Félix Baumgartner : le saut de l’Ange à vitesse supersonique [Vidéo]

Félix Baumgartner : le saut de l’Ange à vitesse supersonique

L’Autrichien Felix Baumgartner a réalisé son rêve. A 43 ans, il est devenu dimanche le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, avec une pointe à 1 341,9 km/h. Mais là n’est pas son seul exploit. Dans le ciel du Nouveau-Mexique, il s’est élancé à exactement 39 045 mètres d’altitude. Du jamais-vu pour une ascension en ballon.

Il a aussi battu le record du monde de saut en chute libre détenu depuis 1960 par un ancien colonel de l’Armée de l’air américaine, Joe Kittinger (31 333 m), une performance suivie en direct par plus de 7 millions d’internautes sur YouTube.

« Quand on se tient là au sommet du monde, on devient si humble… La seule chose que l’on souhaite, c’est de revenir en vie », a confié Felix Baumgartner après son atterrissage à Roswell, où la mission de lancement était installée.

Eva, la maman du champion, venue d’Autriche avec son mari, pleurait d’émotion, selon l’hebdomadaire allemand « Focus ».« Enfant, Felix était déjà tenté par l’extrême », ont confié ses parents.

Avec plus de trois heures de retard, le ballon gonflé à l’hélium a décollé à 17h30, après plusieurs tentatives infructueuses ces derniers jours. Juste avant 20 heures, il a franchi la barre de 39 000 m d’altitude, soit 3000 m de plus que l’objectif que s’était fixé l’aventurier. A 20h06, il s’est élancé dans le vide tête en avant et a atteint sa vitesse maximale assez rapidement, après quelques dizaines de secondes, dans sa combinaison pressurisée le protégeant d’une température de -68°C.

« Quelquefois il faut aller très haut pour se rendre compte combien nous sommes petits », a-t-il déclare juste avant le saut.

Selon des chiffres officiels, il a atteint 1,24 fois la vitesse du son. Sa vitesse, révélée lors d’une conférence de presse quelques heures après ce saut inédit, était supérieure à ce qui avait été annoncé un peu plus tôt par la porte-parole.

Après 4 min 20, selon un nouveau comptage, d’une vertigineuse chute libre, Felix Baumgartner a ouvert son parachute. Puis il s’est posé sans encombre, sur ses deux pieds, quelques minutes plus tard. Il a alors rapidement été rejoint par des membres de son équipe en hélicoptère.

Felix Baumgartner s’entraînait depuis cinq ans pour ce saut. Le plus grand danger pour lui était de perdre le contrôle et de se mettre à tourner sur lui-même, entraînant une perte de connaissance qui pourrait s’avérer fatale. La solidité de la combinaison pressurisée est également essentielle. Dans le cadre de sa préparation, Felix Baumgartner a déjà effectué avec succès deux sauts à haute altitude, à 21 800 mètres et 29 600 mètres.

Sources : Le Parisien / Le Journal du Siècle



Catégories :Felix Baumgartner, Sport

Tags:, ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Baumgartner : saut de l'ange à vitesse supersonique

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :