Les OGM sont de véritables poisons selon une étude financée par Auchan et Carrefour

Les OGM sont de véritables poisons selon une étude française

Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l’industrie OGM.C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine « Food and Chemical Toxicology » – une référence en matière de toxicologie alimentaire – en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié.

Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. A tel point que, s’il s’agissait d’un médicament, il devrait être suspendu séance tenante dans l’attente de nouvelles investigations. Car c’est ce même OGM que l’on retrouve dans nos assiettes, à travers la viande, les œufs ou le lait. 

En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine (« Tous cobayes ! », Flammarion, en librairie le 26 septembre).

 

 

Nom de code In Vivo

Jusqu’en 2011, les chercheurs ont travaillé dans des conditions de quasi-clandestinité. Ils ont crypté leurs courriels comme au Pentagone, se sont interdit toute discussion téléphonique et ont même lancé une étude leurre tant ils craignaient un coup de Jarnac des multinationales de la semence.

Le récit de l’opération – nom de code In Vivo – évoque la très difficile récupération de semences de maïs OGM NK 603, propriété brevetée de Monsanto, par le truchement d’un lycée agricole canadien. Puis la récolte et le rapatriement des « gros sacs de jute » sur le port du Havre fin 2007, avant la fabrication de croquettes dans le secret le plus total et la sélection de deux cents rats de laboratoires dits « Sprague Dawley ». Bilan ? Glaçant : « Après moins d’un an de menus différenciés au maïs OGM, confie le professeur Séralini, c’était une hécatombe parmi nos rats, dont je n’avais pas imaginé l’ampleur ».

 

Pathologies lourdes, tumeurs mammaires

Tous les groupes de rats, qu’ils soient nourris avec le maïs OGM traité ou non au Roundup, l’herbicide de Monsanto, ou encore alimentés avec une eau contenant de faibles doses d’herbicide présent dans les champs OGM, sont frappés par une multitude de pathologies lourdes au 13e mois de l’expérience. Chez les femelles, cela se manifeste par des explosions en chaine de tumeurs mammaires qui atteignent parfois jusqu’à 25% de leur poids. Chez les mâles, ce sont les organes dépurateurs, le foie et les reins, qui sont atteints d’anomalies marquées ou sévères. Avec une fréquence deux à cinq fois plus importante que pour les rongeurs nourris au maïs sans OGM. 

Comparaison implacable : les rats OGM déclenchent donc de deux à trois fois plus de tumeurs que les rats non OGM quel que soit leur sexe. Au début du 24° mois, c’est-à-dire à la fin de leur vie, de 50% à 80% des femelles OGM sont touchées contre seulement 30% chez les non-OGM.

Surtout, les tumeurs surviennent nettement plus vite chez les rats OGM : vingt mois plus tôt chez les mâles, trois mois plus tôt chez les femelles. Pour un animal qui bénéficie de deux ans d’espérance de vie, l’écart est considérable. A titre de comparaison, un an pour un rongeur, c’est à peu près l’équivalent d’une quarantaine d’années pour un homme…

Pathologies lourdes, tumeurs mammaires

Exiger des comptes

C’est forte de ces conclusions que Corinne Lepage, dans un livre qui paraît vendredi 21 septembre (« La vérité sur les OGM, c’est notre affaire », Editions Charles Léopold Mayer), entend bien exiger des comptes auprès des politiques et des experts, français et européens, des agences sanitaires et de la Commission de Bruxelles, qui se sont si longtemps opposés et par tous les moyens au principe d’une étude de longue durée sur l’impact physiologique des OGM.

Cette bataille, l’ex-ministre de l’Ecologie et première vice-présidente de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire à Strasbourg, la mène depuis quinze ans au sein du Criigen (Comité de Recherche et d’Information indépendantes sur le Génie génétique) avec Joël Spiroux et Gilles-Eric Séralini. Une simple association 1901 qui a pourtant été capable de réunir de bout en bout les fonds de cette recherche (3,2 millions d’euros) que ni l’Inra, ni le CNRS, ni aucun organisme public n’avaient jugé judicieux d’entreprendre.

 

Une étude financée par Auchan et Carrefour

Comment ? Autre surprise : en sollicitant la Fondation suisse Charles Léopold Mayer. Mais aussi les patrons de la grande distribution (Carrefour, Auchan..), qui se sont réunis pour l’occasion en association. Depuis la vache folle, ces derniers veulent en effet se prémunir de tout nouveau scandale alimentaire. A tel point que c’est Gérard Mulliez, fondateur du groupe Auchan, qui a débloqué les premiers financements.

L’étude du professeur Séralini laisse donc présager une nouvelle guerre meurtrière entre pro et anti-OGM. Les agences sanitaires exigeront-elles de toute urgence des études analogues pour vérifier les conclusions des scientifiques français ? Ce serait bien le moins. Monsanto, la plus grande firme mondiale de semences transgéniques, laissera-t-elle faire ? Peu probable : sa survie serait en jeu. Pour une seule plante OGM, il y a une centaine de variétés. Ce qui impliquerait au moins une dizaine d’études de 100 à 150 millions d’euros chacune !

 

Le temps de la vérité

Sauf que, dans cette nouvelle confrontation, le débat ne pourra plus s’enliser comme par le passé. Dés le 26 septembre, chacun pourra voir au cinéma le film choc de Jean-Paul Jaud, « Tous Cobayes ? », adapté du livre de Gilles-Eric Séralini, et les terribles images des rats étouffant dans leurs tumeurs. Des images qui vont faire le tour de la planète et d’internet, puisqu’elles seront diffusées sur Canal+ (au « Grand Journal » du 19 septembre) et sur France 5 (le 16 octobre dans un documentaire). Pour les OGM, l’ère du doute s’achève. Le temps de la vérité commence.

Sources : Le Journal du Siècle / Nouvel Obs



Catégories :Auchan, Carrefour, Monsanto, OGM, Science

Tags:, , , ,

23 réponses

  1. Ouarf les militants pro-rats. Si tuer deux trois rats peut permettre a l’humanité d’avancer, alors oui, je les tuerais moi même et sans rancune…

    Mheshimiwa.

  2. Voilà ce que ça donne au bout de 2 années.. Et au bout de😯 ans?

  3. Je cherche 200 volontaires pour effectuer une étude chez l’homme. Vous serez tiré au sort pour être soumis à un régime OGM + Roundup ou un régime standard (groupe contrôle). Suivi prévu sur 15 ans. Si vous développez une tumeur vous serez euthanasié pour autopsie.

    Bien sûr je plaisante, on ne peut pas faire ce genre d’étude chez l’homme.

  4. Tout le monde qui se soigne avec des médicaments ont fait subir cela aux rats. Et combien d’entre vous consomme de la viande. Désolé, mais je trouve certain discours ici hypocrite.

  5. Je précise que je suis farouchement opposé aux OGM. Maxime a totalement raison: aucune espèce n’est un modèle biologique pour une autre, et la question n’est pas de savoir pendant combien de mois ils sont testés. Un rat a une longévité de 2 ans, ce qui n’a rien à voir avec un humain. Quelqu’un connait-il une règle de proportionnalité qui s’appliquerait lorsqu’on passe de l’animal à l’humain? Tout cela n’est pas de la science… car cela n’a jamais été démontré ou validé (et pour cause…)
    Victor Hugo qui a inspiré l’auteur de ce blog (« Ce siècle est à la barre et je suis son témoin ») a également écrit : « la vivisection est un crime »…
    Avant d’applaudir naïvement à cette n-ième étude sur les OGM (et il y en aura d’autres démontrant le contraire), les lecteurs feraient bien de réfléchir à ça !

  6. Maxime a totalement raison: aucune espèce n’est un modèle biologique pour une autre, et la question n’est pas de savoir pendant combien de mois ils sont testés. Un rat a une longévité de 2 ans, ce qui n’a rien à voir avec un humain. Quelqu’un connait-il une règle de proportionnalité qui s’appliquerait lorsqu’on passe de l’animal à l’humain? Tout cela n’est pas de la science… Je précise que je suis farouchement opposé aux OGM.

  7. La cavalerie lourde est de sortie : une publication (pas de lien donné), 2 livres, des articles exclusifs, 1 film. Tout ça pour une seule étude non confirmée, qui ne dit rien sur le principe actif du Roundup (le glyphosate), et réalisée en condition de laboratoire (quid des conditions réelles ?) par le même chercher qui affirmait en 2010 :

    « Some known adjuvants of Roundup such as polyethoxylated tallowamine (or POEA)
    showed more toxic effects than glyphosate in various models, and even more than
    Roundup in some cases on aquatic life for example (Tsui & Chu 2003; Marc et al.
    2005) or on human cells (Benachour & Seralini 2009) ».

    Tous les produits (du plus simple au plus complexe, les principes actifs comme les excipients/adjuvants) sont potentiellement toxiques et l’effet-dose est rarement linéaire (donc difficile à prévoir).

    Ce n’est pas en faisant du sensationnalisme, comme c’est le cas ici et plus généralement quand les bouffons verts ignares s’en mêlent, que le quidam va s’y retrouver et s’y intéresser : la fatigue de l’alarmisme permanent est contre-productif.

  8. Maxime, les OGMs sont testés pendant 3 mois. Sur France 3 il a été dit que les tumeurs cancéreuses apparaissaient vers 4 mois. Du coup et si cette information est vrai, on ne peut pas dire que trois mois soit une étude sérieuse à mon avis.

  9. je trouve tellement grave que tout le monde (ou presque ) banalise la cruauté infligée à ces pauvres animaux . il est monstrueux que des tortionnaires en blouse blanche soient payer par les compagnies qui nous empoisonnent . les ogm sont dangereux ???? tout le monde tombe des nus …la sonnette d alarme est depuis longtemps tirée par plusieurs mouvements ecologistes et là MIRACLE la science arrive …blouse blanche , tortures , constats , cruauté , horreur et meme photos imondes et la verité se fait sur le dos des rats LES OGN TUENT meme les paysans (qui n ont pas le niveau d’étude des tortionnaires) le savaient car eux écoutent leurs terres et ne pensent pas qu au PROFIT A TOUT PRIX . pauvre monde malade de son égoisme

    • Tu te soigne avec des médicaments parfois? Et bien ces pauvres petits rats comme tu dis ont servie à te soigner! Sans oublier les singe et les cochons. Tout le monde le savait, mais malheureusement on vit dans une société qui a besoin de preuves pour intervenir.

  10. Pathétique ! depuis quand sommes-nous des rats de 70kg? On peut faire dire tout et son contraire à l’expérimentation animale selon l’espèce/la lignée d’animaux utilisée. Comment croyez-vous que les OGM ont été mis sur le marché. Ils ont déjà été archi-testés et re-testés sur les animaux. On sait évaluer la toxicité de façon bien plus fiable, et sans torturer. Mais c’est un business moins juteux que la vivisection, forcément…

    • Désolé Maxime, mais pour ta gouverne, depuis le début aucune expérience, aucun test n’a jamais dépassé les 3 mois, puisque soit disant ce n’était pas la peine ! A moins que tu ais connaissance d’expériences ? De résultats de recherche ? De publication qui sont inconnues du grand public ? Donne des liens !

  11. Hmmm intéressant. Bon c’est pas une nouvelle, mais elle devient enfin une vérité ! C’est quand même triste les parcours du combattants juste pour faire triompher une vérité que tout le monde connait. Voila toute la perversion du capitalisme, et les dons d’Auchan et Carrefour ne contreviennent pas (comme cité dans l’article, ils ont financés pour éviter des scandales financiers), quand la vérité ne fait pas de profit, il faut la cacher.

    Mheshimiwa.
    http://le-petit-emmerdeur.com/

  12. Bravo Auchan , pour le coup !

  13. Pauvres rats ! Il a fallu les torturer pour prouver quelque chose que tout le monde savait !

Rétroliens

  1. OGM…notre santé en danger ! « &maCom
  2. Anti-OGM, un nouveau contre-pouvoir est né ! « Influence et émergence, le blog de Bénédicte Kibler
  3. OGM : une centaine de « Faucheurs  détruisent du soja transgénique à Lorient « Le Journal du Siècle
  4. L’étude Séralini sur la toxicité des OGM enterrée par les experts européens « Le Journal du Siècle

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 436 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :