Une attaque israélienne contre l’Iran est-elle imminente ?

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, serait envisagée avant novembre, avant l’élection présidentielle américaine. Il ne serait plus question pour Israël de se contenter de bombarder les sites nucléaires iraniens. Entre dissuasion et soutien sans faille, les Etats-Unis se cherchent encore.

La presse israélienne a multiplié ces derniers jours les spéculations quant à une éventuelle frappe de l’Etat hébreu sur les installations nucléaires iraniennes, au lendemain de déclarations du ministre de la Défense Ehud Barak qualifiant cette éventualité d' »urgente ».

Le quotidien à gros tirage Yediot Aharonot titrait « Netanyahu et Barak déterminés à attaquer l’Iran à l’automne ». Selon Nahum Barnea et Shimon Shiffer, deux plumes historiques du journal, si le Premier ministre Benyamin Netanyahou et M. Barak pouvaient décider seuls, ils lanceraient une attaque « au début de l’automne, même avant les élections américaines » prévues en novembre. « Le fait que ces deux personnalités (…) sont déterminées à prendre cette décision est très important », écrivent-ils. »

 

 

Le quotidien Haaretz ouvre, quant à lui, son édition du week-end par les mises en garde d’un responsable qui estime, sous le couvert de l’anonymat, qu’Israël est encore plus en danger qu’à la veille de la guerre de 1967. « Le couteau sous notre gorge est maintenant plus affûté qu’avant la guerre des Six Jours », affirme-t-il. Le Maariv fait sa une sur un sondage révélant que 37 % des Israéliens pensent qu’un Iran nucléaire pourrait conduire à un « deuxième Holocauste ».

M. Netanyahou a prévenu que des armes de destruction massive aux mains des « ayatollahs iraniens » pourrait mener à « un autre génocide », tandis que le président Shimon Peres a estimé que son homologue iranien Mahmud Ahmadinejad « menaçait d’une nouvelle Shoah », le mot hébreu signifiant holocauste.

Israël, seule puissance nucléaire – officieuse – de la région, estime que son existence serait menacée si Téhéran disposait de la bombe atomique. L’Iran nie que son programme nucléaire ait des visées militaires, comme l’en accusent également les Occidentaux.

 

Les États-Unis, à l’approche de la présidentielle, privilégient le renforcement des sanctions contre Téhéran et de récentes visites de responsables américains dans l’État hébreu laissent penser que Washington tente de dissuader Israël de lancer une attaque.

Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche a affirmé qu’il restait « du temps pour une option diplomatique, avec des sanctions de plus en plus sévères », mais que l’option militaire restait envisageable. Habitués à dissuader lsrael d’intervenir par la force pour éviter la déstabilisation de la région, les Etats-Unis pourraient finalement laisser l’Etat juif attaquer les installations nucléaires iraniennes et le soutenir dans son combat. Le vote de davantage de pouvoirs au Premier ministre Benyamin Netanyahou et la nomination d’un nouveau ministre de la Défense civile annoncent déjà la couleur.

 

Dans le même temps, l’Etat hébreu est en pleine vérification de son dispositif de sécurité intérieure et de nombreux projets sont par ailleurs en cours de développement. Des SMS seront par exemple utilisés pour prévenir les Israéliens d’une éventuelle attaque de missiles.

Sur le terrain, l’armée met effectivement les bouchées doubles. Les batteries de missiles antimissile disséminées sur le territoire israélien vont être équipées dans les prochaines semaines d’un nouveau système améliorant leurs capacités d’interception en vol. Par précaution, les militaires ont décidé de répartir les stocks de munitions dans un plus grand nombre de bases afin que les pertes soient limitées en cas d’attaques ciblées de missiles. L’armée a également emmagasiné dans des usines civiles des dizaines de milliers de rations alimentaires de combat et d’autres équipements.

Les militaires ont aussi amélioré le réseau de routes logistiques afin que les troupes sur le front, notamment le long de la frontière avec le Liban et la Syrie, puissent être ravitaillées à temps. Pour compléter le tout, le ministère de la Défense a donné son feu vert à la construction de trois installations souterraines qui abriteront des stocks d’armes, de munitions, de carburants et des pièces détachées. L’ensemble sera fortifié afin de résister à des explosions de missiles.
Cependant, une guerre avec l’Iran coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.

 

Source : Le Figaro / Le Point  / Le Parisien / Russia Today



Catégories :Etats-Unis, Guerre, Iran, Israël, Obama

Tags:, , , , , , , ,

8 réponses

  1. Israël ne supporte pas que l’Iran ait — d’après ce qu’ils disent, mais ils n’en sont pas à un mensonge près — des installations nucléaires à titre défensif. Mais, eux-mêmes, en Israël combien de têtes nucléaires ont-ils ? Pourquoi ce qu’ils s’autorisent
    à avoir serai-il défendu aux autres ? Pour construire en cachette cet arsenal nucléaire, ils n’ont pas hésité à faire assassiner le Président Kennedy, le seul qui voulait révéler au monde, pour le mettre en garde, les intentions sataniques des Illuminati. Il faut avertir les gens de cela afin de mettre fin à cette escalade sans
    fin vers la destruction. Le célèbre musicien Yéhudin Ménuhin n’a-t-il pas déclaré au
    lendemain de la création d’Israël — Etat illégal parce que volé —  » le monde ne connaîtra plus jamais la paix  » comme il avait raison !

    J'aime

    • Maintenant il faut arrêter avec vos illuminatis , de plus c’est Lindon Johnson qui fit assassiner Kennedy sous l’influence des pétroliers Texan. Renseignez vous bien à ce sujet, vous verrez……

      J'aime

      • Et d’après vous qui étaient les pétroliers texans ? Ignorez-vous également que Israël, au mépris des accords passés avec l’ Amérique — et au sujet desquels Lindon a fermé les yeux — a commencé à se doter de l’arme nucléaire avant la présidence Kennedy et n’a pas accepté les investigations commencées par le
        président. Israël a toujours pensé être au-dessus des lois et des règles auxquelles se rangent les autres nations. D’autre part, écoutez les discours prononcés par Kennedy et vous comprendrez qu’il se dressait contre le pouvoir des banquiers et des multinationales qui à plus ou moins longue échéance mettraient son pays et les américains en position de dépendance et de misère.
        N’avait-il pas raison ? Quiconque ose se mettre en travers de leur pouvoir doit
        disparaître. Cette attitude est-elle normale ? Elle rejoint la façon de se comporter des Khazars qui, en leur temps avaient réussi à dresser contre eux toutes les populations, épouvantées de leur agressivité et de leur belligérence meurtrière.
        Qui sont les descendants des Khazars ? La boucle se referme, n’est-ce-pas ?

        J'aime

  2. J’ai jamais vu à travers l’histoire une attaque ou une guerre sur rendez vous alors quand sa va venir sa ne prévient pas la3èmme guerre mondiale.

    J'aime

  3. Israel ramène toujours ça a l’holocauste et le fera tout le temps ça leur donne escuse sur tout.

    J'aime

    • Et les musulmans ramènent toujours l’excuse des attentas sur le coran……
      La guerre sainte !!!!! quelle conneries!!!!!! c’est le coran qui leurs dis de faire tout ça , c’est dieu qui leur parlent…..l’excuse c’est facile…..

      J'aime

      • Désolée j’ai lue le coran plusieurs fois pour le comprendre mieux mais j’ai jamais trouver un passage ou le dieu leur demande de se martyriser en tuant des juif ça c’est des extrémistes fanatique qui sont eux même un joué de je ne sais quel agence gouvernemental (arrêtez avec ça vous êtes vraiment ridicules ) mais sans oublier y a aussi des extrémistes juifs qui font presque de même mais qui sont appuyé par les média et pour l’holocauste arrête avec ça y en a marre sa dure plus de 60 ans dans les quel le peuple juif a eu sa vengeance sur le monde entier Avec toute objectivité votre ami Weber 🙂

        J'aime

  4. Tout le monde sait qu’une bonne guerre est le meilleur moyen de réguler la population des belligérants et de renforcer des économies défaillantes. Alors pourquoi pas une troisième guerre mondiale ? Parce que c’est cela que nous risquons, vu les accords d’alliances diverses qui existent. Et puis cela ferait des tests grandeur nature pour toutes les industries d’armements, chimiques et matériels… Et comme le calendrier maya nous annonce la fin du monde pour la fin de l’année, pourquoi ne pas choisir l’automne prochain ? Ainsi « tout le monde » serait content, non ? Enfin, sauf les civils impuissants, chômeurs ou économiquement affaiblis grâce la crise si bien venue et entretenue. Beau scénario et bons acteurs. Bientôt il faudra faire semblant de croire que tout cela est pour le Bien, la moralité, la démocratie et la liberté, la libération des femmes, les générations futures… J’oubliais le développement durable (vous savez, l’expression que vous pouvez traduire en français par « green business »…)…

    J'aime

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :