Syrie : « L’attentat de Damas est le premier d’une série » affirme le porte-parole de l’ASL

Opération « volcan de Damas » ou encore « bataille pour la libération » de la Syrie. Les expressions employées par l’Armée syrienne libre (ASL) pour désigner les combats sans précédent qui touchent depuis dimanche la capitale syrienne prêtaient à sourire tant l’armée dissidente semble encore loin de contrôler l’ensemble du territoire. Pourtant, c’est un énorme coup qu’elle vient d’infliger au régime de Bachar el-Assad en perpétrant un attentat-suicide au coeur de Damas, à l’intérieur même du bâtiment de la sécurité nationale.

Au moins trois hauts responsables syriens, dont le ministre de la Défense – le général Daoud Rajha – et son vice-ministre – Assef Chawkat -, qui n’est autre que le beau-frère de Bachar el-Assad, ont péri dans l’explosion d’une ceinture de charges explosives, actionnée par un garde du corps. Le ministre de l’Intérieur, Mohammad Ibrahim al Chaar, ainsi que le chef des renseignements, Hicham Bekhtyar, figurent parmi les nombreux blessés. Et l’armée n’a pas tardé à réagir, faisant part de sa « détermination » à « nettoyer la patrie des restes des bandes terroristes ».

« L’attaque d’aujourd’hui est une opération de qualité menée à l’intérieur de la salle de réunion de l’immeuble de la sécurité nationale », explique au Point.fr Fahad al-Masri, responsable de la communication du commandement conjoint de l’ASL à l’intérieur de la Syrie. « Elle a été rendue possible par la présence de beaucoup de nos hommes travaillant dans le bâtiment, y compris de hauts responsables », précise-t-il, avant de prévenir : « L’opération de ce mercredi est la première d’une série, qui sera perpétrée dans les jours qui viennent, dans toutes les villes de Syrie. »

Et le porte-parole de lancer un avertissement aux forces de l’armée de Bachar el-Assad : « S’ils n’abandonnent pas le régime d’ici à la fin du mois de juillet, ils rejoindront leurs responsables » morts aujourd’hui. Une chose reste sûre, l’attentat de ce mercredi risque de stigmatiser d’autant plus l’opposition syrienne qui vient de se rendre coupable d’une attaque terroriste. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si, à l’annonce de l’attentat, la Russie, alliée de Damas qui ne cesse d’évoquer la présence de groupes djihadistes dans le pays, a annoncé qu’elle opposerait de nouveau son veto au Conseil de sécurité contre toute résolution soutenant un « mouvement révolutionnaire ».

Source : Le Point



Catégories :Syrie, Terrorisme

Tags:, , , , , ,

1 réponse

  1. ce qui est sympas de nos jours , c’est que eux font des attentats terroriste , tuent des gens totalement innocent et eux ont le droit et l’appui de l’onu , de l’otan de la france des usa etc etc .

    J'aime

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :