Des mannequins équipés de caméras pour vous espionner

Des magasins s’équipent de caméras, cachées dans les yeux des mannequins, pour décoder et utiliser les habitudes de leurs clients.

Selon le site Bloomberg, de plus en plus d’enseignes de mode en Europe et aux États-Unis s’équipent d’une technologie appelée EyeSee. Vendue par l’entreprise italienne Almax SA, elle permet d’étudier le comportement des clients lorsqu’ils sont dans les magasins.

Les mannequins bioniques coûtent 4000 euros pièce, et seraient déjà présents dans 5 boutiques. Les caméras sont capables de traiter des données vidéos grâce à un logiciel de reconnaissance facial et enregistre ainsi des informations telles que l’âge, le sexe et les origines des clients.

Cette outil technologique tombe à pic pour une industrie des produits de luxe en perte de vitesse. Les détaillants se servent du système EyeSee pour observer les besoins et les habitudes des clients, permettant aux enseignes de faire du marketing personnalisé. Ils espèrent ainsi accroître leurs ventes.

L’article du site Bloomberg raconte l’anecdote d’un magasin ayant engagé plus de personnels parlant mandarin. En effet, les informations récoltées par les mannequins bioniques montraient qu’après 16 heures, près d’un tiers des clients passant la porte de la boutique étaient chinois.

Mais l’utilisation de EyeSee divise, car cet outil peut poser quelques problèmes éthiques. Aux États-Unis et en Europe, des lois permettent l’utilisation de caméras pour des questions de sécurité. Il faut cependant en informer les clients de façons explicite par des panneaux. Or, on ne signale pas les caméras cachées dans les yeux des mannequins.

Espionner des personnes à des fins marketing irait à l’encontre de ces lois, puisque cette pratique est considérée comme de la collecte d’information à l’insu des clients.

Almax SA veut aller encore plus loin en installant des «oreilles» aux mannequins bioniques. Cette entreprise plancherait sur une technologie capable d’analyser les conversations des acheteurs potentiels, lorsqu’ils critiquent les vêtements portés par le mannequin. Elle travaillerait également sur un système de suggestions personnalisées, en postant des écrans à côté des mannequins. Ils diffuseraient des images de produits susceptibles de plaire aux clients, en accord avec les données analysées par les «mannequins espions».

Sources : Bloomberg / 24heures.ch / Le Journal du Siècle



Catégories :Benetton, Consommation, Espionnage, Surveillance

Tags:, , , , ,

2 réponses

  1. Vivement les soldes

  2. Et bientôt, des micros dans vos corn flakes.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :