L’armée américaine se prépare au pire et commande tout un arsenal anti-émeutes

Il ne s’agit plus seulement d’espionner les citoyens étasuniens avec des drones de surveillance : l’armée américaine est en train de se procurer tout un arsenal anti-émeutes au cas où les militaires seraient obligés d’aller combattre au corps à corps les civils étasuniens sur leur propre sol.

Une demande d’armes postée dans la rubrique des transactions commerciales fédérales du site officiel du gouvernement a révélé que l’armée étasunienne recherchait sur le marché des équipements qui ne causent pas la mort pour les utiliser vraisemblablement à l’intérieur des Etats-Unis. Dans un autre post au début de l’été, l’armée a fait un appel d’offre pour des boucliers anti-émeutes, des masques, des bâtons en polycarbonate et des armures. Le 10 juillet elle a signé un contrat avec A2Z Supply Corp de Stevensville, au Montana qui s’est engagé à lui fournir ce matériel.

La dernière commande de matériel de l’armée étasunienne a été enregistrée seulement quelques semaines avant un autre appel d’offre publié par le Département de la Sécurité Intérieure. Le 26 juillet le bureau du service des achats du Département de la Sécurité Intérieure a aussi écrit sur le site FBO.gov qu’il recherchait des fournisseurs de casques de combat, gants tactiques, genouillères, armures et autres équipements de ce genre qui pourraient être utilisés en tandem avec un « système de contrôle d’émeutes » complexe.

Selon l’ordre exécutif signé en 2001 par Bush, le Président de l’époque, qui a institué le Département de Sécurité Intérieure, l’agence a pour mission « de coordonner les efforts de la branche exécutive pour anticiper, se tenir prête, empêcher, protéger, riposter et sortir d’attaques terroristes à l’intérieur des Etats-Unis. Lorsqu’une agence dont la mission est entièrement intérieure se propose de consacrer des milliers de dollars à du matériel anti-émeute, –et qu’une armée de plus d’un million de soldats recherche des gilets pare-balles et non des fusils d’assaut– on peut penser que le gouvernement est en train de s’équiper en vue d’une guerre tous azimut contre son propre peuple sur le sol américain.

Les deux recherches de matériel ont été diffusées dans les jours qui ont suivi un récent témoignage à Capitol Hill de Janet Napolitano, la secrétaire de la Sécurité Intérieure, témoignage dont certaines parties confirmaient que le gouvernement fédéral envisageait de déployer des drones de surveillance au dessus de la Californie dans le but d’exercer une surveillance préventive sur les villes américaines sous couvert de « sécurité publique ».

 

 

En attendant, la ville de Anaheim en Californie fait la une ces derniers temps, parce que s’y déroule une semaine de manifestations ininterrompus contre la police que les manifestants accusent de corruption. Le week-end dernier, deux hommes ont été tués par balles par des officiers du département de police de Anaheim.

Les manifestations pacifiques qui s’en sont suivi ont provoqué encore plus de violence à cause de la répression de la police locale qui a augmenté les tensions entre les civils et les flics; beaucoup de gens disent que la répression brutale de la police est un test effectué localement dans le but d’instaurer une loi militaire sur le pays. Comme les agences intérieures et l’armée nationale sont tous en train de s’équiper de matériel anti-émeutes, l’agitation de Anaheim qui a déjà gagné d’autres villes pourrait bien rencontrer une opposition fédérale et une opposition bien équipée.

 

 

Source : Russia Today

Traduction : Dominique Muselet d’Alterinfo



Catégories :Etats-Unis, Obama

Tags:, , , , , , , , , ,

16 réponses

  1. les amerlocs sont devenu paranoïa dire qu on veux parler de démocratie cela ne met tonne pas tirer sur sont peuple

    J'aime

  2. Bonjour,
    Quelqu’un a-t-il des précision sur les quantités de matériel anti-émeute que les états-unis souhaite se procurer ?
    Cordialement,

    J'aime

  3. Des militaires débarquent sur une plage du Midi
    Article publié le 02/10/2009 Dernière mise à jour le 04/10/2009 à 09:56 TU
    Photos : Olivier Fourt/RFI

    De notre envoyé spécial à Saint-Aygulf, Olivier Fourt

    Les vacanciers qui prenaient le soleil, en cette fin d’été, sur la plage de Saint-Aygulf dans le Var (sud), auraient presque pu croire qu’ils étaient en train de revivre le débarquement de Provence d’Août 1944.

    L’une après l’autre, des barges grises déposent sur le sable de petits groupes de soldats et leurs véhicules camouflés. Une manœuvre plus compliquée qu’il n’y paraît et qui nécessite un entrainement régulier.

    Les soldats de la Brigade légère blindée de Nîmes qui débarquent ce jour là font partie d’un énorme dispositif mis en place durant près de deux semaines en Méditerranée occidentale : l’exercice de l’Otan Loyal Midas 2009.

    Quatre-cent militaires engagés, une trentaine de navires de huit nationalités différentes, des hélicoptères et des avions de combats. Le scénario s’inspire du conflit géorgien de 2008 ou de l’opération « Balliste » en 2006 au Liban.

    Réalisation multimédia : Thomas Bourdeau
    Notre dossier spécial

    —————————————————————————————————————

    En 2009, rien ne laissait présager que les peuples européens et/ou américains puissent se rebeler. Mais l’OTAN dont, à ma connaissance, l’objectif est la défense extérieure de ses pays membres, faisait des exercices qui, dans une autre chronique étaient désignés clairement comme des opérations en cas de risque de guerre civile. Une construction au long cours, donc… Gouverner, c’est prévoir. Et pour mieux prévoir, il est plus efficace souvent de créer soi-même…
    Première opération de l’OTAN effectuée sur le sol français suite à la réintégration de la France dans le commandement grâce à N. Sarkozy, bénéficiaire d’un voyage d’embrigadement de l’ambassade américaine dans sa jeunesse… [programme toujours en vigueur dont bénéficie actuellement essentiellement des jeunes ‘plein d’avenir’ du 9-3…]

    J'aime

  4. Ah bah voilà, ça y est, après le mec qui bouffe la face d’un autre et le démenti officiel comme quoi les zombies n’existent pas, ils se préparent quand même à l’invasion, « au cas où »…

    J'aime

  5. Il est clair que la crise que les États Unis et l’Europe vivent ne sera plus longtemps supportable par le peuple. Les citoyens en ont marre de voir les banques et les grosses sociétés donner des dividendes aux actionnaires et ensuite faire des plans de fermetures. Le peuple va se soulever mais dans le sang au vu des préparatifs. Ce sera pareil en Europe, en Russie….Hier aux infos, on parlait des combattants musulmans européens allant combattre en Syrie. Le retour est dangereux car ils savent combattre et manipuler des explosifs. Restons vigilants et à l’écoute, rien ne sert de paniquer.

    J'aime

  6. La source de l’article est Russia today?
    Il écrit bien Poutine et il sait de quoi il parle en matière de répression!!

    J'aime

    • il est où le rapport avec Russia Tuday faudrait peut être voire et se documenter sur ce qui se passe réellement avant de critiquer sans savoir.

      J'aime

    • Poutine est l’un homme politique très adroit et oui, tu devrais te renseigner avant de critiquer, des choses se passent, et les personnes comme toi « paf » vont prendre une sacrée claque, et c’est à cause de personnes comme toi qui critiquent le « ailleurs » alors qu’on leur donne l’information sur un plateau que les gouvernements qui se disent démocratiques tyrannisent le plus..

      J'aime

Rétroliens

  1. L’armée américaine se prépare au pire et commande tout un arsenal anti-émeutes « Gardiens de la Démocratie 2.0 – Synesios
  2. Un article sur les États-Unis | Sos-Emma
  3. USA : vers une guerre civile ? « Francaisdefrance's Blog
  4. Des centaines de tanks et d’autres véhicules transitent en Californie | Le Journal du Siècle
  5. USA: Des centaines de tanks et d’autres véhicules transitent en Californie «
  6. L’armée américaine se prépare au pire et commande tout un arsenal anti-émeutes |

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :