Une journée de violences en France

Une journée de violences en France

Une lycéenne de 17 ans poignardée à Chevigny Saint-Sauveur. Un homme brûlé vif par deux agresseurs sous les yeux de sa fille de 5 ans à Troyes. Et un homme abattu par un tireur à scooter à Cannes. Tout cela au cours de cette seule journée.

– Une lycéenne de 17 ans a été poignardée en début d’après-midi dans l’enceinte du lycée Jean-Marc-Boivin à Chevigny Saint-Sauveur (Côte d’Or). Le pronostic vital de la victime est engagé. Son agresseur, en fuite, pourrait être un ex petit ami de l’élève. La gendarmerie est en charge de l’enquête.

La lycéenne de 17 ans a été poignardée dans l’enceinte du lycée Jean-Marc-Boivin à Chevigny Saint-Sauveur (Côte d’Or)

– Un maçon de 28 ans a été brûlé vif dimanche vers midi par deux agresseurs encagoulés qui lui avaient lié les mains alors qu’il se trouvait devant son domicile, rue de Verdun, à Troyes avec sa fille de cinq ans, a-t-on appris lundi de source proche de l’enquête, confirmant des informations de l’Est Eclair.

Selon les quelques éléments fournis par le maçon avant d’être mis sous sédatifs, ses agresseurs lui auraient crié «Tu vas payer» avant de lui lier les mains, de l’asperger d’un liquide inflammable et de mettre le feu. Le jeune homme, brûlé à 40%, notamment au thorax et au visage, s’est effondré en hurlant avant d’être secouru par des voisins. Il a été transféré dans un hôpital parisien.

Le seul témoin direct des faits qui sont intervenus vers midi, est sa fille de cinq ans qui a été prise en charge avant d’être entendue. Selon les sources proches de l’enquête, le maçon, qui vivait dans une petite maison d’un quartier résidentiel, était inconnu des services de police et il ne semblait pas avoir suscité d’inimitiés graves. «Mon fils n’a jamais fait de mal à personne mais il ne se laissait pas faire», a déclaré son père au journal L’Est Eclair. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Reims.

Un homme de 35 ans, bien connu des services de police, était en train d’attacher son scooter devant son domicile vers minuit lorsqu’il a été criblé de balles dimanche peu avant minuit à Mougins, près de Cannes, d’après Nice-Matin. Selon l’AFP, l’homme serait âgé de 37 ans et venait de sortir de prison.

Il a été atteint de six balles tirées avec une arme de calibre 9 mm, selon une source judiciaire. La victime, née à Cannes en 1975, a un gros casier judiciaire, avec de multiples condamnations pour braquage, violence, extorsion et infractions routières, prononcées par les tribunaux de Grasse, Draguignan et Saint-Etienne.

Sources : Le Parisien / Le Journal du Siècle



Catégories :France, Violences

Tags:, ,

1 réponse

  1. On a oublié de préciser une chose très importante: Ils sont musulmans les assassins, et de préférences des Algériens! oh! la vache.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :