nous alors, qu’est-ce qu’on peut faire ? La liberté d’expression ne nous servira à rien ici. La censure existe encore, au cas où vous ne l’auriez remarqué. Internet est l’un des seuls endroits à y échapper partiellement, et allez savoir pour combien de temps encore, au vu de toutes les lois liberticides qui tentent de passer en force en ce moment-même. Les urnes ne nous seront pas plus utiles, car les hommes politiques n’ont plus le pouvoir, et n’ont même pas la capacité de se faire élire sans se soumettre à la ploutocratie. De toutes façons, les réformes entamées par la gauche pour tenter de rendre de l’argent au peuple ne peuvent pas aboutit. Le capitalisme a BESOIN de cet argent, et il est de très loin la machine la plus puissante du monde actuel, alors ce dont il a besoin, il l’obtient, d’une façon ou d’une autre. Ce qu’on lui prend d’un côté, il le reprend de l’autre. Et les frais de la manœuvre, on sait qui les paye. Le capitalisme ne peut tomber que s’il tombe d’un seul coup. Mais la révolution armée n’est pas non plus envisageable. Il est quasiment impossible de se coordonner à l’échelle mondiale, et les technologies militaires évoluées d’aujourd’hui, entièrement aux mains du pouvoir en place, ne laissent pas la moindre chance de victoire au peuple, même à dix mille contre un.
    Que nous reste-t-il donc ? Uniquement la « Gandhi attitude ». La désobéissance pacifique. Le Mahatma a encore tant à nous apprendre… Dévalisez les supermarchés, enfermez-vous chez vous et ne consommez plus rien. Une agressivité pacifique à l’encontre du système ne pourra pas subir de riposte « justifiable » dans les brefs délais qui permettront au phénomène de s’étendre, s’il est initié avec un élan suffisant. Que 20% de la population mondiale maintienne l’embargo, et le capitalisme meurt en dix jours, j’en mets ma main à couper. La plus grande faiblesse du capitalisme, c’est qu’il ne peut pas subsister sans la soumission volontaire du peuple.

    • Merci. Au moins, pour ceux qui veulent bien lire jusqu’au bout, c’est clair !

      Je propose aussi l’inertie et la grève du zèle pour ceux qui ont une activité salariée (voir commentaire sur l’un des deux articles du blog, sur l’Espagne, du 20 octobre) Dans ce cas, PLUS RIEN ne peut fonctionner correctement et personne ne peut être attaqué puisqu’il s’agit juste de suivre les prescriptions A LA LETTRE, bêtement. Sans initiative pour pallier les stupidités de toutes les prescriptions imposées qui font que le salarié du bas jusqu’au cadre finit toujours par être le lampiste parce qu’il a cru bien faire mais qu’il n’a pas respecté l’ISO 9002, ou la circulaire Tartempion, ou la loi Machin d’aujourd’hui qui dit l’inverse de la loi Truc d’hier sans annuler pour autant la loi Machin (ou le décret, c’est quasiment la même chose en France) !

      Merci encore pour ce commentaire instructif et intelligent.

    • Extrêmement clair et mesuré. Ce texte devrait se retrouver en première page de tous les journaux, sous un gros titre du genre « J’Accuse ». Bravo…

    • Clair, précis, efficace. Pour compléter ce brillant « résumé », je vous invite à taper « thrive » sur google et à lire « comprendre l’empire » de Alain Soral (ou même à visualiser ses liens pour les moins courageux). Ne vous contentez pas de ça. Partagez ces liens sur Facebook qui ne servira pas, pour une fois, à étaler sa life au plus grand profit de ceux qui disposent dès lors d’une immense et volontaire base de données. Ceux là même qui font tout aussi volontairement perdurer le concept du pain et des jeux de la Rome antique.Rien n’a changé. Aujourd’hui,ce sont les émissions de téléréalité, le foot, le RSA, la pub pour favoriser le consumérisme à outrance qui lobotomisent le peuple. En faisant circuler ces redoutables informations, on aura au moins l’avantage de regarder le diable dans les yeux pendant qu’il nous sodomise. La seule façon d’étrangler le système, c’est de tous retirer nos avoirs bancaires comme le suggérait Monsieur Cantona. Dommage qu’il n’ait pas poursuivi sa réflexion jusqu’à créer lui-même une banque appartenant au peuple…Et la révolution d’Islande, passée totalement à la trappe par les médias (omerta oblige et pour cause), ça vous dit quelque chose ?

      • Oui, ça me dit quelque chose. Bel exemple. Je me demande s’il serait possible de reproduire ça à grande échelle sans que l’ennemi trouve une parade. D’autant que depuis il a déjà dû commencé à y réfléchir. Néanmoins la question reste ouverte.

        En ce qui concerne monsieur Soral, je ne connais pas très bien le personnage, et sa page sur Wikipédia ne fait pas vraiment son éloge. Ce qui ne retire pas nécessairement de valeur à son propos. Il faudra que je lise ce livre ; merci de me l’avoir conseillé.

      • Merci Spitoven de votre réponse. Voici la blague rapportée par Jacques Attali qui illustre bien pourquoi la révolution d’Islande a mis le doigt sur LA vérité et a adopté les mesures adéquates.

        Abraham appelle Achevel pour lui faire part de cette opportunité : si tu veux, j’ai un plein camion de jean’s à 1 € ! Ok, cool, je prends répond son copain. Lui-même appelle David et lui fait part de la même proposition à 2€ le jean’s. Même adhésion et même achat. David contacte Christian (donc un goy cette fois), et lui propose le jean’s à 45 €. Ce dernier accepte avec enthousiasme aussi. C’est encore une affaire. Pourtant, à la réception de son camion, il rappelle David en colère et lui dit : T’es vraiment un enfoiré, tu m’as vendu des jean’s avec une seule jambe de pantalon. Que veux-tu que j’en fasse ? » David éclate de rire et lui répond : « t’as vraiment rien compris ! les jean’s, c’était pas pour vendre, c’était juste pour faire du fric ! » CQFD
        Volià pourquoi on devrait exécuter les banquiers sur la place publique et devant toutes les caméras du monde. Le pouvoir, celui qui a veillé jalousement à ce que l’omerta règne sur le sujet, il s’appelle Rock Feller, Morgan ou Rotchild.
        Et oui, je pense qu’il existe des pays en Europe qui auraient le courage de retirer leur avoirs des banques, les asphyxiant inexorablement et tuant ainsi le ver dans le fruit.
        Oui, je pense que ces escrocs, ces bandits en col blanc, ces immondes et infatués thuriféraires du pouvoir devraient être engloutis dans la mare glauque qu’ils ont patiemment alimentée de leur boue morale. Pour leurs seuls intérêts et le malheur de leurs semblables, de leurs frères humains.
        Le problème en France, c’est que nous sommes englués dans le politiquement correct, le bêlement stupide d’un troupeau à genoux devant un système régalien toujours inspiré du siècle des lumières. En clair, des idiots prétentieux et sans courage (c’est un euphémisme, je pense sérieusement à un autre terme).
        Quant à Alain Soral, pour répondre à vos interrogations, sa sémantique parfois fleurie je vous l’accorde, ne cède rien aux diatribes qu’il adresse à ces Messieurs, au système et à ses esclaves. Il est bien évidemment « persona non grata » parce-que dissident constructif. On l’aime ou pas. L’essentiel, c’est que cet homme justifie ses sources sur des bases vérifiables, les nomme, et n’a jamais adopté la langue de bois ! Ce qui lui a valu des menaces de mort et qu’il sait pertinemment que la menace est sérieuse. Vous y croyez vous au suicide de Bérégovo qui se serait tiré deux balles dans la tête ?
        Bien cordialement,

        Lydia Rozan

    • Ha enfin des gens sensés, quel plaisir de lire un bon article. Bravo et merci.

      La mondialisation est avant un véritable mouvement terroriste qui commande les politiques, les forces armées policières et militaires et qui détient le pouvoir, possédant l’argent.

      L’utopie n’est pas contre le déroulement de l’histoire, la preuve :
      qui pensait au saut du lit au matin du 31 mars 2012 que François Hollande serait président en mai 2012??

      Utopie ?

      Qui pouvait imaginer qu’1% des hommes pourrait faire le monde à leur guise?

      Utopie?

      Qui pouvait imaginer qu’1% des hommes aurait la folie de faire mourir de faim 99% de leurs semblables??

      L’utopie serait de croire que tout va s’arranger gentiment, sans rien faire.

      L’utopie est de croire que l’on ne peut rien faire et changer!

      L’utopie ne serait ce point l’excuse pour ne rien faire ??

      Nous pouvons agir sans mettre nos vies en danger, mais l’unique condition est que les 99% soit solidaire.

      La solidarité est-ce ça l’utopie.

      Les 99% sont une force dont a peur la mondialisation et ses collabos, les politiques, pour preuve, toutes les caméras installées partout en France avec des collabos qui nous surveillent jour et nuit.

      Toute cette surveillance n’est pas pour notre sécurité mais pour la leur. Cela veut dire ce que ça veut dire: ils ne sont qu’un tout petit 1%….

      Nous pouvons et devons nous organiser, reprendre les choses en main et aussi hypocritement que les collabos de la mondialisation, les politiques.

      Une éventuelle solution qui ferait bien peur à plus d’un banquier et d’un politique

      Je vous invite à lire : Ce n’est pas l’Euro qu’il faut sauver, c’est notre peau! L’économie nous appartient, reprenons la main! Au http://0z.fr/h9D6w . Et pour vous distraire n’hésitez pas :  » Mme MEDEF : Faire une bonne inflation à un pompier en pleine City de Londres, le paradis ! « . Au http://0z.fr/VN5UM Sur L’Abolition de la Raison le feuilleton de la psychiatrie de la Mondialisation et de ses collabos, les politiques.

      Partager sans pitié, merci.

      • Merci jpaupert et Spitoven ! Que ça fait du bien ! Du coup, je me sens moins seule.

      • Cela me fait plaisir de lire des textes censés . 90% des personnes que je connais sont des moutons , qui ne savent pas qui gouverne réellement .
        un bon livre a lire aussi : Les secrets de la Réserve Fédérale .

  10. Je pense que je vais tout convertir en or tiens…ça fait un moment que j’y pense, ça commence à presser !

  11. Demandez à votre employeur d’être payé en liquide et posez en banque le strict nécessaire pour les prélèvements

    • Il y a présentement un groupe qui se forme aux Etats Unis qui s’appelle CO cash only. qui compte plus de 22,000 membres et qui grossit très vite, ils enlèvent tous leur argent des banques et fonctionnent seulement au comptant.

    • C’est rigolo cette phobie du système monétaire. Croyez vous que vos billets vaudront quoi que ce soit après l’effondrement du système monétaire européen ? Retirez votre argent et torchez vous avec vos billets. C’est toute l’utilité qu’il en restera.
      Bien sûr il y a des problèmes dans le système actuel mais il est évident qu’il va vers une restructuration engagée depuis la crise américaine.
      Commencez par comprendre la mondialisation et la macro économie avant de donner des avis dénués d’intérêt.

      • 100% d’accord avec toi , jusqu’au moment ou tu marques restructuration …. car la je pense que toi aussi tu devrais reprendre ta lecture de la mondialisation car t’as dû sauter des lignes voir mm des pages…

      • Je n’ai pas de diplômes d’économie, ni aucune prétention en ce sens.. en dehors de mon intérêt personnel et de mes tentatives de compréhension, et de lecture « entre les lignes » des posts de certains internautes semblants bien plus au fait que tous les autres…
        Aussi, pour moi, ta remarque est pertinente concernant la valeur monétaire après un éventuel effondrement… Mais je ne comprends pas ton allusion à une « restructuration engagée »?
        Nous assistons tjs, au sein de la zone euro notamment, à une globalisation intensive (expansion de la sphère marchande) liée à une globalisation extensive ( la « mondialisation » = la redistribution mondiale des capacités de production ).
        Cependant, rien ne semble venir limiter/protéger, les nombreux déséquilibres (volatilité excessive des taux de change/ renversements brutaux des flux de capitaux privés / déséquilibres des flux de capitaux entre pays emprunteurs et pays prêteurs ;…).
        Il est vrai que le FMI reconnait désormais la nécessité de contrôles de capitaux ciblés, en particulier lors de phase d’emballement des flux de capitaux, mais qu’en est il réellement?
        Une « phobie » du système monétaire te semble « rigolote » mais ton allusion à l’inutilité de la monnaie démontre bien, finalement, l’existence du risque et la nécessité d’une réforme ENCORE INEXISTANTE du système financier.
        Non?

      • avant de repeter ………..ce que vous entendez à la tele faites vous votre opinion vous meme en lisant par exemple le texte sur la loi rothschild de 1973 ou l’article 104 de la constitution europeenne ou alors l’article 123 du traite de lisbonne.

    • Si vous ne pouvez plus retirer d’argent, votre employeur non plus ne pourra pas…. Ce n’est pas une solution 🙂

    • bonjour
      quand j’étais jeune il y a eu une pénurie de sucres : pas étonnant sur une peur les gens se sont mis à stocker des quantités de sucre et du coup y en avait plus pour les autres. C’est pas vraiment malin ! la peur n’est jamais bonne conseillère.

  12. Énorme les têtes des deux à la fin de la vidéo. Ce que dit Monsieur Steg, il a raison je le dis depuis longtemps. Je ne serai pas étonné si un jour tout s’écroule. Le pouvoir occulte s’est trop amusé avec l’argent.

  13. pourrait-on avoir un lien de la video en entier? ou au moins des réactions des différents participants?

  14. j’aime bien le ptit blanc quand il annonce ca juste avant la fin de la video.
    On dirai que les preentateur sont vraiment sur le cul!

  15. C’est bien ce qui devient inquiétant ,car ils nous dévaliseraient ,Crédit Agricole n’a plus de guichet pour retirer en Région Parisienne ,

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :