George Carlin à propos de la Guerre et de la Politique


George Dennis Carlin, né le 12 mai 1937 à New York et mort le 22 juin 2008 à Santa Monica à l’âge de 71 ans, était un humoriste, acteur et scénariste nord-américain.

George Carlin est célèbre pour son attitude irrévérencieuse et ses observations sur le langage, la psychologie et la religion, ainsi que de nombreux sujets tabous aux États-Unis. Son sketch Seven dirty words des années 70 fut l’objet d’un jugement de la Cour suprême des Etats-Unis, à l’issue duquel le gouvernement fut autorisé à réguler le contenu des diffusions publiques pour éviter l’usage de langage trop vulgaire sur les ondes. Il existe sept mots qui ne peuvent pas être prononcés à l’antenne, sous peine d’amende assez lourde. Ces mots sont : shit, piss, fuck, cunt, cocksucker, motherfucker, et tits.

George Carlin est né à New York et a grandi à Morningside Heights, un quartier de Manhattan (qu’il surnommera « le Harlem blanc »). Il est élevé par sa mère, qui a quitté son père quand il avait deux ans.

À l’âge de 14 ans, Carlin quitte l’école et s’inscrit dans l’Air Force, se formant au métier de technicien radar. Il sert à Barksdale AFB à Bossier City, Louisiane. Pendant ce temps, il commence à travailler en tant que disc jockey dans une ville à proximité de la base militaire. Il ne termine pas son service : considéré par ses supérieurs comme « non productif », il est congédié en juillet 1957.

À 18 ans, il commence à écrire quelques sketches et à se produire dans des night-clubs en tant qu’humoriste. Il rencontre le succès et apparaît dans les programmes de variété à la télévision dans les années 60. Il développe une série de sketches qu’il réunit dans son premier album sorti en 1967, enregistré durant un spectacle réalisé l’année précédente : Take Offs and Put Ons.

En 1961 il se marie à Brenda Hosbrook qu’il avait rencontrée alors qu’il était en tournée.

Dans les années 70, il crée et développe le sketch Seven dirty words, qui traite de sept mots vulgaires que personne ne devrait dire à la télévision. Ce sketch reste certainement le plus connu de sa carrière, en partie pour ses conséquences judiciaires. En effet, Carlin est arrêté en 1972 pendant un spectacle, pour violation des lois locales à cause de la vulgarité de ses sketches. En 1973, un homme se plaint auprès de la Commission Fédérale des Communications (FCC) après que son fils ait entendu ce fameux sketch à la radio. La radio est assignée en justice par la FCC pour avoir violé les règles concernant l’utilisation de langage obscène. En 1978, la décision de la Cour Suprême des États-Unis déclare que les propos de Carlin étaient vulgaires mais pas obscènes, et que la FCC aurait l’autorité pour interdire de telles émissions de radio lorsque des enfants seraient susceptibles d’être à l’écoute. Cette controverse augmente la popularité de George Carlin, qui poursuit sur ce thème des mots vulgaires.

Il devient le premier animateur de l’émission Saturday Night Live de la chaîne NBC en 1975. Sa carrière se poursuit ensuite avec des spectacles tels que A Place For My Stuff ou Playin’ With Your Head, et plus récemment Life is Worth Losing en 2005. Il a également joué dans des séries télévisées et des films comme Le Prince des marées (1991), Dogma (1999) et Scary Movie 3 (2003). Il a également participé au film d’animation Cars en 2006, interprétant la voix de Fillmore, le Minibus Volkswagen.



Catégories :Etats-Unis, George Carlin, Georges W. Bush, Guerre, Médias, Obama, Politique, Propagande

Tags:, , , , , , , , , , ,

1 réponse

  1. Tout est dit !

    J'aime

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :