Bientôt la fin de l’Internet illimité chez Orange ?

Bientôt la fin de l’Internet illimité chez Orange ?

Préparez-vous (un peu plus) à oublier l’Internet illimité à la maison. Selon La Lettre A du 12 octobre, Orange « prépare activement des offres de débits différenciés ». Derrière ce jargon vaguement technique se cache un changement fondamental : Orange veut proposer des offres internet différentes selon l’utilisation qui en est fait.

Concrètement, cela pourra prendre la forme de formules d’abonnements internet « à tiroir » : un forfait peu cher pour l’accès aux moteurs de recherche et à Facebook. Pour quelques euros de plus, l’accès à YouTube à un débit préférentiel. Rajoutez quelques billets, et vous aurez le droit d’utiliser Skype ou d’utiliser des logiciels de téléchargement.

On est, en un mot, un peu plus proche de la fin de l’Internet illimité tel qu’on le connaît depuis une dizaine d’années. A l’été 2011, le site Owni publiait déjà un document qui montrait que trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR) travaillaient sur une telle limitation.

A l’époque, le porte-parole d’Orange avait confirmé travailler sur « des seuils » sur « certains forfaits ».

 

Une dose de surveillance

Plus surprenant encore : pour ce faire, Orange a fait appel, toujours selon La Lettre A, à la technologie dite du « Deep packet inspection » (ou DPI), indispensable pour mettre en place des offres différenciées. Son principe est simple (et très intrusif) : inspecter les connexions internet pour en déterminer leurs contenus. Tellement pratique que même les dictatures y ont recours.

Justement. Orange s’est pour ce faire adjoint les services de Qosmos. Un fleuron de l’industrie française, qui est accusé par des ONG d’avoir vendu des technologies de surveillance à un certain Bachar el-Assad (Qosmos a répliqué en portant plainte contre ces ONG).

 

La Cnil est dans la boucle

Plus étonnant encore, toujours selon La Lettre A : Orange aurait mené des tests (avec Alcatel-Lucent) en concertation avec la Cnil, l’organisme censé défendre la vie privée sur les réseaux. Ces tests ont été menés sur un panel de clients pour « mieux cerner la consommation réelle et trouver des axes de différenciation des services ».

Sources : La Lettre A / Rue 89 / Le Journal du Siècle



Catégories :Internet, Orange

Tags:,

1 réponse

  1. voleurs …ces operateurs notamment le trio de voleurs Bouygues Orange (assassin) et SFR (Se Faire Raboter…) peace of shit

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :