156 milliards de créances douteuses : un nouveau record pour les banques espagnoles

Une fois de plus, le taux de créances douteuses des banques espagnoles – indice de leur vulnérabilité – a encore progressé en mai à 8,95 % – un record depuis 1994 – a annoncé mercredi 18 juillet la Banque d’Espagne.

Les créances douteuses, principalement des crédits immobiliers susceptibles de ne pas être remboursés, s’élevaient en mai à 155,841 milliards d’euros, soit 8,95 % du total, contre 8,72 % en avril, 8,37 % en mars et 8,15 % en février.

La zone euro a annoncé le 9 juin qu’elle accordait une aide pouvant aller jusqu’à 100 milliards d’euros à l’Espagne pour renflouer ses banques, très affaiblies par leur exposition au secteur immobilier sinistré depuis l’explosion de la bulle en 2008. Depuis le début de la crise, leur taux de créances douteuses – qui n’était que de 3,37 % fin 2008 – s’est fortement détérioré.

En échange de son aide, la Commission européenne a imposé de strictes conditions aux banques espagnoles, dont la mise à l’écart des actifs douteux des banques dans une structure de défaisance (dite « bad bank ») qui devra être opérationnelle d’ici le mois de novembre, selon un projet de mémorandum qui devrait être adopté vendredi.

La mise en place du plan d’aide au secteur bancaire espagnol a été précipitée après l’annonce en mai du sauvetage public historique de la troisième banque par les actifs du pays, Bankia, de 23,5 milliards d’euros.

Source : Le Monde



Catégories :Banques, Espagne

Tags:, , , , , ,

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :