L’Etat met 20 milliards sur la table pour sauver la banque CIF

L’État, pris au piège, a donc apporté sa garantie. Sur les quelques 34 milliards d’euros de prêts immobiliers gérés par la Banque, les pouvoirs publics s’engageraient sur une garantie d’au moins 20 milliards, largement suffisante pour éviter la faillite.

Mais cette aide aura pour conséquence de la faire mourir, lentement. Pour respecter les règles de concurrence, elle devra cesser son activité de prêt, continuant seulement de gérer les prêts en cours. Les 2500 salariés de la banque vont donc à terme perdre leur emploi, même si c’est un processus qui prendra sans doute plusieurs années.

Pour les clients de la banque, l’opération de soutien de l’Etat sera sans incidence sur leur crédit. Il faudra simplement espérer que les défauts (le risque-crédit) ne soient pas trop supérieurs à la moyenne habituelle en matière de crédit immobilier (1 à 2 %). Le CIF est spécialisé dans l’octroi de crédits aux ménages modestes, et plus de 13% des crédits accordés l’ont été dans le cadre des programmes « prêt à taux zéro » et autres crédits aidés.

Source : Economiematin



Catégories :Banque CIF, Banques, Economie, Finance, France, Présidence Hollande

Tags:, , , ,

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :