La Finlande va-t-elle quitter l’euro la première ?

Défendant une « ligne dure » au sein de la zone euro, Helsinki affiche ses réticences vis-à-vis du soutien aux pays les plus en difficultés. Une position que la ministre des Finances finlandaise, Jutta Urpilanen a traduit en terme durs: elle préfère voir le pays sortir de l’euro plutôt que de payer pour rembourser la dette de ses partenaires européens.

« La Finlande ne s’accrochera pas à l’euro à n’importe quel prix et nous sommes prêts à tous les scénarios, y compris à abandonner la monnaie unique européenne ». L’affirmation de la ministre des Finances finlandaise, Jutta Urpilainen, retranscrite ce vendredi dans le quotidien économique Kauppalehti annonce clairement la couleur. Si elle estime que « que l’euro est bénéfique pour la Finlande », la ministre considère que son pays n’a pas prendre en charge la « responsabilité collective pour les dettes », ni les « risques d’autres pays ».

Helsinki a opposé son refus catégorique à tout rachat de titres souverains sur le marché secondaire, via le Mécanisme européen de stabilité, ce qui constituait pourtant l’une des principales avancées du sommet européen qui s’est tenu fin juin à Bruxelles. Dans un autre entretien, publié jeudi, Jutta Urpilainen défendait la position finlandaise qui représente la « ligne dure » en Europe. « Nous sommes constructifs et nous voulons résoudre la crise, mais pas à n’importe quelles conditions », affirmait-elle.

Accords bilatéraux

Déjà, l’an dernier, le gouvernement finlandais avait obtenu un accord bilatéral avec la Grèce lorsqu’un deuxième plan d’aide avait été décidé. Au terme de ce traité, Athènes garantissait au pays de lui rembourser les sommes avancées. D’autres accords de même ordre sont à l’étude avec l’Espagne en échange d’une aide aux banques ibériques.

Enfin, parmi les autres objets de défiance: la taxe Tobin. Le gouvernement s’opposait en février dernier à la taxe sur les transactions financières sur lesquels les membres de la zone euro se sont finalement accordés fin juin, mais qui doit encore être ratifiée dans chaque pays.

Dans le même temps, un important chef d’entreprise allemand, Hans-Olaf Henkel, demande à ce que l’Allemagne quitte l’euro pour rejoindre la Hollande, l’Autriche et la Finlande, au sein d’un nouvel ensemble monétaire.

Source : La Tribune / Dailymail



Catégories :Allemagne, Euro, Europe, Finlande

Tags:, , , , , , , ,

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :