Grand Prophète-7 : un exercice militaire iranien simulant l’attaque d’une « base étrangère »

L’Iran a entamé lundi des manœuvres militaires simulant notamment l’attaque d’une « base étrangère » dans la région à l’aide de toute une gamme de missiles balistiques, a annoncé l’agence officielle Irna.

Ces manœuvres, intitulées Grand Prophète-7, qui durent trois jours, vont mettre en œuvre « des dizaines de missiles », dont des missiles balistiques Shahab 3 capables de frapper Israël ou les bases américaines dans la région, a précisé Irna citant les Gardiens de la révolution, la garde prétorienne du régime qui contrôle les forces missilières.
Elles ont été organisées dans le Dasht-e-Kavir, grand désert du centre de l’Iran où a été construite « une réplique d’une base aérienne » appartenant à une « force extérieure à la région ».
L’exercice mettra notamment en œuvre une demi-douzaine de types de missiles balistiques iraniens, depuis les Shahab 1 et Fateh 110 à courte portée (200 km) jusqu’au Shahab 3 capable de frapper des objectifs à 2.000 km.

Lancement d’un missile iranien Saeqeh dans le sud de l’Iran, près du détroit d’Ormuz – AFP PHOTO/FARS NEWS/MEHDI MARIZAD

Il doit permettre de vérifier la précision et l’efficacité des tirs de ces missiles, seul armement de l’Iran capable de frapper des objectifs hors de ses frontières en l’absence d’une aviation moderne ou d’une marine de haute mer assez puissante.
Les responsables iraniens n’ont pas précisé la nationalité de la base dont la réplique allait servir de cible aux manœuvres, mais ils ont régulièrement menacé, au cours des dernières années, de frapper les bases américaines dans le Golfe et au Moyen-Orient si l’Iran était attaqué.

C’est un message très clair envoyé au pays du Golfe, et à leurs alliés dans la région.
L’Iran est en mesure de frapper leurs bases avec des missiles sol-sol d’une portée de 500 kilomètres environ. À portée de tir, Bahreïn, où mouille la la Ve flotte américaine, mais aussi le Qatar, le Koweït et l’Arabie Saoudite.

Les Emirats arabes unis bien conscients de la menace iranienne ont déployé depuis quelques années des dizaines de batteries de missiles antimissiles notamment autour de leur base géante d’Al-Dhafra qui accueille aussi un petit détachement de l’armée de l’air française.

Autre volet de la démonstration de force iranienne, la capacité des Gardiens de la Révolution à détruire des cibles navales à longue distance. Les missiles Khalij Fars dérivés de missiles balistiques seraient ainsi capables de frapper les porte-avions américains à 300 kilomètres. Objectif : interdire l’accès du golfe Persique à une éventuelle force navale américaine en essayant de la tenir à distance.

« Nous sommes prêts à affronter les intimidateurs et les nations aventureuses », soulignent les Gardiens de la Révolution alors qu’Israël et les Etats-Unis rappellent qu’une intervention contre l’Iran n’est pas à exclure, en cas d’échec des discussions et des sanctions internationales.

Source : Le Vif / RFI



Catégories :Exercices Militaires, Iran

Tags:, , , , , , ,

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :