Pour économiser de l’argent, l’Angleterre mène des dizaines de milliers de personnes âgées vers la mort

Les hôpitaux anglais laissent désormais les patients mourir pour économiser de l’argent. Pour les amener le plus rapidement vers le chemin de la mort, les hôpitaux privent les patients âgés de nourriture et de boisson pour ainsi hâter leur mort, afin de faire des économies après les mesures d’austérité et pour libérer des lits.

Des dizaines de milliers de patients atteints de maladies incurables sont placés sur le chemin de la mort chaque année. Cependant, dans une lettre à The Daily Telegraph, six médecins mettent en garde car les hôpitaux pourraient amplifier l’utilisation de ces mesures dans l’objectif de réduire la pression sur les ressources hospitalières.

Les six médecins sont des experts en matière de soins aux personnes âgées et ont écrit la lettre en collaboration avec le Medical Ethics Alliance, une organisation chrétienne médicale. Ils disent que de nombreux membres du public ont confirmé l’utilisation inappropriée de ces méthodes, qui seraient liées à près de 29% des décès dans le milieu hospitalier.

Source : Telegraph.co.uk



Catégories :Angleterre, Hôpitaux, Médecine

Tags:, , , , , ,

3 réponses

  1. Tiens….. « Soleil vert » inspire donc des gouvernements…. quand la fiction inspire la réalité.. 😦

  2. pour pousser le liberalisme un peut plus loin, il faudrait aussi manger les cadavres…

Rétroliens

  1. L’Angleterre laisse mourrir des dizaines de milliers de personnes âgées – Actualinet.com

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :